Vidéos A la une
Face au blocage, les usagers des trains n'ont pas d'autres choix que de s'en remettre au système D. En gare de Massy-Palaiseau, dans l'Essonne, salariés et étudiants qui doivent jouer avec les correspondances pour déjouer la grève commencent à trouver le temps long : un trajet aller-retour d'une heure et demi, dans cette situation, peut vite devenir presque trois fois plus long. Ce matin, en gare du Havre, les voies ont été bloquées par des militants de la CGT. A Marseille, Maher, 33 ans, transporte avec sa voiture des personnes à mobilité réduite. Ce qu'il craint : le retour de la pénurie d'essence.
Vidéos A la une
Les files d'attente sont de plus en plus longues aux abords des stations-services. Résultat, tandis que certains patientent, d'autres ont du mal à garder leur calme. Du côté des gares, même si la solidarité avec les grévistes existe, l'exaspération monte chez les usagers.
Vidéos A la une
Le drapeau rouge de la CGT est de tout les cortèges et de toutes les grèves. Le syndicat, qui ne cesse de perdre du terrain dans les entreprises, compte bien gagner la bataille de la rue. SNCF, RATP, contrôleurs aériens... le mot d'ordre du plus vieux syndicat de France est "grève générale". Toutefois, la Confédération Générale du Travail refuse de parler de "ligne dure".
Vidéos A la une
Aller au travail malgré une grève de la SNCF et une pénurie de carburant relève du parcours du combattant. Covoiturage, changement d'horaires ou travail à domicile, les Français sont contraints de s'organiser. Le temps d'une journée, le JT de 20H de TF1 a suivi un étudiant, une salariée et un patron obligés de se débrouiller autrement, souvent en usant du système D.
Vidéos A la une
Dans l'attente d'être déchargés, 29 navires remplis de pétrole sont toujours immobilisés devant le terminal de Fos-sur-Mer. Au Havre, le terminal pétrolier est lui aussi à l'arrêt, bloqué par des grévistes. Et du côté des raffineries de pétroles, quatre sites sur huit ont cessé toute activité. Résultat, le gouvernement doit puiser dans ses réserves stratégiques afin de freiner la pénurie.
Vidéos Argent/Bourse
Marc Lambert, de Sud solidaires, et Jean-Paul Delescaut, Union CGT Valenciennes, se montrent déterminés à poursuivre le mouvement de blocage des raffineries, et ce jusqu'à ce qu'ils obtiennent des résultats. Ils protestent surtout contre l'attitude de Manuel Valls.
Vidéos Argent/Bourse
Du nord aux Ardennes, la pénurie d'essence se fait particulièrement sentir. A Douchy-les-Mines, aucun camion citerne ne sort ou entre du dépôt pétrolier. Même situation devant celui de Dunkerque où des piquets de grèves bloquent le passage. Parmi les grévistes: des cheminots, des routiers, bien décidés à obtenir coûte que coûte le retrait de la loi travail, jugée régressive.
Vidéos Auto
Conséquence de l'appel au blocage des raffineries lancé par la CGT pour obtenir le retrait de la loi travail, la pénurie d'essence se fait sentir aux pompes. En Normandie, les automobilistes ont eu la mauvaise surprise ce vendredi de se heurter à d'interminables files d'attente ou à un accès réservé aux véhicules prioritaires. Selon la préfecture, le réapprovisionnement des stations est en cours. En attendant, les autorités appellent au civisme.
Publicité