Vidéos A la une
"On va cliquer sur un site hébergé aux Pays-Bas et puis on peut commander !", se désole Bernard Debré. L'élu, député LR, part en croisade contre la drogue sur Internet. Il revient pour LCI sur l'expérience choquante qu'il a mené avec Serge Lebigot, Président de l'Association Parents contre la Drogue, pour prouver combien il était facile de se fournir sur le web.
Vidéos A la une
François Hollande a rencontré ce matin le président de l'Assemblée nationale et celui du Sénat concernant la déchéance de nationalité. Gérard Larcher lui a déjà demandé de sceller rapidement le sort celle-ci. À l'issue de ces entretiens, le chef de l'État décidera si il veut réunir, ou non, le Congrès. Le député UDI de Seine-et-Marne réclame pour sa part le renoncement "à cette espèce de pantalonnade", soutenu par Bernard Debré, député LR de Paris, qui déclare : "Il n'y aura pas de Congrès, et il n'en faut pas".
Politique
Face aux caméras mercredi dans les couloirs de l’Assemblée nationale, le député Les Républicains s’est permis de faire une blague sur le très contesté projet de loi Travail. Une sortie osée pointée par les internautes.
Vidéos A la une
Il est le petit-fils d'un grand ponte de la médecine française, le fils d'un Premier ministre du général de Gaulle, le frère jumeau du président du Conseil constitutionnel et a opéré à plusieurs reprises François Mitterrand... Bernard Debré est l'invité de la semaine dans "La Cité du Livre" et nous présente ses mémoires : "Un homme d'action : de l'hôpital à la politique" (Ed. Stock). Retour également sur l'actualité de la semaine et la disparition d'André Gluksmann, disparu cette semaine à l'âge de 78 ans. Direction les coulisses du prix Wepler pour le reportage de la semaine, cette distinction littéraire qui veut ringardiser les prix Goncourt et autres Médicis...
Vidéos A la une
Invité sur le plateau de LCI, le député de Paris et adhérent au parti "Les Républicains" revient sur l'explosion des taxes foncières des terrains à bâtir. "On est dans un pays de libertés, on est en train de supprimer ces libertés", se désole-t-il.
Vidéos A la une
L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua s'est éteint lundi à l'âge de 88 ans, des suites d'un accident cardiaque. Bernard Debré, député Les Républicains, lui a rendu hommage sur l'antenne de LCI, en faisant part de sa peine immense
Vidéos A la une
Une nouvelle grève de l'intersyndicale a exprimé aujourd'hui le mécontentement du personnel de l'AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris). Les syndicats protestent contre la réforme des 35h que souhaiterait appliquer le directeur Martin Hirsch. Il s'agirait de réduire le temps de travail du personnel pour diminuer le nombre de RTT compensatoires. Car les jours de repos non pris s'accumulent sur les comptes épargne temps et représentaient 74,7 millions d'euros fin 2014. Or l'hôpital public a des difficultés budgétaires et doit essayer de faire 3 milliards d'euros d'économies d'ici 2017. La réforme du temps de travail permettrait de préserver l'emploi et économiser environ 20 millions d'euros. Mais Martin Hirsch n'a visiblement pas su convaincre les syndicats, qui ont quitté la réunion du mardi 26 mai en dénonçant la " non prise en considération de la revendication des personnels ". Les organisations CGT, SUD, FO, CFDT, CFE-CGC, CFTC et Unsa demandent un retrait pur et simple de la proposition de réforme. Ils revendiquent que la charge de travail demandée au personnel n'est pas adaptée à 35h : "Faire en 7h ce qui se fait en 7h36, cela se traduirait par une productivité plus intense, moins de repos", et nuirait à la "sécurité des patients", explique Rose May Rousseau, secrétaire générale de l'Union syndicale CGT de l'AP-HP. Une aide-soignante, Apolline, rappelle également la responsabilité propre aux métiers de la santé : " On ne va pas dire : 'j'ai fait mes sept heures, je me casse'. Ils misent sur notre conscience professionnelle. " Si le directeur de l'AP-HP a assuré qu'il avait le soutien de la Ministre des affaires sociales, Marisol Touraine s'est montrée assez ambigüe à ce sujet. Lors de l'ouverture des Salons Santé Autonomie à Paris le 19 mai, elle a déclaré : " solennellement que le gouvernement est attaché aux 35 heures, à l'hôpital comme ailleurs. Il n'est pas question de remettre en cause leur cadre réglementaire. " La réforme des 35h aurait-elle des conséquences dangereuses pour les soins donnés aux patients ? Martin Hirsch cèdera-t-il à la pression des syndicats ? Une autre solution peut-elle être envisagée pour redresser les comptes de l'AP-HP ? Arnaud Ardoin en débat ce soir avec ses invités. Invités : Bernard Debré, député UMP de Paris et urologue Christophe Prudhomme, porte-parole de l'AMUF-CGT et médecin-urgentiste Cédric Arcos, directeur de cabinet de la Fédération Hospitalière de France Danielle Simonnet, conseillère de Paris non-inscrite et secrétaire nationale aux émancipations urbaines au Parti de gauche Question JDD : Faut-il revenir sur les 35 heures au sein des hôpitaux publics ? Votez sur LeJDD.fr.
Vidéos A la une
Bernard Debré, député UMP de Paris, soutient François Fillon dans la course à la présidentielle. Pour lui, "c'est le seul qui travaille". "Vous avez vu le programme de Nicolas Sarkozy ?", demande le député.
Vidéos A la une
Bernard Debré, le député UMP de Paris, a réaffirmé mercredi dans Parlement'air son opposition à l'expérimentation des salles de shoot, votée mardi soir par l'Assemblée nationale. Selon lui, cette "expérience, dans le monde, n'a pas montré de résultats". Pour appuyer son propos l'élu a pris l'exemple de son frère, ancien toxicomane : "Il m'a dit très clairement que s'il y avait eu les salles de shoot, il aurait poursuivi, il aurait continué, car c'est plus simple..." >> Revoir l'émission dans son intégralité
Politique
Théories complotistes, gestion du gouvernement, mesures à prendre... Bernard Debré, le député UMP de la 4e circonscription de Paris, revient sur les attentats qui ont récemment frappé la France.
Vidéos A la une
A la Une des GG ce vendredi matin, la proposition de Bernard Debré d'introduire le port de l'uniforme à l'école et d'afficher les paroles de La Marseillaise et le drapeau tricolore dans toutes les classes. Notre Grande Gueule revient sur sa suggestion. "Je ne demande pas de chanter La Marseillaise mais que les paroles soient affichées dans les classes, tout comme le drapeau tricolore" précise le député UMP de Paris. Il ajoute ensuite : "En ce qui concerne l'uniforme on m'a balancé à la figure les cas de la Chine et la Russie qui ne sont pas de bons exemples. Aux Etats-Unis et en Angleterre les jeunes portent la même tenue. Il faut respecter l'Ecole de la République".
Vidéos A la une
"Si vous avez mal à la tête prenez des feuilles de saule, l'aspirine est faite avec des feuilles de saules". Réagissant sur BFMTV au rapport de Terra Nova prônant une légalisation du cannabis dans le cadre d'un monopole public, le député UMP Bernard Debré s'insurge contre une telle proposition. "Quand on fume cannabis longtemps (...) ça donne des troubles psychotiques gravissimes", selon le médecin.
Vidéos A la une
Bernard Debré, député UMP de Paris, estime que "c'est un signal fort de voir disparaître une chaine d'info", évoquant le cas de LCI et des suppressions de postes. "Il fallait s'entendre avec les deux autres chaines" (BFM et iTélé) regrette-t-il.
Vidéos A la une
Le filloniste Bernard Debré a estimé vendredi sur LCI que le retour de Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP va apporter un "clivage fort" au sein d'un parti qui a besoin "d'un peu de sérénité après être passé par une période extrêmement grave avec des manigances économiques qui ne sont pas encore complètement éclaircies".
Vidéos A la une
Député UMP de Paris, Bernard Debré estime "que ce n'est pas une bonne chose que Nicolas Sarkozy revienne comme président de l'UMP [...] mais c'est une élection, il sera élu et on verra ce qu'il va faire", a-t-il déclaré.
Politique
Invité ce matin au micro de RFI, Bernard Debré a sévérement taclé François Hollande et ainsi raillé le retour programmé de Nicolas Sarkozy.
Politique
Bernard Debré n’a pas mâché ses mots ce jeudi au micro de LCI et Radio Classique. Le député filloniste a notamment déclaré que l’UMP devait "couper les branches mortes", faisant ainsi allusion à Nicolas Sarkozy.
Vidéos A la une
"Lors des dernières élections, nous avons pâti de cette affaire", a déclaré Bernard Debré à la sortie du bureau politique extraordinaire de l'UMP. Le député filloniste estime que Jean-François Copé "plombait" l'UMP et sa démission était "indispensable": "il nous mettait dans une situation invivable".
Vidéos A la une
Amadou a taxé le député UMP des GG, " d'injuste " avec C. Taubira concernant la Marseillaise. Pour Bernard Debré, " elle avait le droit de ne pas chanter, mais pas de dire que c'est du karaoké "...
Vidéos A la une
Retour sur le vote du plan d'économies de 50 milliards d'euros qui a eu lieu ce mardi 29 avril à l'Assemblée nationale, avec Bernard Debré, député UMP de Paris et Thomas Thévenoud, député PS...
Vidéos A la une
Retour sur l'absence des Verts au sein du nouveau gouvernement de Manuel Valls, avec Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice PS de Paris, Bernard Debré, député UMP de Paris et Thomas Guénolé,...
Vidéos A la une
Retour sur le remaniement gouvernemental, avec Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice PS de Paris, Bernard Debré, député UMP de Paris et Thomas Guénolé, politologue et auteur du "Petit guide du...
Vidéos A la une
Retour sur la nomination de Ségolène Royal au poste de ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie. Elle est devenue désormais le numéro trois du gouvernement Valls. Avec...
Vidéos A la une
Retour sur la composition du nouveau gouvernement de Manuel Valls, avec Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice PS de Paris, Bernard Debré, député UMP de Paris et Thomas Guénolé, politologue et...
Vidéos A la une
David Assouline, porte-parole du Parti socialiste, Bernard Debré, député UMP de Paris, Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV et Laurent Neumann, éditorialiste politique de BFMTV,...
Vidéos A la une
Pas de grande surprise à l’issue du premier tour des élections municipales, marqué comme attendu, par une sanction envers le PS et une forte abstention. Il faut dire que déjà, lors du...
Vidéos A la une
Retour sur la tribune de Nicolas Sarkozy dans "le Figaro". L'ancien chef de l'État sort pour la première fois de son silence sur l'affaire des écoutes le visant, parlant "de principes...
Vidéos A la une
Bernard Debré, député UMP de Paris, répond aux questions de Jean-Baptiste Boursier sur les écoutes de Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault affirme...
Politique
L’épouse de Jean-Marc Ayrault a-t-elle des avantages dont elle ne devrait pas bénéficier ? Bernard Debré entend bien demander des comptes au Premier ministre, notamment sur le salaire des collaborateurs que Brigitte Ayrault aurait à son service au sein de son cabinet.
Vidéos A la une
Les traditionnels vœux de début d’année se poursuivent, et aujourd’hui, c’est Jean-Marc Ayrault qui est attendu. Le Premier Ministre dont l’autorité a souvent été remise en question...

Pages

Publicité