Vidéos Alaune
Benoît Hamon est l'invité de Ruth Elkrief, ce vendredi sur BFMTV. Le candidat de la gauche à la présidentielle est revenu sur les récentes déclarations de François Fillon. Le candidat de la droite a estimé qu'un cabinet noir existait à l'Élysée. "Je crois Hollande absolument incapable d'avoir construit un cabinet noir où on aurait fabriqué des affaires (...) François Fillon se pose en victime", a déclaré Benoît Hamon.
Vidéos Alaune
Invité de Ruth Elkrief, ce vendredi sur BFMTV, Benoît Hamon a réagi aux récents sondages qui le donnent derrière Jean-Luc Mélenchon, au premier tour de l'élection présidentielle. "Dans les campagnes électorales, il y a des moments forts et d'autres moins forts. Mon objectif est d'être fort le 23 avril (...) Être dans l'air du temps, c'est le destin des feuilles mortes. Je n'aspire pas à être dans l'air du temps ni à être une feuille morte", a-t-il déclaré.
Vidéos Alaune
Invité de Ruth Elkrief, ce vendredi sur BFMTV, Benoît Hamon est revenu sur la rencontre entre Marine Le Pen et Vladimir Poutine. "Marine Le Pen est soumise au Kremlin. Soumise parce qu'elle a bénéficié de millions d'euros de banques russes. Soumise parce que Vladimir Poutine soutient son projet de dislocation de l'Europe pour le laisser mettre du jeu sur le continent européen (...) Ce qui me frappe, c'est cette allégeance de Marine Le Pen à la Russie à un moment où elle prétend défendre les intérêts de la France. Les intérêts de la France ne sont pas ceux du Kremlin".
Présidentielles
Le premier tour de la présidentielle approche à grands pas. Chanteurs, comédiens, hommes d'affaires… Ils sont nombreux à afficher leur préférence pour un candidat.Voici la liste de ceux qui ont publiquement affiché leur choix. 
Vidéos Alaune
Le président russe Vladimir Poutine a reçu pour la première fois ce vendredi la candidate FN à l'élection présidentielle Marine Le Pen. Interrogé à ce sujet alors qu'il était en déplacement en Eure-et-Loir, Benoît Hamon a abordé la question de la renégociation des frontières en Russie, à laquelle il est farouchement opposé. "Annexion de la Crimée, remise en cause de la souveraineté de l'Ukraine, et qu'est-ce qu'il y a derrière? Une multitude de petites républiques qui vont être directement menacées", a assuré le vainqueur de la primaire à gauche. "On veut rouvrir le dossier des frontières? Je vous le dis, ça, c'est le retour du bruit des bottes, le retour des guerres possibles en Europe, où on croit qu'elles ne font plus de morts".
Présidentielles
Ce vendredi matin, au micro d'"Europe 1", le candidat socialiste a réagi au soutien de Jean-Yves Le Drian à Emmanuel Macron, annoncé la veille. 
Culture
Avec Téléstar
PHOTOS - Mercredi 22 mars, Juliette Binoche était invitée sur le plateau de Quotidien. L'occasion pour la comédienne de révéler l'identité de son "petit favori" pour l'élection présidentielle. Et le principal intéressé n'a pas tardé à répondre.
Présidentielles
Raphaël Glucksmann, compagnon de la journaliste politique, a aidé un des candidats à l'élection présidentielle à écrire ses discours. Découvrez de qui il s'agit.
Vidéos Alaune
Ce jeudi 23 mars 2017, Charles Magnien s'est penché sur les faits marquants dans le monde politique. Hier, les candidats à la présidentielle ont exposé leurs propositions aux 800 maires et présidents d'intercommunalités de France. Devant autant de monde, les postulants à l'Élysée ne se sont pas empêchés de dire la vérité. Nathalie Arthaud était honnête avec elle-même et allait jusqu'à dire qu'elle ne serait pas élue. Philippe Poutou quant à lui, a ouvertement avoué qu'il n'était pas habitué à parler devant autant de cravates. Du côté d'Emmanuel Macron, il n'a pas hésité à rendre la monnaie aux maires lorsque ceux-ci l'ont sifflé. A découvrir aussi l'entretien de Stéphane Le Foll devant les journalistes la semaine dernière. - Chaque jour à 8h20 sur RMC, Charles Magnien décrypte la communication politique aux côtés de Jean-Jacques Bourdin.
Impôts
A quelques semaines de la présidentielle, les programmes des candidats se dessinent plus précisément. Parmi les points les plus importants : la question des impôts. Voici ce qu’ils en disent. 
Présidentielles
Gabrielle Guallar, la compagne de Benoît Hamon a été de nombreuses fois citées dans des tweets parfois virulents mardi soir, en marge du Grand débat sur TF1. Découvrez pourquoi. 
Vidéos Alaune
Le parquet national financier a annoncé ce mardi l'ouverture d'une enquête préliminaire sur les emplois, par le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux, de ses filles comme collaboratrices parlementaires lorsqu'il était député. Interrogé à ce sujet, Benoît Hamon a assuré que "l'exemplarité s'applique à tous". Pour le candidat à l'élection présidentielle, "la décision la plus prudente et sérieuse serait qu'il choisisse", de démissionner. "Il faut pouvoir lever le soupçon et c'est souvent mieux de le faire en prenant des décisions, difficiles j'imagine, brutales, mais qui supposent probablement pour lui de quitter le gouvernement", a conclu Benoît Hamon.
Vidéos Alaune
Très ému, Benoît Hamon a réagi ce mardi matin depuis Bruxelles à l'annonce de la mort de l'ancien ministre socialiste, Henri Emmanuelli. "Je lui dois beaucoup (…) Il était comme un frère en politique", a témoigné le candidat PS à la présidentielle.
Vidéos Alaune
Très ému, Benoît Hamon a réagi ce mardi matin depuis Bruxelles à l'annonce de la mort de l'ancien ministre socialiste, Henri Emmanuelli. "Je lui dois beaucoup (...) Il était comme un frère en politique", a témoigné le candidat PS à la présidentielle.
Présidentielles
Lors du grand débat diffusé lundi sur "TF1", Marine Le Pen a sorti un graphique afin d'illustrer ses propos concernant la production industrielle. Les internautes n'ont pas hésité à le détourner en postant des parodies sur les réseaux sociaux. 
Culture
Avec Téléstar
VIDÉO - Silencieux sur les scandales qui l'incombent depuis plusieurs semaines, François Fillon n'a pas daigné réagir à une petite tique bien placée de son adversaire Benoît Hamon.
Culture
Avec Téléstar
VIDÉO - Ce lundi soir sur TF1, les cinq principaux candidats à l'élection présidentielle débattaient autour de trois sujets clefs : la société, l'économie et l'international.
Culture
Avec Téléstar
PHOTOS - Découvrez à quoi ressemblaient cinq des candidats à la Présidentielle lorsqu'ils étaient plus jeunes. Cheveux hirsutes, barbes mal taillées ou encore grosses lunettes.. découvrez leurs anciens looks !
Présidentielles
En attendant le premier tour de la présidentielle qui approche à grands pas, découvrez quelques produits dérivés insolites de la campagne. Certains d'entre eux pourront sûrement vous être très utiles. 
Politique
Lors de l'émission "Candidats au tableau" diffusée sur "C8", François Fillon, Emmanuel Macron et Benoît Hamon se sont essayés au Dab, ce geste tendance venu des États-Unis. 
Culture
Avec Téléstar
Ce lundi 20 mars à 21h sur TF1, Gilles Bouleau sera face à François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. Le présentateur raconte l'envers de la confrontation.
Présidentielles
Dimanche soir, les candidats à l'élction présidentielle ont répondu aux questions des enfants dans l'émission "Au tableau", diffusé sur "C8". François Fillon chantant "un kilomètre à pied", Benoît Hamon imitant un petit diable... : retour sur les pépites de l'émission.
Vidéos Alaune
Ce lundi 20 mars 2017, Charles Magnien s'est penché sur les faits marquants dans le monde politique. Selon les organisateurs du meeting de Benoît Hamon, ce candidat de gauche a voulu se mettre dans les pas de François Hollande version Bourget 2012 en évoquant les locutions "plusieurs partis, plusieurs visages, plusieurs noms". D'ailleurs, il adore appuyer ses propos en citant des noms, comme hier à Bercy où il a quasiment lu les dictionnaires des noms propres: Bill Gates, Mandela, Victore Hugo, Jean Jaurès... A découvrir également : quand tous les candidats se jettent à l'eau. - Chaque jour à 8h20 sur RMC, Charles Magnien décrypte la communication politique aux côtés de Jean-Jacques Bourdin.
Vidéos Alaune
Scotché à la quatrième place dans les sondages, attaqué par Manuel Valls, Benoît Hamon a réussi à remplir Bercy où il a prononcé un discours vibrant, ancré à gauche, avec l'espoir d'impulser un nouvel élan à sa campagne. "Tout commence aujourd'hui, tout commence avec vous, tout commence par vous", a clamé le candidat socialiste à la tribune, visiblement très ému, sous les vivats de quelque 20.000 personnes.
Vidéos Alaune
Pour son premier grand meeting de campagne, pari réussi pour Benoît Hamon. Dimanche, environ 25 000 personnes se sont rendus à Paris pour soutenir le candidat socialiste à l'élection présidentielle française. #Présidentielle. À Bercy, Benoît #Hamon dénonce un "parti de l'argent" qui a "trop de candidats". > francebleu : https://t.co/2yH6feKxuD pic.twitter.com/O0fvY6ea3g- Visactu (visactu) 19 mars 2017 Une opération de remobilisation alors que la gauche de gouvernement reste passablement divisée après le non-soutien de Manuel Valls. Face à Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon s'est aussi présenté comme l'unique candidat de la gauche. Benoît Hamon : 'Le parti de l'argent a trop de candidats dans cette élection. Il a plusieurs noms, plusieurs visages, il a même plusieurs partis. Comme une pieuvre, l'argent a mis son emprise sur cette election. Ma famille, mon identité, ma vie, c'est la gauche, mon combat c'est la gauche, ma fierté c'est la gauche'. Largement distancé dans les sondages par Emmanuel Macron, Benoît Hamon n'a pas épargné son rival qu'il accuse sans le nommer de faire le jeu de Marine Le Pen. Benoît Hamon : 'Comment le programme libéral qui a fait prospérer l'extrême droite dans toute l'Europe serait aujourd'hui le mieux placé pour faire barrage au Front national ?' Selon un sondage Odoxa publié dimanche, Benoît Hamon a encore perdu du terrain : le candidat reste en quatrième position à 35 jours du premier tour de scrutin. Benoît Hamon tient un grand meeting à Paris. L'éditorial de LTwerly: Des socialistes épuisés par le pouvoir https://t.co/BfX53DDJy0 pic.twitter.com/6NLeqN9eAU- Le Temps (letemps) 19 mars 2017 Avec Agences
Culture
Avec Téléstar
Mélissa Theuriau propose aux candidats à la présidentielle de répondre à des enfants dans Présidentielle : candidats au tableau !, dimanche 19 mars à 21 h sur C8. Certains n'ont pu, ou voulu, participer.
Vidéos Alaune
Le Conseil constitutionnel a publié samedi 18 mars 2017 la liste des candidats admis à se présenter à l'élection présidentielle, les 23 avril et 7 mai, en France. Onze prétendants - un de plus que lors du précédent scrutin, en 2012- à la succession de François Hollande brigueront les suffrages de près de 47 millions d'électeurs. Favorite du premier tour, selon les sondages, la présidente du Front national, Marine Le Pen, prône un patriotisme économique, une sortie de l'Union européenne et, a fortiori, de la zone euro, et un contrôle strict de l'immigration et des frontières. Favori pour l'accompagner au second tour, Emmanuel Macron. Il se dit 'et de gauche et de droite' et rassemble dans les deux camps. C'est un libéral, tant sur le plan économique que sur les sujets de société. Le candidat Les Républicains, François Fillon, englué dans des affaires politico-financières, défend un programme de rigueur, au coeur duquel figure une baisse drastique des dépenses publiques,avec en particulier la suppression de 500 000 postes de fonctionnaires, et l'abrogation des 35h. Le candidat du parti socialiste, Benoît Hamon, a fait alliance avec les écologistes dans un projet mettant en valeur l'écologie et l'éducation. Son programme est proche de celui de Jean-Luc Mélenchon, qui prétend représenter une France dite 'insoumise' et veut une refonte des institutions, afin de mettre en place une VIè République. Outre ces cinq candidats, promis, selon les sondages, à dépasser les 10%, se présenteront Nathalie Arthaud, François Asselineau, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle et Philippe Poutou.
Vidéos Alaune
Avec: Jonathan Bouchet-Petersen, journaliste à Libération. - Chaque jour, Jean-Jacques Bourdin accueille dans son QG celles et ceux qui suivent la politique. Les Français demandent le renouvellement de la classe politique, RMC propose de "nouvelles têtes".
Vidéos Alaune
Une campagne qui patine. Un rassemblement quasi impossible. A moins de deux mois du premier tour Benoît Hamon ne décolle pas des 15% d'intention de vote. Il présentait aujourd'hui son programme, se livrant à un difficile exercice de synthèse en intégrant quelques propositions de ses anciens adversaires à la primaire, sans oublier de lancer quelques pics à ses adversaires. Il a dénoncé une "_campagne polluée par l'argent_", précisant : "_l'argent qui concerne un certain nombre de candidats, comme la présence dans les projets de certains candidats de l'influence des forces de l'argent_". Un projet présidentiel un peu transformé, il reprend des idées avancées par Arnaud Montebourg et VincentPeillon, notamment l'idée de "_nationalisations temporaires_" sans pour autant renier ses principes fondamentaux comme le revenu universel. Il s'est décrit comme "_le candidat du pouvoir d'achat, de la feuille de paye, de la valorisation du travail_". Pour lui, le revenu universel "_va considérablement améliorer les conditions d'existence d'une majorité de Français qui tirent un revenu qui n'est aujourd'hui pas suffisant pour vivre décemment_". Le candidat de la fiche de paie et du pouvoir d'achat benoithamon #Hamon2017 Qofficiel pic.twitter.com/aeMnVdvKbM- Ninuwé Descamps (@NinuweDescamps) 16 mars 2017 Benoît Hamon tente de rassembler son camp après de nombreuses défections et le refus de Manuel Valls de lui accorder son parrainage. Il a toutefois reçu le soutien de la ministre de l'éducation, Najat Vallaud-Belkacem. L'ancien candidat de la primaire, Arnaud Montebourg s'affiche également comme soutient. Il a appelé Jean-Luc Mélenchon à retirer sa candidature pour permettre à la gauche d'être au deuxième tour. Avec le soutien sans faille de najatvb, benoithamon propose une société d'égalité qui place l'éducation au coeur de son projet. #Hamon2017 pic.twitter.com/3Ji7LFWOf4- Vincent Tison (@VincentTISON) 15 mars 2017
Vidéos Alaune
Benoît Hamon présente son programme ce jeudi à la Maison de l'architecture à Paris. Le candidat socialiste à la présidentielle a promis que, s'il est élu le 7 mai prochain, "50% des marchés publics seront réservés aux petites et moyennes entreprises". "J'introduirai aussi des clauses sociales et environnementales d'emploi et de produire locale de façon à favoriser le tissu de nos PME et TPE", a-t-il ajouté.

Pages

Publicité