Vidéos A la une
Philae a pu 'renifler' des molécules organiques dans l'atmosphère de la comète Tchourioumov-Guérassimenko. C'est le terme employé par l'agence spatiale allemande qui précise que c'est le chromatographe du petit robot qui a pu détecté les première molécules organiques après l'atterrissage de Philae. L'analyse des données est actuellement en cours mais une des principales missions de la sonde est justement de tenter d'identifier des molécules organiques complexes qui seraient à l'origine du vivant. Après 57 heures sur la comète, le petit robot s'est mis en veille, dans la nuit de vendredi à samedi, et les scientifiques espèrent que Philae pourra à nouveau communiquer avec la terre au printemps prochain.
Vidéos A la une
C’est la théorie pour le moins surprenante du Professeur Steven Benner lors de la conférence Goldschmidt de géochimie qui se déroule actuellement à Florence, en Italie. Selon le chimiste,...
Vidéos Sciences
Les scientifiques du CERN et de la NASA pensent pouvoir bientôt faire toute la lumière sur le mystère de la “matière noire”. Une expérience menée dans la Station spatiale internationale (ISS) a permis de détecter ce que les scientifiques pensent être des traces de positrons. Le Prix Nobel de...
Publicité