Vidéos A la une
L'analyse des deux boîtes noires, croisée avec des relevés sur les lieux du crash et l'expérience des enquêteurs, permet de "privilégier fortement" l'hypothèse d'un attentat à l'origine du crash de l'avion russe en Egypte, a annoncé vendredi une source proche de l'enquête.
Voyager pratique
Où part l’eau des toilettes ? Pourquoi les boites noires ne sont pas noires ? D’où viennent les trainées blanches dans le ciel ? Voici la réponse aux questions que vous vous posez.   
Vidéos A la une
François Nénin, consultant aéronautique BFMTV, était sur le plateau de BFM Story. Retour sur l'enquête qui est toujours en cours pour déterminer les causes de la catastrophe aérienne de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali. Les boîtes noires du vol AH 5017 sont arrivées aujourd'hui en France pour être analysées par le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA).
International
Quatre jours après le crash du vol d'Air Algérie, les boîtes noires de l’appareil sont arrivées en France ce lundi pour être examinées par le Bureau d’Etudes et Analyses (BEA). Mais pour quelles raisons la France a-t-elle rapatrié les boîtes noires ?
Vidéos A la une
GOSSI - 27 juillet 2014 - Dépêchés par Paris, les enquêteurs français du Bureau d'enquêtes et d'analyses, accompagnés d'une vingtaine de gendarmes et policiers français, sont depuis samedi dans le nord du Mali, sur les lieux du crash du vol AH5017 d'Air Algérie. L'avion, un McDonnell Douglas MD-83 loué auprès de la société espagnole SwiftAir, était parti de Ouagadougou pour Alger dans la nuit du 23 au 24 juillet. Il s'est écrasé moins d'une heure après son décollage. L'enquête doit déterminer les causes de cet accident, qui a coûté la vie à 118 personnes, dont 54 Français. Les experts estiment que les recherches sur place pourraient durer plusieurs semaines. Les deux boîtes noires de l'avion ont été retrouvées et transférées dimanche à Bamako. Elles seront ensuite acheminées vers la France dans la journée de lundi. En signe de deuil, la France a décidé de mettre ses drapeaux en berne durant trois jours, à partir de lundi.
Vidéos A la une
DONETSK - 22 juillet 2014 - Lors d'une cérémonie officielle devant la presse, les rebelles ont remis les boîtes noires du Boeing 777 à des responsables de la Malaysia Airlines. L'échange s'est fait dans la nuit de lundi à mardi, au siège de la République populaire autoproclamée de Donetsk. Le chef des insurgés pro-russe, Alexandre Borodaï, a rendu les enregistreurs contre quelques garanties. L'une de ces boîtes contient les conversations de l'équipage, l'autre les données techniques du vol. D'après les enquêteurs malaisiens, les enregistreurs de vol sont en bon état. Si les boîtes noires peuvent fournir des informations importantes sur les dernières minutes avant le crash, il est peu probable qu'elles aident à répondre à la question la plus importante : l'origine du tir. De forts soupçons pèsent sur les séparatistes, accusés d'avoir abattu l'avion à l'aide d'un missile sol-air. La Russie a pour sa part démenti avoir fourni un tel équipement aux rebelles.
International
Pour l'équipe qui coordonne les recherches, il s'agit de "la piste la plus prometteuse jusqu'ici".
International
Alors que les batteries des boîtes noires ne fonctionneront plus d'ici quelques jours, un navire chinois aurait détecté un signal dans le sud de l'océan indien. Les détails avec Planet.fr.
International
Dans les prochains jours, il deviendra impossible de localiser les boîtes noires du boeing MH370 de la Malaysia Airlines... Pourtant, les données qu'elles contiennent devraient toujours être lisibles.
International
Au lendemain de l’annonce du crash du vol MH370 de Malaysia Airlines dans l’océan Indien, l’heure est désormais à la recherche des boîtes noires de l’appareil. Mais cette quête s’avère terriblement compliquée, au point que les experts craignent de ne jamais savoir ce qui a véritablement conduit à cette catastrophe.
Publicité