Vidéos A la une
Bernard Devalois, chef de l'unité de soins palliatifs de Pointoise, qui avait été nommé médecin consultant pour le cas de Vincent Lambert, répond aux questions de Thomas Misrachi sur la décision de la Cour européenne des Droits de l'Homme qui demande en urgence le maintien en vie de Vincent Lambert. Alors que le Conseil d'État s'est prononcé ce mardi 24 juin pour l'arrêt des soins qui maintiennent en vie le patient tétraplégique, la CEDH quant à elle demande dans la foulée de "faire suspendre l'exécution de cet arrêt", le temps de statuer sur le fond.
Publicité