Vidéos Alaune
Boeing met le cap sur la Chine, avec la construction d'une nouvelle usine d'assemblage, qui doit débuter d'ici la fin du mois. Elle sera basée à Zhoushan, à environ 300 kilomètres de Shangaï, en emploiera quelque 2.000 personnes. Il s'agit davantage d'un centre de finition : les appareils de Boeing y seront peints puis équipés intérieurement : de l'installation des sièges aux revêtements de sols, notamment. Des services de réparation et de maintenance seront également assurés. Le nouveau site devra livrer à terme cent appareils par an, les premiers dès 2018. Dévoilée en 2015, cette usine sera gérée conjointement par Boeing et le constructeur aéronautique chinois, Comac. C'est la première fois qu'un centre de finition de Boeing voit le jour en dehors des Etats-Unis. Premier Boeing 737 complété en Chine pour 2018 https://t.co/1EtIAzMLTf pic.twitter.com/6YmmDWSoWg- Air & Cosmos (@AiretCosmos) 13 mars 2017
Voyager pratique
Les vols long-courriers sont parfois fatigants pour les passagers. Mais également pour le personnel de bord, qui a lui aussi le droit de se reposer. Pour cela, une pièce que les voyageurs ne connaissent pas est réservée aux stewards et hôtesses. Découverte. 
Revue du web
Avec Atlantico
Et aussi : Énergie noire : l’univers accélère plus vite que prévu et défie les cosmologistes ; Mont-Saint-Michel : découverte d'un ancien cimetière et d'une fortification médiévale ; Combinaison spatiale : Boeing présente sa nouvelle collection.
Revue du web
Avec La Tribune
Le géant américain de la défense Lockheed Martin a livré en 2016 moins de F35, 46 avions de combat au lieu de 53.
Vidéos Argent/Bourse
CHRONIQUE ECO. Dans sa chronique éco ce mercredi, Vincent Perrault évoque le salon de l'aéronautique de Farnborough où le match Airbus/Boeing anime les débats. Airbus a ainsi enregistré près de 100 commandes d'A 321 Neo, chiffrés à 12,5 milliards de dollars alors que Boeing a vendu 10 737 Max 8 pour un total d'1,4 milliard de dollars.
Vidéos Argent/Bourse
Ouverture ce matin du salon aéronautique de Farnborough. Avionneurs et équipementiers se retrouvent pour la semaine en Grande-Bretagne. Airbus et Boeing ne devraient pas signer de grosses commandes, ce qui n'est pas vraiment un problème. L'un comme l'autre affichent des carnets de commandes records.
Vidéos Argent/Bourse
L'Iran va acheter 100 avions à Boeing. Cet accord, une première depuis la révolution islamique de 1979, a été annoncé par Téhéran. Mais il doit encore être validé par le gouvernement américain et le montant du contrat doit faire l'objet de nouvelles négociations. En janvier, c'est avec l'Européen Airbus que l'Iran avait signé l'achat de 118 appareils. Cet accord doit aussi obtenir l'aval du Trésor américain car plus de 10% des composants des Airbus sont d'origine américaine.
Vidéos Alaune
Iran Air pourrait passer une commande historique auprès de l'Américain Boeing. Elle pourrait être du même ordre que celle passée fin janvier, juste après la levée des sanctions internationales liées au programme nucléaire iranien, auprès de l'Européen Airbus, qui porte sur 118 avions au prix catalogue de 22 milliards d'euros. After Airbus, Iran edges toward historic Boeing deal https://t.co/LTo11ek6WD- Reuters Business (@ReutersBiz) 6 juin 2016 En février, les Etats-Unis ont autorisé Boeing à discuter avec des compagnies aériennes iraniennes. Mais Boeing et Airbus - qui fait fabriquer de nombreuses pièces détachées aux Etats-Unis - ont besoin de dérogations supplémentaires du fait des restrictions américaines sur sur les exportations vers l'Iran. Restrictions qui remontent à la révolution islamique. De même, le système financier iranien n'a toujours pas accès aux marchés en dollars. Faute d'un blanc seing du Trésor américain, Boeing envisagerait de conclure la vente en euros pour contourner cet obstacle.
Société
Mercredi matin, un Boeing 777 et un Airbus A320 appartenant tous deux à Air France sont entrés en collision. Un accident rarissime. 
Vidéos Alaune
Boeing va supprimer environ 4.000 emplois dans sa division Aviation commerciale d'ici le milieu de l'année pour gagner en compétitivité. Le mois dernier, le constructeur aéronautique américain avait annoncé sans les chiffrer des réductions d'effectifs dans cette division, qui emploie actuellement 82.310 personnes. 550 emplois seront par ailleurs sacrifiés dans sa division Essais et tests. Fin janvier, Boeing avait prévenu que pour la première fois en six ans, ses livraisons d'avions civils seraient en baisse en 2016. L'Américain prévoit de livrer entre 740 et 745 appareils cette année, contre 762 en 2015, une année record.
International
Un Boeing s'est écrasé dans la nuit de vendredi à samedi à l'aéroport de Rostov-sur-le-Don, dans le sud de la Russie, dans des conditions de mauvaise visibilité. 62 personnes sont mortes.  
Vidéos Alaune
Le premier Boeing 737 Max a pris son envol depuis Renton, près de Seattle, un mois et demi après la sortie d'usine du premier exemplaire. Décliné en quatre versions, il représente à lui seul plus de 60 % du carnet de commandes civiles de Boeing : c'est son plus grand succès commercial. Son concurrent, l'A320 neo d'Airbus a été lancé dix mois plus tôt.
Vidéos Alaune
Pour de nombreuses personnes, les trajets en avion sont de véritables moments d'angoisse. Pour d'autres, il s'agit d'un moyen de transport aussi...
Voyager pratique
Plafonds qui changent d’éclairages, sièges futuristes… Le géant de l’aéronautique américain Boeing a dévoilé les images de ce que pourra être l’intérieur de ses appareils dans le futur. Et c’est assez impressionnant.  
Vidéos Alaune
Le 737 MAX sort aujourd'hui d'usine sur le site d'assemblage de Boeing à Renton, près de Seattle. Cette dernière version en date d'un appareil à succès lancé il y a cinquante ans, peine à soutenir la concurrence imposée par Airbus. Son premier vol devrait avoir lieu l'année prochaine, les premiers appareils devant être livrés en 2017. On estime qu'il consommera 14% de carburant de moins par siège que l'actuel 737 et qu'il aura un rayon d'action plus grand, permettant à la compagnies aérienne d'ouvrir de nouvelles lignes. Pour l'heure, l'A320neo d'Airbus, qui revendique une part de marché de 60%, se vend mieux que le 737 MAX. - Le regard de Pierre-Henri de Menthon, directeur adjoint de la rédaction de Challenges. - 18h l'heure H, du mardi 8 décembre 2015 présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos Alaune
L'avionneur Boeing a reçu une commande historique de 250 avions d'un groupe d'entreprises chinoises pour un prix catalogue de 33,9 milliards d'euros. Une annonce faite mercredi lors de la visite du président Xi Jinping.
Vidéos Alaune
Après les débuts d'expertise à Toulouse du flaperon retrouvé à La Réunion, les recherches ont repris ce lundi au large de l'île. Un avion Casa a ratissé 5 000 km de mer. Au sol, des patrouilles de gendarmes ont passé le littoral au peigne fin.
Vidéos Alaune
Mercredi soir, à l'issue de la conférence de presse sur l'enquête du débris de Boeing retrouvé à la Réunion, Christophe Naudin, spécialiste de la sûreté aérienne, a pointé une différence entre les déclarations du premier ministre malaisien et celles du procureur de la République. Une différence qu'il explique par l'absence du numéro de série sur le fragment.
Vidéos Alaune
Les expertises sur le débris d'avion retrouvé à La Réunion, entamées ce mercredi à Toulouse ont permis de déterminer avec certitude qu'il s'agit bien d'une pièce du Boeing du vol de la Malaysia Airlines. Le premier ministre malaisien l'annoncera officiellement ce soir, lors d'une conférence de presse.
Vidéos Alaune
Ce mercredi à Toulouse, experts et enquêteurs ont entamé les analyses sur le flaperon du Boeing, retrouvé à La Réunion. Ils ont débuté par une phase d'identification, en sondant le numéro de série de l'appareil.
Vidéos Alaune
Ce mercredi, à Toulouse, experts et enquêteurs ont débuté les analyses sur le fragment d'aile de Boeing retrouvé à Le Réunion. Le déroulé exacte des analyses est tenu secret. Les prochaines étapes consisteront entre autres, à étudier les différents chocs à la surface du flaperon.
Vidéos Alaune
Attente insoutenable, émotion à son comble...Ce mercredi, les familles des victimes, pour la plupart chinoises, se sont bousculées aux guichets de la Malaysia Airlines, à Pékin, en quête de réponses et davantage de transparence dans les investigations en cours.
Vidéos Alaune
Alors qu'une première réunion entre les autorités françaises et malaisiennes s'est tenue ce lundi après-midi à Paris, les recherches dans l'océan indien se poursuivent. Au sol, la traque des débris continue et dans les airs, des hélicoptères sillonnent l'île de La Réunion et ses environs. Les pièces prises au sérieux représenteraient deux cartons de déménagement.
Vidéos Alaune
Retrouvez les titres du 20 heures du lundi 3 août 2015.
Vidéos Alaune
Le débris retrouvé à la Réunion est désormais entre les mains de la Direction générale de l'Armement (DGA) à Toulouse. Le laboratoire procèdera mercredi à une expertise du flaperon, pour déterminer s'il appartient bien au Boeing 777 du vol MH370. Des analyses plus poussées pourront apporter un éclairage sur les circonstances du drame.
Vidéos Alaune
Le volet d'aile d'avion retrouvé mercredi sur l'île de la Réunion pourrait bien appartenir au Boeing 777 de la Malaysia Airlines, disparu le 8 mars 2014. Selon Xavier Tytelman, spécialiste en sécurité aérienne, "on à la fois la forme, et on a à la fois la connectique qui correspond". Des bouteilles plastiques avec des inscriptions en chinois ont également été retrouvées ce jour au même endroit. Les experts restent cependant prudents quant à cette découverte.
Vidéos Alaune
La découverte du débris à La Réunion a replongé les familles des victimes du vol MH370 dans l'espoir et l'angoisse de l'attente. Depuis 16 mois, elles se sentent ballotées entre les réponses de la compagnie aérienne et celles des autorités chinoises et malaisiennes.
Vidéos Alaune
Sur le plateau du 20h, Julien Beaumont a révélé que le courant équatorial sud traverse la zone de recherche du vol MH370. L'hypothèse a déjà été posée par des chercheurs. Ils ont mis au point une carte de la dérive possible des débris, au fil des mois. Ces derniers pouvaient parfaitement atteindre les côtes de La Réunion.
Vidéos Alaune
Problème technique, incendie ou encore détachement d'une pièce d'un autre Boeing 777, les hypothèses concernant le débris d'avion retrouvé à La Réunion ne manquent pas. Cependant, la piste du vol MH370 semble la plus probable.
Vidéos Alaune
En duplex de Saint-Denis, Aurélien Forestier, a annoncé que des experts malaisiens sont arrivés sur place à la Réunion pour procéder à l'expertise des débris de l'avion. D'autres iront à Paris pour mener des investigations, toujours dans un seul but : déterminer avec certitude l'origine de la pièce. Elle sera transporté en fin de semaine en métropole.

Pages

Publicité