Vidéos A la une
Ils sont une centaine de Français à vivre en Libye, alors que la situation se rapproche de la guerre civile. Le gouvernement français étudierait actuellement la possibilité de faire évacuer ses ressortissants. A Tripoli, des milices se disputent le contrôle de la ville, où plusieurs réservoirs de carburant sont en feu. Tandis qu'à Benghazi cette nuit, 30 personnes sont mortes dans des affrontements.
Vidéos A la une
A l'image de cette colonne de fumée noire qui s'élève dans le ciel de Tripoli, c'est toute la Libye qui voit son avenir s'assombrir de plus en plus. Depuis hier, deux immenses réservoirs de carburant sont la proie d'incendies 'hors de contrôles' en raison de combats à proximité selon la Compagnie de pétrole. Le gouvernement libyen a appelé les habitants de la zone à quitter leurs maisons et demandé l'aide de la communauté internationale. Les réservoirs ont été touchés par l'explosion de roquettes lancées lors de violents combats entre milices rivales. Ces dernières intensifient leurs hostilités sur la route de l'aéroport depuis le 13 juillet. Des affrontements qui ont fait près de 100 morts. Ces violences enflamment également Benghazi dans l'Est du pays avec au moins 55 morts. Du jamais vu depuis la chute du colonel Kadhafi en 2011. Ce climat insurrectionnel a poussé notamment les Nations Unies, les Etats-Unis et la Turquie à retirer leur personnel diplomatique de Libye. La plupart des pays étrangers ont demandé à leurs ressortissants de quitter le territoire libyen au plus vite. Les aéroports qui fonctionnent encore sont pris d'assaut. L'Algérie et l'Egypte ont décidé d'envoyer des avions pour prêter main forte aux forces armées face aux insurgés. Les Libyens espèrent que le nouveau parlement issu des élections de juin parviendra à imposer un arrêt des combats, mais pourra-t-il se réunir dans ce chaos ?
Vidéos A la une
La figure clé de l'attaque contre le consulat américain de Benghazi, le 11 septembre 2012, interpellée selon le Pentagone. Le suspect, Ahmed Abou Khattala, a été arrêté dimanche en Libye lors d'un raid des forces américaines qui travaillaient en lien étroit avec des agents du FBI. 'Aucun employé, ou civil américain, n'a été blessé durant cette opération menée en étroite collaboration avec les forces de l'ordre. Les États-Unis ont emmené Khattala dans un endroit sécurisé, en dehors de la Libye. Il sera ensuite emmené en territoire américain pour y être jugé', affirme le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby. L'administration Obama et sa chef de la diplomatie de l'époque Hillary Clinton, avaient été accusées par l'opposition de dissimuler des informations concernant cette attaque, en pleine campagne électorale. Mais le président américain se contente de commenter l'arrestation, pas son contexte. 'Il est essentiel d'envoyer un message au monde', insiste Barack Obama lors d'une visite à Pittsburgh. 'Quand les Américains sont attaqués, peu importe le temps que cela prendra, nous trouverons les responsables et nous les traduirons en justice.' L''ambassadeur américain Christopher Stevens et trois agents ont péri dans l'attaque attribuée à des assaillants locaux qui n'étaient pas liés à Al-Qaïda.
Vidéos A la une
La figure clé de l'attaque contre le consulat américain de Benghazi, le 11 septembre 2012, interpellée selon le Pentagone. Le suspect, Ahmed Abou Khattala, a été arrêté dimanche en Libye lors d'un raid des forces américaines qui travaillaient en lien étroit avec des agents du FBI. 'Aucun employé, ou civil américain, n'a été blessé durant cette opération menée en étroite collaboration avec les forces de l'ordre. Les États-Unis ont emmené Khattala dans un endroit sécurisé, en dehors de la Libye. Il sera ensuite emmené en territoire américain pour y être jugé', affirme le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby. L'administration Obama et sa chef de la diplomatie de l'époque Hillary Clinton, avaient été accusées par l'opposition de dissimuler des informations concernant cette attaque, en pleine campagne électorale. Mais le président américain se contente de commenter l'arrestation, pas son contexte. 'Il est essentiel d'envoyer un message au monde', insiste Barack Obama lors d'une visite à Pittsburgh. 'Quand les Américains sont attaqués, peu importe le temps que cela prendra, nous trouverons les responsables et nous les traduirons en justice.' L''ambassadeur américain Christopher Stevens et trois agents ont péri dans l'attaque attribuée à des assaillants locaux qui n'étaient pas liés à Al-Qaïda.
Vidéos A la une
Jeudi dernier, le consul honoraire de France à Benghazi en Libye a été victime d’une tentative de meurtre. Choqué, il est immédiatement Venu se réfugier à l'ambassade de France à Tunis, où le président Hollande a pu le rencontrer et lui adresser un message de sympathie.
Vidéos A la une
Au moins six soldats des forces spéciales libyennes ont été tués lors de combats avec des manifestants. Des manifestants qui réclament la dissolution des groupes armés issues de la révolution contre Kadhafi et désormais plus ou moins intégrées aux forces de sécurité libyennes. Des échanges de coups...
Vidéos A la une
Au moins 30 morts et des dizaines de blessés, c’est le bilan encore provisoire d’affrontements ce samedi à Benghazi en Libye. Point de départ : un rassemblement de manifestants devant le siège d’une milice composée d’anciens rebelles. Les manifestants réclament la dissolution de cette milice,...
Publicité