La maire de Lille ignorerait les frondeurs, ce qui agace profondément Benoît Hamon.

Début février, Martine Aubry a publié sa contribution au futur congrès du Parti Socialiste dans laquelle elle relance les débats qui, selon elle, n’avancent pas depuis le début de la présidence de François Hollande. Puisque la maire de Lille multiplie les attaques envers le gouvernement, on l’imaginait devenir la meneuse des frondeurs, rapporte Europe 1. Mais Martine Aubry semble rester à l’écart des querelles qui touchent le PS. En octobre dernier, elle avait déclaré qu’elle n’avait "pas vocation à organiser l’opposition interne au gouvernement" avant d’ajouter que "le gouvernement a fait de bonnes choses". On ne sait pas exactement ce que vise la maire de Lille mais elle ne semble pour l’instant pencher ni du côté des frondeurs ni du côté du président de la République.

Lire aussi - Martine Aubry est-elle dangereuse pour la majorité ?

Toutefois, d’après L’Express, Martine Aubry refuse de parler à Benoît Hamon, l’ancien ministre devenu frondeur. Mais d’après lui, il ne serait pas le seul à être ignoré par l’ancienne ministre du Travail du gouvernement de Lionel Jospin. "Elle ne prend personne au téléphone : ni Emmanuelli, ni Montebourg, ni moi !" a ainsi déclaré Benoît Hamon à l’hebdomadaire. Avant d’exprimer son mécontentement : "C’est quand même moi qui l’ai faite première secrétaire !".

Publicité
En effet, en 2008, lors du congrès de Reims, Benoît Hamon s’était rallié à Martine Aubry lui permettant ainsi de devenir la première secrétaire du Parti socialiste. Et ce alors même que le député des Yvelines aspirait également à succéder à François hollande rue de Solférino. La nouvelle secrétaire l’avait finalement nommé porte-parole du PS. L’ancien ministre de l’Education national ne comprend pas pourquoi Martine Aubry l’ignore aujourd’hui.

Vidéo sur le même thème : Hamon: "je ne suis pas dans l'opposition"