Vidéos Argent/Bourse
Danone à l'offensive dans le bio. Le groupe français a conclu un accord pour le rachat de la société américaine The WhiteWave Foods. Elle est spécialisée dans les produits laitiers bio et d'origine végétale. Montant de l'opération : 12,5 milliards de dollars. C'est la plus grosse acquisition de Danone depuis dix ans. Grâce à elle, le groupe va devenir le leader mondial du bio et va doubler sa part de marché aux Etats-Unis.
Vidéos Argent/Bourse
Danone a annoncé ce jeudi avoir conclu un accord pour le rachat de la société américaine The WhiteWave Foods. Spécialisé dans les produits laitiers bio et d'origine végétale, ce groupe américain est valorisé environ à 12,5 milliards de dollars par ce rachat. La transaction, qui sera financée entièrement par de la dette, permettrait au groupe d'agroalimentaire de doubler sa taille aux États-Unis. Danone prévoit donc de boucler l'acquisition avant la fin de l'année. Il s'agit en effet de sa première opération d'envergure depuis qu'Emmanuel Faber a pris la tête de l'entreprise en 2014. Comment Danone veut-il alors devenir le leader mondial du bio ? - Avec: Christophe Chaptal, directeur du cabinet en stratégie et organisation CC&A. Camille Harel, journaliste à LSA. Et Gregori Volokhine, président de Meeschaert Financial Services (New York). - Les Décodeurs de l'éco, du jeudi 7 juillet 2016, présenté par David Dauba, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Le groupe agroalimentaire va mettre la main sur le producteur d'aliments biologiques américain The WhiteWave Foods. Celui-ci est valorisé 12,5 milliards de dollars.
Vidéos Argent/Bourse
Ce mercredi 15 juin 2016, Alexandre Juving-Brunet, fondateur de la marque de parfums Alexandre Juving Paris, nous présente son entreprise. Après une première carrière militaire, il a créé des laboratoires spécialisés dans la parfumerie et la cosmétologie made in France. Les labos Juving-Brunet exploitent la marque Alexandre Juving Paris qui produit la gamme des Élysèves. Ils ont pour vocation de créer, développer et commercialiser des marques de parfums, de cosmétiques naturels et bio avec un positionnement haut de gamme et luxe, en France et à l'international. L'entreprise est actuellement à la recherche de fonds pour augmenter son capital. Pour ce faire, elle a lancé une opération de crowdfunding sur la plateforme marseillaise KAALISI. - Goûts de Luxe Paris, présenté par Karine Vergniol, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Voici une recette miracle et naturelle pour prendre soin de votre peau !
Vidéos Argent/Bourse
Ce mercredi 11 mai 2016, Azucena Pagny nous présente les particularités de sa marque de cosmétiques Rosazucena. Fondée en 2010, l'enseigne crée ses produits à base de Rose Musquée (la Rosa Mosqueta) de Patagonie. Particulièrement riche en acides gras et en vitamines C, cette dernière se présente sous la forme d'un petit arbuste. L'extraction de l'huile essentielle passe par une longue procédure. Mais c'est un produit magique et très bon, estime-t-elle. En septembre, Rosazucena va lancer ses deux nouvelles créations. - Avec: Azucena Pagny, fondatrice de la marque de cosmétiques Rosazucena. - Goûts de Luxe Paris, présenté par Karine Vergniol, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
François Hollande s'est rendu à Rungis ce matin pour inaugurer un nouveau pavillon entièrement consacré aux produits bio. Le marché du bio a encore bondi de 10% l'an dernier pour atteindre 5 milliards et demi d'euros.
Vidéos à la une
Les aides pour l'agriculture bio, une enveloppe régionale de 20 millions d'euros prévus jusqu'en 2020, ont déjà été consommées.
Vidéos à la une
Manger bio en restauration collective c'est possible. Dans la Drôme, un quart des produits utilisés dans les cantines des collèges sont issus de l'agriculture biologique. Cette politique, en plein développement dans le département, ne coûte pas plus cher mais demande plus de travail aux chefs qui ont adapté leurs menus avec l'aide de nutritionnistes. Ils sont néanmoins satisfaits de pouvoir mitonner de bons petits plats au lieu de se contenter "d'ouvrir les sachets de surgelés". Les cuisiniers de ces établissements ont présenté ces repas faits maison au Salon de l'agriculture, sous l'oeil gourmand des visiteurs.
Vidéos à la une
Invité de BFMTV ce jeudi, Denis Demonpion a évoqué son enquête pour " l'Obs " sur l'agriculture bio. Le journaliste a rappelé que beaucoup de sols français étaient "saturés produits phytosanitaires qui ont fait la fortune de certains producteurs". Les sols auraient besoin de temps pour se reposer. Du côté des agriculteurs, ce "retour à la terre", impliquerait "du temps, de la main d'oeuvre de l'abnégation", mais aussi une certaine liberté. Au sujet des prix, il a expliqué que ce qu'on finissait toujours par payer sur un autre plan ce que l'on économisait en achetant moins cher que du bio . "Sur le plan environnemental, de la santé et de l'emploi", a-t-il prévenu. Il a par ailleurs estimé que 600.000 personnes pourraient travailler grâce à une généralisation de l'agriculture bio.
Vidéos à la une
La colère des agriculteurs continue de gronder alors que le salon de l'Agriculture ouvre ses portes samedi. Et si la solution pour sauver la filière agricole se trouvait dans le bio? C'est l'opinion de Philippe, un éleveur de porcs labellisé bio. De l'alimentation des bêtes à la négociation des prix avec les distributeurs, il estime contrôler sa production de A à Z. Il vend aussi directement aux consommateurs qui sont prêts à mettre le prix pour la qualité des produits et la proximité avec les producteurs. Selon un récent sondage, pour huit français sur dix les conditions d'élevage des animaux représentent l'un des critères les plus importants lors des achats.
Vidéos à la une
L'école Paul Bert de Lys-lez-Lannoy privilégie les producteurs de la région en mettant en place un circuit court.
Vidéos à la une
Les éleveurs de porc peinent à recevoir 1,40 euros du kilo de viande, en raison d'une crise avec des industriels du secteur, tandis que du côté du bio, le kilo est déjà acheté entre 3 et 3,50 euros. "Les gens voulaient du cochon bio, du coup on s'est mis à la vente directe tout doucement", explique Philippe Duté, éleveur à la Bouexière, en Ille-et-Vilaine.
Vidéos à la une
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement, était en duplex pour BFM Story. Le ministère de l'Agriculture a annoncé, ce vendredi, un nouveau plan pour lutter contre l'utilisation abusive de pesticides en France. En effet, l'Hexagone est le troisième consommateur mondial, en dépit des risques encourus en termes de santé, de pollution de l'eau, de biodiversité et d'émissions de gaz à effet de serre L'objectif fixé par le plan Ecophyto, lancé en 2008, était de réduire de moitié de ces produits d'ici à 2018. Mais, six ans après son lancement, c'est un échec. L'usage des pesticides a crû de plus de 10 % entre 2009 et 2013, avec un bond de 9,2 % entre 2012 et 2013. C'est pourquoi, l'exécutif a finalement décidé de repousser cet objectif à l'horizon de 2025. "Cet objectif de réduction pour 2018 ne serait pas atteint, puisque sur l'année 2012-2013, on a vu une augmentation globale de l'utilisation des pesticides de plus de 9%", a ajouté Stéphane Le Foll.
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/LtNMc7nU . Direction le collège Gabriel Goussault, à Vibraye,...
Vidéos à la une
En banlieue parisienne, à Montreuil, un groupe de militants anarchistes et libertaires a fondé la première boulangerie autogérée de France....
Vidéos à la une
Les produits d'hygiène sont dans le collimateur de 60 millions de consommateurs. Sur les 52 produits étudiés, 28 sont à éviter.
Vidéos Insolite
À l’occasion du salon annuel de la gastronomie à Houten, aux Pays-Bas, Sacha et Cedrique, deux humoristes du collectif LifeHunters, ont piégé des professionnels de la gastronomie en leur faisant croire qu’ils leur font goûter de la nourriture bio alors...
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/Iou1rvrs . Le point sur la consommation des produits bio en...
Vidéos à la une
Direction le potager du château de Courances où poussent uniquement des légumes bio sur 3 hectares et qui sont vendus directement aux consommateurs et aux restaurateurs.
Vidéos à la une
Le bio a le vent en poupe! Pour faire face à la demande grandissante, les producteurs et les grossistes doivent se mettre à la page.
Vidéos Argent/Bourse
Le 22 juin, la marque Biorg, avec Anne-Valérie Ollien, directrice de la Communication, a été reçue par David Dauba, dans A vos marques, sur BFM Business. Tous les dimanches, David Dauba vous dévoile les secrets du marketing des marques de légende. BFM Business, première chaîne d'informations économiques en France. Retrouvez toute l'actualité économique et financière sur BFMBusiness.com.
Vidéos à la une
C’est aujourd’hui que se tient la réunion des producteurs d’œufs. Stéphane Le Foll, le ministre de l’agriculture y assistera pour apaiser la colère des agriculteurs, sous pression de la...
Vidéos à la une
Une ferme biologique propose des chantiers de réinsertion pour des chômeurs.
Vidéos à la une
Focus sur le fonctionnement d'une AMAP Lilloise, pronant la vente directe du producteur au consommateur
Publicité