Vidéos A la une
La France a repris, dimanche, les recherches du vol MH370, disparu en mars 2014. La découverte d'un débris sur l'île de La Réunion a suscité l'espoir d'en retrouver d'autres. La France utilise "des moyens aériens, notamment un avion militaire qui s'appelle CASA. C'est de fabrication espagnole du groupe Airbus, qui est très bien équipé pour ce genre de recherche", a expliqué Gérard Feldzer, consultant aéronautique de BFMTV.
Vidéos A la une
Le Premier ministre malaysien a annoncé jeudi que de nouveaux morceaux du vol MH370 avaient été retrouvés à La Réunion. Il s'agirait de sièges et de vitres du Boeing 777. "Depuis le début je vous dis qu'il y a à peu près 50% de l'avion qui flotte. S'il a été pulvérisé soit à l'impact, soit en vol, il y a plein de morceaux qui vont flotter, qui sont déjà arrivés certainement depuis des semaines mais personne n'y avait prêté attention", a expliqué Jean Serrat, consultant en aéronautique BFMTV.
Vidéos A la une
Le procureur adjoint a parlé, mercredi, de "forte présomption" sur l'origine du débris retrouvé à La Réunion qui proviendrait du Boeing 777 disparu en mars 2014. Le Premier ministre malaysien avait, lui, affirmé que le flaperon retrouvé appartenait au vol MH370. Pour Jean Serrat, consultant en aéronautique BFMTV, le procureur adjoint "a toujours un doute car visiblement ils n'ont pas trouvé le numéro de série, bien que personne n'ait aucun doute sur l'origine de la pièce".
Vidéos A la une
Des dizaines de coquillages ont été retrouvés sur le débris découvert à La Réunion et pourraient aider les experts à déterminer s'il s'agit d'une aile du Boeing 777 du vol MH370, disparu en mars 2014. "Nous allons avoir des océanographes qui vont venir étudier la série de coquillages qui sont sur ce flaperon pour les dater, pour savoir de quel type de mer ils peuvent venir ", a expliqué Jean Serrat, ancien commandant de bord.
Vidéos A la une
Les enquêteurs de Toulouse disposent de nombreux indices afin de déterminer si le débris retrouvé à La Réunion appartient bien au vol MH370, disparu en mars 2014: numéros de série, plans demandés au constructeur ou encore matériaux utilisés. "On va réaliser des analyses chimiques sur la peinture, qui peut être totalement unique à la compagnie Malaysia Airlines et évidemment, cela permettrait très rapidement de confirmer que c'est une pièce du MH370", explique Xavier Tytelman, spécialiste de la sécurité aérienne.
Vidéos A la une
Les familles des victimes du crash MH370 espèrent obtenir des réponses grâce à l'analyse du débris retrouvé à La Réunion, et faire enfin leur deuil, après 18 mois d'angoisse et de questions. "Ce serait bien de tourner la page. Même si je n'ai personne à enterrer, au moins je saurais ce qu'il s'est vraiment passé. Pour clarifier les choses", explique Nur Laila Ngah, épouse d'un des disparus.
Vidéos A la une
Les habitants de La Réunion se sont lancés à la poursuite des débris du vol MH370, après la découverte, il y a quelques jours, d'un fragment d'aile susceptible de provenir du Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu. "Il y a pas mal de bateaux coréens et chinois qui vont jusqu'à l'Île Maurice, alors il faudrait vérifier", a expliqué une habitante de l'île.
Vidéos A la une
A La Réunion, la chasse au trésor pour mettre la main sur des restes du MH370 est lancée, mais quatre jours après la découverte d'un fragment d'aile susceptible de provenir du Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu, aucune pièce d'intérêt n'a été charriée par la mer.
Vidéos A la une
Le vol Air France, transportant un débris d'avion retrouvé à La Réunion et qui doit être expertisé pour déterminer s'il s'agit d'un débris du vol MH370 disparu depuis mars 2014, s'est posé samedi matin l'aéroport parisien d'Orly, selon Aéroports de Paris (ADP). Le vol AF671 s'est posé à 6H17 en provenance de Saint-Denis de la Réunion, précise ADP sur son site internet. Emballé dans une caisse, le débris doit maintenant être convoyé par la route, escorté par des gendarmes, dans un laboratoire près de Toulouse où il sera expertisé à partir de mercredi.
Vidéos A la une
Le morceau d'aile d'avion retrouvé sur une côte de La Réunion, dans l'océan Indien, va être expédié en métropole, où il doit être réceptionné samedi matin. Il sera analysé dans un laboratoire spécialisé à Balma, dans la banlieue de Toulouse. Des experts malaisiens se rendront sur place pour l'analyser et découvrir s'il appartient au Boeing 777 du vol MH370, disparu en mer en mars 2014.
International
Selon le rapport du Bureau d'enquête néerlandais pour la sécurité, le Boeing de la Malaysia Airlines a été "perforé par un grand nombre de projectiles".
Vidéos A la une
Difficile pour les enquêteurs d'accéder au lieu du crash dans l'est de l'Ukraine. Alors qu'ils tentaient d'approcher le site où s'est écrasé le Boeing de la Malaysia Airlines, les observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe ont été bloqués par des séparatistes pro-russes vendredi. Ce type d'incident ne devrait pas se reproduire. Dans la nuit de vendredi à samedi, un accord avec les rebelles a été trouvé sur la mise en place d'une zone de sécurité de 20 km autour du site du crash de l'avion malaisien. De leur côté, les États-Unis n'ont pas attendu les conclusions de l'enquête pour accuser les rebelles d'avoir abattu l'avion en plein vol. Quelque 298 personnes ont péri lors du crash du Boeing 777. L'avion survolait l'Ukraine alors qu'il effectuait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur.
International
Le crash du Boeing 777 de la Malaysia Airlines ce jeudi en Ukraine interroge la presse. Il semblerait que l’avion qui transportait 298 personnes ait été abattu par un missile sol-air. Découvrez les unes des journaux français.
International
Cela fait désormais plus de 50 jours que le vol MH370 qui transportait à son bord 239 personnes a disparu des écrans radars en mer de Chine. Et malgré les nombreux moyens déployés par plusieurs nations pour tenter de retrouver les débris de ce Boeing 777 de la Malaysia Airlines, les autorités australiennes ont annoncé dimanche que les chances de d’y parvenir étaient de plus en plus minces.
Politique
Selon les spécialistes dépêchés sur place, la découverte pourrait être imminente.
International
Pour l'équipe qui coordonne les recherches, il s'agit de "la piste la plus prometteuse jusqu'ici".
International
Bientôt un mois après le crash du vol MH370 de Malaysia Airlines dans l’océan Indien, les autorités australiennes se sont engagées lundi à poursuivre leurs recherches jusqu’à ce qu’elles retrouvent les boîtes noires du Boeing 777. Selon elles, les familles des victimes, mais aussi le monde en général, ont le droit de savoir ce qui s’est passé.
Vidéos A la une
Le mystère du vol MH370 passionne les Américains, mais les chaînes d’info en font peut-être un peu trop. Cette semaine, la co-animatrice d’une émission a ainsi taclé son collègue en direct.
International
Prenant en compte la théorie du suicide, les experts ont dû revoir la trajectoire de l'avion et donc déterminer une nouvelle zone de recherche.
International
Alors que le mystère plane encore sur les causes du crash du Boeing 777, l'Autorité australienne de sécurité maritime (AMSA) suspend ses recherches en raison de mauvaises conditions météorologiques.
Vidéos A la une
Gérard Feldzer, expert aéronautique de BFMTV et Mathieu Coache, correspondant de BFMTV à Washington (États-Unis), répondent aux questions de Jean-Baptiste Boursier sur le crash du vol MH370 de...
Société
L’annonce est tombée lundi aux alentours de 15 heures  : le Boeing 777 porté disparu depuis le 8 mars dernier s’est écrasé dans l’océan indien. Le Premier ministre malaisien a officialisé  le crash du vol MH370 et a annoncé qu’il n’y avait pas de survivant.
Vidéos A la une
Où est passé le Boeing 777 de la Malaysia Airlines, qui a disparu depuis le 8 mars avec ses 239 passagers ? Cela fait deux semaines que les familles sont ballottées de pistes en pistes et...
Vidéos A la une
Les recherches reprendront demain pour tenter de retrouver deux objets, dont l’un de 24 mètres, repérés au large de l’Australie, peut-être les débris du boeing 777 de la Malaysian Airlines...
Vidéos A la une
Alors que le Boeing 777 de la Malaysia Airlines reste toujours introuvable six jours après sa disparition inexpliquée, un site Internet propose d'aider à la localisation de débris sur des images...
Publicité