Vidéos à la une
Les résultats des élections régionales de jeudi en Irlande du Nord sont tombés : ils ont donné une courte avance aux unionistes du parti DUP (favorables à l'union avec la Grande-Bretagne). Ils remportent 28 des 90 sièges de l'assemblée régionale contre 27 pour le Sinn Féin (pour la réunification avec l'Irlande). Mais les deux blocs sont tellement divisés que la formation d'un nouveau gouvernement s'annonce très compliquée, voire impossible à ce stade. Les élections régleront-elles la crise politique? début du dépouillement des votes en Irlande du Nordhttps://t.co/qAGBO4OBuV pic.twitter.com/gtWxJckGoW- AFP Londres (@AFP_Londres) 3 mars 2017 Ce scrutin anticipé a été organisé dix mois seulement après les dernières élections suite à la démission du vice-Premier ministre du Sinn Féin, Martin McGuinness, début janvier. Ce dernier avait dénoncé des malversations financières dans la gestion de subventions par les unionistes du DUP. Cette démission a laissé éclater une crise profonde entre les deux partis qui se partagent le pouvoir en vertu des Accords de paix de 1998. Or Michelle O'Neil la nouvelle présidente du Sinn Féin a déjà fait savoir qu'elle ne souhaitait pas gouverner avec sa rivale unioniste. Après ces élections, la crise reste d'autant plus marquée que les unionistes ont (re)fait campagne pour le Brexit tandis que les nationlistes ont milité contre. Si les deux principaux partis ne parviennent pas à former un gouvernement, c'est le ministre britannique pour l'Irlande du Nord qui devra alors prendre les commandes. Cela n'était plus arrivé depuis dix ans. Avec Agences
Vidéos à la une
Des législatives anticipées ont été organisées ce jeudi 2 mars après la démission, au début de l'année, du vice-premier ministre nationaliste Martin McGuiness et de la cheffe du gouvernement, l'unioniste Arlene Foster. Accusée d'avoir engendré des pertes conséquentes pour l'économie, avec son programme d'incitation à l'énergie renouvelable, la Première ministre se représente. Son parti, fidèle à la couronne d'Angleterre, est donné favori. Irlande du Nord: élections gouvernementales sur fond de crise politique https://t.co/aFPFGHgeHs pic.twitter.com/d2ju1zm5qw- Monsieur M. (@SilvereMeya) 1 mars 2017 Côté indépendantistes, c'est Michelle O'Neil qui représente le Sinn Féin. Un parti qui s'est opposé au Brexit alors que les Unionistes l'ont défendu. Une nouvelle pomme de discorde entre deux camps contraints de gouverner ensemble selon l'accord de paix de Belfast. S'ils ne trouvent pas d'accord, c'est Londres qui serait chargé de reprendre les rennes de l'Ulster. 'Le processus politique continue en Irlande du Nord, insiste le Secrétaire d'État britannique pour l'Irlande du Nord, James Brokenshire. Mon objectif est de voir un nouveau gouvernement en place le plus vite possible, rien d'autre'. La paix en #IrlandeduNord, possible " dommage collatéral " du #Brexit... et il y en aura d'autreshttps://t.co/PvD8THcQGx- LesProgressistesHK_M (@ProgressistesHK) 1 mars 2017 La sortie de l'Union européenne signifie pour l'Irlande du Nord la réapparition de frontières avec la République d'Irlande. Inacceptable pour les nationalistes.
Vidéos à la une
En Irlande du nord, un gardien de prison a été blessé ce vendredi à Belfast dans l'explosion d'une bombe artisanale. L'homme venait de démarrer son véhicule, une camionnette, quand la bombe placée dessous a explosé. Aucune revendication pour l'heure. Les autorités britanniques disent craindre une multiplication des violences pour le centenaire de l'insurrection de 1916 contre le Royaume-Uni. - avec agences
Vidéos à la une
Belfast a connu sa deuxième nuit consécutive de troubles, en marge des traditionnelles parades protestantes de l‘été. Des manifestants favorables au maintien de l’Irlande du Nord dans le giron britannique, ont attaqué les barrages de police aux abords d’un quartier catholique à coups de cocktails...
Vidéos à la une
La traditionnelle marche orangiste du 12 juillet a dégénéré en affrontements avec la police hier à Belfast, en Irlande du Nord. Les heurts se sont poursuivis tard dans la nuit. Plusieurs manifestants ont été blessés dont un député protestant, de même que 23 policiers. Les autorités avaient...
Vidéos à la une
Belfast sous haute sécurité à la veille de l’ouverture du G8. Comme à chaque sommet, de nombreux manifestants sont attendus dans la capitale nord-irlandaise ainsi qu‘à Londres. Les dirigeants des huit pays les plus industrialisés se retrouveront eux loin de là, à plus de 100km de Belfast, dans un...
Publicité