Vidéos Argent/Bourse
Si la Blockchain n'a pas encore de définition propre et connue, de nombreux États commencent à l'appréhender, à l'image de la France. L'ordonnance n 2016-520 du 28 avril 2016 relative aux bons de caisse a donné la première définition légale d'un type particulier de blockchain. Il le définit comme un "dispositif d'enregistrement électronique partagé". Les smart contrats, eux, constituent l'un des concepts incontournables de l'écosystème blockchain. Contrairement à ce que leur nom anglais indique, ce ne sont pas nécessairement des contrats au sens juridique français. Il s'agit des modalités informatiques garantissant l'exécution technique d'un contrat. - Avec: Laurent Szuskin, avocat associé chez Baker & McKenzie. - 01Business Forum - L'hebdo, du samedi 28 mai 2016, présenté par Frédéric Simottel, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
L'actualité entourant la Blockchain a été riche ces derniers mois. Et pour cause, tout le monde souhaite utiliser et tirer profit de cette technologie. Aux États-Unis, le Nasdaq va en effet déployer Linq, son système de chaîne de blocs, qui sera destiné aux transactions non cotées. En France, Bercy va également expérimenter la Blockchain avec des minis bons pour les PME. Récemment, BNP Paribas et la plateforme SmartAngels se sont associés pour lancer un projet pilote qui permettra aux entreprises non coteés d'émettre des titres sur le marché primaire. Alors, est-ce qu'on peut financer des projets et des entreprises avec la Blockchain ? - Avec: Philippe Ruault, responsable Innovation et Digital chez BNP Paribas Securities Services. Benoît Bazzocchi, président de SmartAngels. Matthieu Garin, senior manager Cybersécurité chez Solucom. Et Frédéric Bianchi, journaliste à bfmbusiness.com. - 01Business Forum - L'hebdo, du samedi 7 mai 2016, présenté par Frédéric Simottel, sur BFM Business.
Publicité