Vidéos Sciences
Une alerte à la bombe a été déclenchée ce lundi à Rio de Janeiro au Brésil. Les policiers ont bloqué la rue et ont utilisé un robot pour inspecter le sac de sport suspect. Ce dernier s'est avéré contenir uniquement des vêtements.
Vidéos à la une
Alicia Vikander est la petite nouvelle des aventures du très célèbre Jason Bourne. Elle se fait sacrément remarquer, et en plus elle veut...
International
Jeudi 14 juillet 2016 à 22h45, un Niçois déboulait dans la promenade des Anglais à bord de son camion, fauchant des centaines de personnes au passage. Il a agi seul mais en a tué beaucoup. De 1927 à 2016, retour sur les tueurs isolés les plus meurtriers de l’histoire.
Vidéos à la une
Le 6 août 1945, la ville japonaise Hiroshima est rayée de la carte et 150.000 personnes périssent. Les membres de la mission ont tous été décorés par l'armée américaine. Dernier survivant de la mission qui a largué la bombe atomique sur Hiroshima, Russel Gachenback, 93 ans, revient sur l'un des événements les plus sombres de l'histoire américaine. "Je n'ai aucun regret d'avoir fait ce que j'ai fait", confie-t-il.
Vidéos à la une
La visite de Barack Obama à Hiroshima est historique: c'est la première fois qu'un président américain se rend dans la ville japonaise détruite le 6 août 1945 par la bombe atomique américaine. Accueilli avec joie par de rares survivants, le président est attendu sur son engagement concernant le désarmement atomique. Selon Georges Baumgartner, correspondant de LCI au Japon, la population n'a qu'une crainte: que le martyre de leur ville soit oublié et que l'histoire se répète.
Vidéos à la une
Visite historique à Hiroshima. Pour la première fois, un président américain se rend dans la ville détruite le 6 août 1945 par la bombe nucléaire. Devant de rares survivants, Barack Obama n'a pas présenté ses excuses mais il a rappelé la césure qu'avait provoqué cet événement, preuve "que l'humanité possédait les moyens de s'autodétruire".
Vidéos à la une
SEPT A HUIT. Bombardé quotidiennement par les Américains, le Laos, pourtant neutre, a été l'une des victimes collatérales de la guerre du Vietnam. 30% des bombes n'ont pas explosées et sont toujours dans le sol.A leur risques et périls, certains décident de chercher ces bombes, pour en revendre le métal...
Vidéos à la une
Un camp de déplacés syriens dans le nord du pays a été bombardé jeudi. Au moins vingt-huit personnes sont mortes, dont des femmes et des enfants. Une cinquantaine de personnes a également été blessée. Alors que des témoins parlent de raids aériens, ce qui incrimine l'armée de l'air syrienne ou les alliés, Damas rejette la pierre sur les djihadistes ou aux forces loyalistes.
Vidéos à la une
Les « fearleaders » sont un groupe de « pom-pom boys » déterminés à faire parler d'eux. En danse et en tenues sexy, ils veulent que les...
Vidéos à la une
Le secrétaire d'État américain est arrivé au musée du mémorial de la paix en compagnie de ses homologues, des autres membres du G7. Une visite hautement symbolique et historique aux victimes de la bombe atomique américaine qui a frappé Hiroshima en 1945.
Vidéos à la une
L'Euro de football débutera le 10 juin prochain en France. Ce sera une grande fête du football, mais aussi une cible potentielle pour les...
Vidéos à la une
Pas besoin d'être un crack en chimie pour obtenir cette réaction explosive : de l'eau et du sel et boum !
Vidéos à la une
Mardi 22 mars, trois explosions ont frappé Bruxelles. Cette nouvelle attaque terroriste a provoqué le retour au niveau 4 de vigilance en...
Vidéos à la une
Un témoin décrit la situation après l'explosion de l'aéroport de Zaventem : 'Il y avait une ambiance étrange mêlant peur et calme.'
Vidéos à la une
Après son interpellation ce lundi à Dijon pour des appels menaçant dans des lycées, faisant notamment référence à des alertes à la bombe, la garde à vue du jeune homme de 18 ans a été prolongée ce mardi. Les enquêteurs cherchent à savoir si l'individu est lié aux menaces dans des lycées parisiens et des établissements de province. Le jeune homme, appartenant au milieu des hackers, avait déjà été placé en garde à vue l'année dernière pour avoir piraté un site internet.
Vidéos à la une
Un jeune homme de 18 ans a été interpellé tôt lundi matin à son domicile près de Dijon dans le cadre de l'enquête sur des alertes à la bombe contre des lycées parisiens.
Vidéos à la une
Alep n'est plus que ruines. Les combats durent depuis quatre ans et en une semaine, la Russie a lâché un millier de bombes. Cela aurait permis à l'armée de Bachar el-Assad de gagner du terrain sur Daech. Mais les civils sont les plus touchés, car les tirs ne sont pas ciblés : même les hôpitaux et les écoles ne sont pas épargnés.
Vidéos à la une
Deux collèges et quatre lycées lyonnais ont été la cible d'alertes à la bombe.
Vidéos à la une
Un kamikaze s'est fait sauter devant un centre de vaccination, à Quetta, au Pakistan. 15 personnes ont été tuées dans l'explosion et plusieurs blessées. La plupart des victimes sont des policiers, qui assuraient la sécurité du personnel médical, à l'occasion d'une campagne de vaccination, contre la polio, une maladie toujours endémique au Pakistan. Les campagnes de lutte contre la maladie sont régulièrement prises pour cible par des groupes extrémistes, qui rejettent le vaccin en le présentant comme anti-islamique.
Vidéos à la une
C'est par des applaudissements que la foule amassée à Pyongyang a accueilli la nouvelle : la Corée du Nord a annoncé ce mercredi la réussite de son premier essai nucléaire avec une bombe H. Mais certains experts doutent pourtant qu'il s'agisse vraiment d'une bombe à hydrogène. Détails.
Société
Depuis les attentats de novembre, les forces de l’ordre font face à une recrudescence d’appels ou de menaces à commettre des attentats dans des lieux publics. 
Vidéos à la une
Un homme de 58 ans, ancien policier, était soupçonné d'avoir confectionné la fausse bombe. Placé en garde à vue dès son arrivée à Roissy-Charles-de-Gaulle lundi matin, dans l'enquête sur la bombe factice retrouvée dans les toilettes d'un avion Air France dérouté vers le Kenya, il a été libéré sans qu'aucune charge soit retenue contre lui. Les enquêteurs continuent leur travail. Le suspect encourt jusqu'à 5 ans de prison et 18.000 euros d'amende.
Vidéos à la une
Benoit Lucchini était l'un des passagers de l'avion d'Air France qui a été dérouté ce dimanche. Le rédacteur en chef adjoint au Guide du Routard est venu témoigner sur BFMTV ce lundi. "Tout l'équipage pense à ce moment qu'il y a une bombe à bord", a-t-il expliqué après une découverte dans les toilettes. L'objet s'avérera être factice par la suite. Le pilote décide alors de modifier son plan de vol. "Très peu de gens ont perçu ce changement de direction", a assuré Benoit Lucchini. Le journaliste a raconté comme il a senti qu'il y avait un problème mais l'équipage a "su garder son sang-froid pour ne pas effrayer les passagers".
Vidéos à la une
Un avion d'Air France, qui effectuait la liaison entre l'île Maurice et Paris Charles-de-Gaulle a fait un atterrissage d'urgence dans la nuit de samedi à dimanche au Kenya, après la découverte d'un colis suspect à bord. L'objet retrouvé dans les toilettes de l'appareil était en réalité une bombe factice. Selon la direction de la compagnie, l'avion avait été scrupuleusement inspecté avant son décollage. La bombe aurait donc été assemblée à l'intérieur de la cabine. En deux semaines, c'est la quatrième fausse alerte à la bombe sur un vol Air France. Cette fois la compagnie va demander l'ouverture d'une enquête pour tenter de comprendre comment un tel scenario a été rendu possible.
Vidéos à la une
Passagère du vol AF463 reliant l'île Maurice à Paris, Débora a filmé l'évacuation de l'appareil, après son atterrissage en urgence à Mombasa, au Kenya. Un engin suspect avait été retrouvé dans les toilettes de l'avion. (Crédits : Débora K.)
Vidéos à la une
L'objet découvert dans l'avion reliant l'île Maurice à Paris et qui a dérouté au Kenya était factice. Frédéric Gagey, président-directeur général d'Air France, a assuré que les feuilles de papier, le carton et la minuterie qui avaient servi à le confectionner n'étaient pas à disposition dans l'appareil. "Il s'agit de choses que nous ne trouvons pas à bord de nos avions", a-t-il expliqué.
Vidéos à la une
L'objet découvert dans l'avion reliant l'île Maurice à Paris et qui a dérouté au Kenya était factice. Frédéric Gagey, président-directeur général d'Air France, a annoncé qu'un appareil en partance de La Réunion va récupérer les passagers du vol AF463 pour un retour en France dans la nuit de dimanche à lundi.
Vidéos à la une
L'objet découvert dans l'avion reliant l'île Maurice à Paris et qui a dérouté au Kenya était factice. Frédéric Gagey, président-directeur général d'Air France, a expliqué que jusqu'à aujourd'hui les vols de la compagnie française avait fait l'objet de "trois alertes à la bombe sur le sol américain".
Vidéos à la une
L'alerte à la bombe sur le Boeing 777 de la compagnie Air France était "une fausse alerte", a déclaré dimanche Frédéric Gagey, le PDG d'Air France. L'"objet factice" était fait de carton, de feuilles de papier et était muni d'un minuteur, selon les dernières informations.
Vidéos à la une
Ce dimanche, un vol d'Air France a atterri d'urgence à Mombasa, au Kenya, après la découverte d'un colis suspect ressemblant à une bombe, dans les toilettes de l'appareil. L'alerte aurait été donnée par une passagère intriguée par un bruit suspect. Si l'objet pourrait être factice, toutes les précautions ont été prises et les passagers du vol devraient regagner Paris en fin de journée.

Pages

Publicité