Vidéos Argent/Bourse
La ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, a annoncé dans une interview publiée jeudi par Le Parisien, l'extension à la petite couronne parisienne de l'encadrement des loyers en vigueur à Paris depuis août 2015. Cependant, ce projet ne pourra être effectif qu'à partir de 2018. Le dispositif s'appliquera aux départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, ainsi qu'à une partie des Yvelines, du Val-d'Oise, de l'Essonne et de la Seine-et-Marne. L'encadrement des loyers concerna ainsi 412 communes et au moins 8 millions d'habitants. Pour Emmanuelle Cosse, l'objectif est de lutter contre les loyers trop chers et de redonner du pouvoir d'achat aux ménages concernés. Faut-il alors étendre l'encadrement des loyers ? - Avec: Henry Buzy-Cazaux, président de l'Institut du Management des Services Immobiliers. Et Bernard Cadeau, président du réseau ORPI. - Les Décodeurs de l'éco, du jeudi 30 juin 2016, présenté par Fabrice Lundy, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Le marché de l'immobilier ancien a connu une croissance en 2015, selon les chiffres publiés, lundi 4 janvier, par le réseau Century 21. Le pouvoir d'achat immobilier en France n'a jamais été aussi élevé depuis 2008. La progression à deux chiffres du nombre de transactions dans l'ancien montre le signe d'une fluidité retrouvée sur le marché. Cette tendance favorable devrait alors se prolonger en 2016. Quant au gouvernement, il entretient l'optimisme des acheteurs en ayant mis en vigueur le 1er janvier, un nouveau prêt à taux zéro à des conditions plus favorables, pouvant financer jusqu'à 40 % d'un bien. - Avec: Bernard Cadeau, président du réseau ORPI. - Les Décodeurs de l'éco, du lundi 4 janvier 2016, présenté par Fabrice Lundy, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Bernard Cadeau, président d'Agences immobilières ORPI était sur le plateau de BFM Story. Il estime que le point essentiel pour résoudre cette crise est la présence des investisseurs et qu'il est "indispensable que les bailleurs de fonds aient confiance", car ils restent les seuls capables de mettre sur les marchés des logements massifs.
Publicité