Politique
Le rappeur Black M a posté une vidéo sur son compte Instagram montrant le concert qu’il a donné la semaine dernière à l’Elysée pour une fête privée. Sur les images, on peut voir Ségolène Royal en train de se déhancher en rythme, tandis que François Hollande filme la scène avec son téléphone portable. 
Société
Deux mois après l'annulation de son concert, sous la pression notamment du FN, le chanteur a répondu à la benjamine de l'Assemblée par un morceau de rap. 
Vidéos à la une
En mai dernier, la mairie de Verdun annulait la venue du chanteur Black M aux commémorations du centenaire de la bataille de Verdun. Son invitation avait été immédiatement contestée par le Front national et plus particulièrement Marion Maréchal-Le Pen qui avait déclaré : "Il est inconcevable qu'un 'artiste' qui insulte aussi violemment la France participe à un quelconque événement officiel de commémoration". Aujourd'hui, le chanteur a décidé de lui répondre, en chanson. "La France est belle, mais elle m'regarde de haut comme la tour Eiffel. Mes parents m'ont pas mis au monde pour toucher les aides", chante Black M sur une vidéo publiée sur son compte Facebook, la veille de la finale de l'Euro 2016 entre la France et le Portugal. Avant de s'adresser à l'élue frontiste : "J'ai vu que Marion m'a tweeté, de quoi elle se mêle. Je sais qu'elle m'aime, je suis Français", poursuit-il en référence au tweet de Marion Maréchal-Le Pen, après l'annulation du concert. Le 13 mai dernier, dans une lettre ouverte publiée sur Facebook, Black M avait dénoncé une "polémique incompréhensible et inquiétante", rappelant que son grand-père avait combattu pendant la Seconde Guerre mondiale.
Vidéos à la une
Christian Jacob a réagi ce mardi sur BFMTV, à la promesse de François Hollande de sécuriser le concert de Black M s'il était reprogrammé. La venue du rappeur en marge des commémorations du centenaire de la bataille de Verdun a été définitivement annulée par le maire de la ville à la suite de pressions et de polémiques lancées par l'extrême droite. Le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée a fustigé un "ridicule à tous les niveaux", ajoutant que l'invitation du chanteur était "une erreur". "François Hollande essaye de charger gentiment le maire de Verdun", a-t-il par ailleurs accusé, alors que le gouvernement et l'élu municipal se rejettent mutuellement la paternité du projet controversé. Pour le député LR de Seine-et-Marne, il est peu probable que seul le maire de Verdun ait "géré le centenaire" de l'événement historique.
Vidéos à la une
"Nous sommes là, pendant cinq ans, jusqu'au bout", a martelé Manuel Valls mercredi à l'Assemblée nationale, interrogé par le candidat LR à la primaire à droite, Hervé Mariton sur le concert de Black M, annulé, à Verdun. Fustigeant la "violence des mots utilisés pour créer de la tension", le Premier ministre a assuré que cette "malheureuse affaire" était "dernière nous".
Politique
Le président était sur l’antenne d’Europe 1 ce mardi matin. Il a notamment répondu à la question de savoir si oui ou non il serait candidat en 2017. 
Vidéos à la une
De nombreux responsables socialistes, parmi lesquels la ministre de la Culture et l'ancienne garde des Sceaux, estiment qu'il ne fallait pas annuler le concert du rappeur lors des commémorations du centenaire de la bataille de Verdun, le 29 mai prochain. Mais au sommet de l'État, toujours aucune réaction. François Hollande est resté très discret.
Vidéos à la une
Prévu le soir des commémorations du centenaire de la bataille de Verdun, le concert de Black M a finalement été annulé vendredi par la mairie de la ville après une vive polémique. Mais cette décision n'a pas plu à plusieurs membres de la gauche, dont Audrey Azoulay. La ministre de la Culture a dénoncé samedi une "auto-censure", appelant à ne pas tomber dans le piège de la division et à se "rassembler, au contraire, autour de la liberté d'expression et de la liberté de création."
Vidéos à la une
Jean-Marc Todeschini était sur BFMTV ce vendredi soir, où il a donné raison à Black M, dont le concert à l'occasion de la cérémonie de commémorations du centenaire de la bataille de Verdun a été annulé. Le chanteur a qualifié de "polémique incompréhensible et inquiétante" les critiques dont il a été l'objet. Le rappeur a été visé par une polémique en raison de ses chansons dont une où il avait qualifié la France de "pays de kouffars", un terme péjoratif signifiant "mécréant" et largement repris dans la propagande jihadiste. Des voix d'extrême droite et de droite se sont émues du choix de l'artiste pour commémorer un événement de portée nationale. Le secrétaire d'Etat aux Anciens combattants s'est dit "choqué pour les raisons de cette annulation", condamnant un "déferlement de haine", et "de violence" dont aurait été victime le maire de Verdun.
Vidéos à la une
Invité sur BFMTV ce vendredi, Hervé Mariton a demandé la démission du secrétaire d'Etat aux Anciens combattants qui a fait part de son indignation face à l'annulation du concert de Black M. Le rappeur devait se produire lors de la cérémonie de commémorations du centenaire de la bataille de Verdun, créant une polémique puisqu'il avait qualifié, dans une de ses chansons, la France de "pays de kouffars", un terme péjoratif signifiant "mécréant" et largement repris dans la propagande jihadiste. Le député LR de la Drôme a condamné une "réaction consternante", affirmant que Jean-Marc Todeschini faisait preuve d'une "étrange inversion des valeurs", et qu'il était "à côté de la plaque".
Vidéos à la une
Après plusieurs jours de polémique, le concert du chanteur Black M, prévu à Verdun le 29 mai lors des commémorations du centenaire de la bataille, a finalement été annulé par la mairie. "C'est une bonne nouvelle", a réagi au micro de BFMTV Florian Philippot, opposé à cette invitation. "C'était tellement incompréhensible et incongru", a ajouté le vice-président du Front national.
Politique
Depuis l’annonce de la venue du rappeur pour les commémorations du centenaire de la bataille de Verdun, la polémique monte. L’Etat et la mairie se renvoient la balle, tandis qu’un petit-fils de Poilu porte plainte.
Vidéos à la une
Le maire socialiste de Verdun a défendu ce mercredi le choix d'inviter le chanteur Black M à se produire après les commémorations officielles du centenaire de la bataille le 29 mai, en dépit d'une volée de critiques en provenance essentiellement de l'extrême droite. Les frontistes reprochent au rappeur des dérapages dans certaines de ses chansons.
Société
Pour célébrer le centenaire de la bataille de Verdun, le 29 mai prochain, le rappeur Black M, ancien membre du groupe Sexion d’Assaut, a été choisi comme tête d’affiche. Un choix qui fait polémique.
Publicité