Vidéos A la une
Depuis des mois, certaines figures de la gauche poussent Emmanuel Macron à poser sa candidature à la présidentielle de 2017. Tout se fait encore dans la plus grande discrétion, mais le ministre de l'Economie ne semble pas refuser cette éventualité. D'après Apolline de Malherbe, sa candidature à la prochaine élection présidentielle signera la fin du règne de François Hollande. Pourtant, Emmanuel Macron, qui veut faire avancer ses idées tout seul, rappelle Bernard Kouchner. Cet homme politique, bien qu'il ait été l'un des préférés des Français pendant des années, n'a jamais été élu. - Bourdin Direct, du jeudi 3 mars 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Invité de "LCI Matin-Radio Classique" ce lundi, l'ancien ministre des affaires étrangères a estimé au sujet de la crise migratoire qu'"on ne gagne rien sur le FN quand on fait semblant d'adopter son discours."
Vidéos A la une
Invité de "LCI Matin-Radio Classique" ce lundi, l'ancien ministre des affaires étrangères a réagi à la proposition portée samedi par Jean-Christophe Cambadélis d'un référendum au "peuple de gauche".
Politique
L’ancien ministre des Affaires étrangères et la journaliste belge sont ensemble depuis plus de trente ans. Découvrez ou redécouvrez cinq anecdotes sur leur couple.
Vidéos A la une
Invité ce vendredi de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV, Bernard Kouchner s'est exprimé sur la lutte contre la toxicomanie. Pour l'ancien ministre délégué à la Santé, "il faut vraiment légaliser" sur le cannabis, constatant que "la répression, ça ne marche pas". "Nous serons toujours les derniers", a déploré Bernard Kouchner estimant que "tous les pays modernes ont évolué", sauf la France.
Vidéos A la une
Bernard Kouchner, ancien ministre des Affaires étrangères, a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur l'accord de Minsk. À l'issue du sommet du 11 février, qui s'est tenu dans la capitale biélorusse, un accord sur le plan de paix en Ukraine a été signé jeudi, dans la matinée. Après seize heures de négociations, les quatre dirigeants ukrainien, français, allemand et russe, se sont portés garants d'un compromis. Ce dernier a été signé par des émissaires ukrainiens et russes, les séparatistes et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. Le texte prévoit la création d'une zone démilitarisée élargie et un cessez-le-feu qui sera appliqué dès dimanche. Le président français François Hollande se félicite d'un "accord global", tandis que la chancelière allemande Angela Merkel reste moins optimiste.
Vidéos Vu à la télé
Tous les dimanches dans le Supplément de Canal+, le chroniqueur Marc Beaugé décrypte le style vestimentaire de l’invité politique du jour. Ce dimanche 25 janvier, le look de Bernard Kouchner est passé au crible par le chroniqueur notamment quand il fait du...
Vidéos A la une
Bernard Kouchner, ancien ministre des Affaires étrangères, était sur le plateau de BFM Story. Trois cents survivants et de nombreux dirigeants du monde entier, dont François Hollande ainsi qu'une vingtaine d'autres représentants politiques ont assisté à la cérémonie principale des 70 ans de la libération du camp devant le mémorial de Birkenau. Après 70 ans, l'antisémitisme n'est toujours pas un thème réservé aux livres d'histoire. En France, l'an dernier, le nombre d'actes antisémites a doublé par rapport à 2013, indique le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).
Vidéos A la une
Pour Bernard Kouchner, la loi Macron "n'est qu'un début" mais il "espère" que les députés de droite la voteront. L'ancien ministre des Affaires étrangères a également estimé lundi sur LCI-Radio Classique que Nicolas Sarkozy " a tort de dire qu'il ne faut pas voter la loi Macron".
Vidéos A la une
Le 13 janvier, Bernard Kouchner, ancien ministre des Affaires étrangères, Razzy Hammadi, député PS de Seine-Saint-Denis, Zineb El Rhazoui, reporter à Charlie Hebdo et Enis Chabchoub, imam de Noisy-le-Grand, ont commenté les actions du gouvernement après les attentats, dans News & Compagnie, présenté par Nathalie Levy sur BFMTV.
Vidéos A la une
De retour de la région de Kobané, ville syrienne assiégée par les djihadistes de l'Etat islamique, Bernard Kouchner, a évoqué sa vision de la politique française marquée par l'élection de Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP, ce week-end. L'ancien ministre des affaires étrangères en a profité pour rappeler qu'il a "toujours voté à gauche" et marteler qu'il n'a "jamais été de droite".
Politique
L’ancien ministre n’y est pas allé par quatre chemins. Selon lui, la popularité de l’ex-président a pâti de ses origines hongroises car "la France est raciste".
Vidéos A la une
L'ancien ministre des Affaires étrangères et de la Santé, Bernard Kouchner, était l'invité du grand oral des GG ce mardi. Il est notamment revenu sur l'épidémie d'Ebola qui touche une partie de l'Afrique. Selon lui, la France "ne risque rien".
Vidéos A la une
Chaque jour, l'invité du 'Grand Oral des GG' se prête au jeu du "GG TWEET" qui consiste à tweeter sur des personnalités qui font l'actualité. Ce matin, c'est l'ancien ministre des Affaires étrangères qui a passé cette fameuse épreuve.
Vidéos A la une
Bernard Kouchner était l'invité de "Grand Oral des GG" ce matin. En tant qu'ancien ministre des Affaires étrangères, il a collaboré pendant trois avec Nicolas Sarkozy. Et à l'heure de son retour en politique, le médecin explique l'une des raisons du désamour des Français pour le candidat aux primaires UMP. Pour lui, les origines familiales et religieuses de l'ancien président de la République ont nui à sa popularité.
Vidéos A la une
Bernard Kouchner, ancien ministre des Affaires étrangères et Jean-Pierre Luizard, spécialiste de l'Irak et chercheur au CNRS étaient sur le plateau de BFM Story. Zoom sur la stratégie de la France pour lutter contre l'État islamique, le président a promis aux autorités irakiennes que la France augmenterait son aide militaire pour lutter contre ces jihadistes mais réserve pour lundi toutes les annonces sur les moyens supplémentaires que le gouvernement français offrira. Pendant sa conférence de presse, il a déjà annoncé qu'il allait établir un véritable "pont humanitaire" pour les réfugiés irakiens qui souhaitaient quitter leur pays. Bernard Kouchner a déclaré qu'"il n'y a pas d'autre solution que d'arrêter les massacres immondes de l'État islamique", quant à Jean-Pierre Luizard, il estime qu'une "sortie de crise nécessite un projet politique".
Politique
Invité au micro de France Inter ce jeudi matin, Bernard Kouchner était questionné sur la loi Léonetti. L'ancien ministre des Affaires sociales et de l’Emploi a notamment fait part de sa volonté de bannir l'utilisation du mot "euthanasie".
Vidéos A la une
Bernard Kouchner, cofondateur de Médecins sans frontières et Médecins du monde, ancien ministre de la Santé, répond aux questions de Ruth Elkrief sur l'affaire "Bonnemaison". Le docteur Bonnemaison a été accusé d'avoir empoisonner sept malades en fin de vie. Son procès relance alors le débat sur l'euthanasie et la loi Leonetti.
Vidéos A la une
Invité jeudi sur BFMTV, Bernard Kouchner a commenté les voeux de François Hollande, déclarant: "je ne l'ai pas trouvé terrible mais j'ai senti le changement". "J'ai vu nettement une inflexion...
Vidéos A la une
Interrogé sur la Grande Bretagne, Bernard Kouchner a commis un léger lapsus, déclarant: "ce qui aurait été bien c'est qu'ils viennent avec nous en Françafrique", voulant parler de la...
Vidéos A la une
Bernard Kouchner, ancien ministre des Affaires étrangères, et Pierre Servent, expert en stratégie militaire et spécialiste des questions de défense. Retour sur l'assassinat des deux journalistes...
Publicité