Vidéos à la une
Alors que les députés ont voté la prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 26 mai, le ministère de l'Intérieur a rendu publics les chiffres des interventions menées grâce à cette situation particulière. Si les perquisitions se sont multipliées, permettant la saisie de plus de 500 armes, le dossier des assignations à résidence est plus sensible. Sur les 274 qui ont été prononcées, moins de 100 seront renouvelées. Cinq personnes ont par ailleurs décidé de porter plainte après leur assignation contre le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.
Publicité