Vidéos à la une
La Banque centrale européenne relève sa prévision d'inflation à 1,7% cette année en zone euro. Draghi: ECB staff projections: HICP at 1.7% in 2017 (1.3% in Dec proj), 1.6% in 2018 (1.5%), 1.7% in 2019 (unchanged)- ECB (@ecb) 9 mars 2017 Son président, Mario Draghi, a imputé la poussée des prix de ce début d'année (l'inflation a atteint 2% en février en zone euro) à la hausse du coût de l'énergie. D'où le maintien en l'état de sa politique monétaire interventionniste. Draghi: We continue to expect rates to remain at present or lower levels for extended period, and well past horizon of net asset purchases- ECB (@ecb) 9 mars 2017 Son taux directeur reste à zéro et son taux de dépôt à -0,4%. Quant au programme de rachat d'actifs, il passera comme prévu de 80 milliards d'euros par mois à 60 milliards d'euros par mois à compter d'avril, et sera maintenu au moins jusqu'à la fin de l'année. Et ce, en dépit des appels de Berlin à lever le pied. Draghi: Headline inflation increased, mainly due to rising energy and food prices. However, underlying inflation pressures remain subdued.- ECB (@ecb) 9 mars 2017 Draghi: If outlook becomes less favourable, we stand ready to increase our asset purchase programme in terms of size and/or duration- ECB (@ecb) 9 mars 2017 Car les incertitudes sont nombreuses, a rappelé Mario Draghi. 'Nous nous attendions à un impact significatif des risques divers qui étaient en train de se matérialiser. Vous vous souvenez du Brexit, du référendum italien, de la nouvelle administration américaine. A présent, nous avons les élections en Europe. Certains de ces risques se sont matérialisés, mais nous n'avons pas encore constaté d'impact économique significatif,' a-t-il déclaré. Plaidoyer pour le marché unique Parmi les pays appelés aux urnes : la France, où une victoire de la candidate d'extrême-droite, Marine Le Pen, à la présidentielle en mai, menacerait l'existence-même de l'Union européenne. Le Front National plaide en effet pour le retour au franc et pour une renégociation des accords qui lient la France à l'Union. Impensable pour Mario Draghi, qui a remis les pendules à l'heure. 'L'euro est perçu comme la condition préalable au marché unique. S'il n'y a pas de marché unique, il n'y a pas d'Union européenne, et les pays, quels que soit leur point de vue, ont immensément bénéficié du marché unique,' a-t-il rappelé. Draghi: The euro is here to stay. It is irrevocable. A more productive question is how do we increase prosperity?- ECB (@ecb) 9 mars 2017 Un message également adressé aux néerlandais, qui renouvellent leur parlement la semaine prochaine. La BCE a également relevé de 0,1 points à 1,8% sa prévision de croissance en zone euro cette année, et à 1,7% l'an prochain. Avec AFP, Reuters.
Vidéos à la une
Pour le deuxième mois consécutif, l'Espagne a affiché en février un taux d'inflation supérieur à l'objectif de stabilité de la Banque centrale européenne, selon des données préliminaires nationales. Les prix à la consommation ont progressé en février de 3 % sur un an, boostés essentiellement par la hausse des tarifs de l'énergie. Le gouvernement espagnol parle d'une flambée temporaire. Celle-ci intervient après une période prolongée d'inflation proche de zéro, qui a permis de relancer la consommation des ménages, dont le pouvoir d'achat avait été durement impacté par deux années de récession.
Vidéos Argent/Bourse
La BCE continue dans sa politique d'assouplissement quantitatif. Une baisse du taux directeur à -0,5% est à prévoir, selon Jean-Pierre Petit, président des Cahiers Verts de l'Economie. "Il ne faut pas exclure "l'Helicopter money" s'il y a des événements additionnels du type: graves accidents de crédit en Chine, récession aux USA..."ajoute-t-il. Que penser de cette politique monétaire ultra accommodante de la BCE ? Quelle pourra être l'ampleur de son geste au cours des prochains mois ? - Good Morning Business, du jeudi 21 juillet 2016, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
La Banque Centrale Européenne a lancé une campagne de rachat d'actifs auprès des États de la zone euro et des entreprises. Cette initiative s'est inscrite dans une politique monétaire "non conventionnelle" qu'on appelle en économie le "quantitative easing" ou assouplissement quantitatif. La BCE a donc mis en oeuvre à partir du 8 juin son programme de rachat d'obligations d'entreprises, comme annoncé le 10 mars. Il s'agit également de favoriser leurs investissements mais aussi celui des PME. Quel bilan peut-on alors tirer pour les mesures d'assouplissement quantitatif mises en oeuvre par Mario Draghi ? - Avec: Sébastien Barthélémi, responsable de la recherche crédit chez Kepler Cheuvreux. - Intégrale Bourse, du mercredi 20 juillet 2016 présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
La Banque d'Angleterre a voulu se montrer rassurante ce mercredi, alors que de nombreux observateurs se sont inquiétés du résultat du vote le 23 juin dernier en faveur de la sortie du pays de l'Union européenne. Selon celle-ci, une majorité d'entreprises n'anticipent pas d'impact à court terme du résultat du vote sur leurs projets. "Mais environ un tiers des contacts pensent qu'il y aura un impact négatif sur ces projets sur les 12 prochains mois", a déclaré la BoE. "Pour l'instant, il n'y a pas d'indication claire d'un ralentissement net et généralisé", a-t-elle rajouté. - Avec: Guillaume Menuet, chef économiste pour la zone euro chez Citigroup. - Intégrale Bourse, du mercredi 20 juillet 2016 présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Débrief de la séance du mercredi 20 juillet 2016. - Avec: Stéphane Cadieu, directeur de la Gestion chez Federal Finance. Stéphane Prévost, directeur général à La Financière Responsable. Nicolas Chéron, stratégiste chez CMC Markets. Et Sabrina Quagliozzi, correspondante BFM Business à New York. - Intégrale Bourse, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Malik Haddouk, directeur de la gestion diversifiée et convertible chez CPR AM, a décrypté les tendances des marchés. - Intégrale Bourse du mercredi 20 juillet 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Le Match des Traders a opposé: Jean-Louis Cussac, trader pour compte propre chez Perceval Finance Conseil, et Stéphane Ceaux-Dutheil, responsable du site Technibourse.com - Intégrale Placements, du mercredi 20 juillet 2016, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Raphaël Gallardo, stratégiste allocataire chez Natixis Asset Management, a décrypté les tendances sur les marchés. - Intégrale Bourse, du mardi 19 juillet 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Le Match des Traders a opposé: Jean-Louis Cussac, trader pour compte propre chez Perceval Finance Conseil, et Giovanni Filippo, membre de la cellule info d'experts de Bourse Direct. - Intégrale Placements, du mardi 19 juillet 2016, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Le face à face a opposé Alexandre Attal, analyste et gérant de portefeuille chez Russell, et Alexandre Baradez, chef de la stratégie de marché chez IG. - Intégrale Placements, du mardi 19 juillet 2016, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Le face à face a opposé Alexandre Attal, analyste et gérant de portefeuille chez Russell, et Alexandre Baradez, chef de la stratégie de marché chez IG. - Intégrale Placements, du mardi 19 juillet 2016, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Débrief de la séance du lundi 18 juillet 2016. - Avec: Igor de Maack, gérant chez DNCA Investments. Pierre-Alexis Dumont, responsable de la gestion actions et convertibles chez Groupama AM. Vincent Ganne, directeur de la recherche de marché DailyFX pour FXCM France. Et Sabrina Quagliozzi, correspondante BFM Business à New York. - Intégrale Bourse, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Après deux semaines, les marchés semblent avoir effacé le choc du "Brexit". D'après Nicolas Chéron, stratégiste chez CMC Markets, le FTSE 100 est très rapidement repassé au-dessus de ses plus hauts annuels avec la baisse de la Livre à 10%. Quant aux indices américains, ils ont baissé en 48 heures après l'annonce du "Brexit", mais sont repartis à la hausse 72 heures plus tard. Et en Europe les marchés sont revenus sur les niveaux "pré-Brexit". La succession assez rapide de David Cameron par Theresa May a également été très positive pour les marchés financiers. Ce rebond sur les marchés peut-il alors se poursuivre ? - Plan de Trading: chaque Lundi, des experts vous livrent leurs stratégies de trading pour la semaine à venir. - Intégrale Bourse, du lundi 18 juillet 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Guillaume Dard, président Montpensier Finance, société de gestion et conseils en investissement. Jacques Delpla, chercheur associé à l'Ecole d'Economie de Toulouse. Et Jean-Charles Simon, économiste. - Les Experts, du mercredi 13 juillet 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Geoffroy Lenoir, responsable taux souverain euro chez Aviva Investors France, a analysé les mouvements sur les marchés obligataires. - Intégrale Bourse, du lundi 11 juillet 2016, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Le face à face a opposé Ronan Blanc, analyste gérant chez la Financière Arbevel, et Sébastien Korchia, directeur de la gestion actions de Meeschaert AM. - Intégrale Placements, du vendredi 8 juillet 2016, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Le face à face a opposé Ronan Blanc, analyste gérant chez la Financière Arbevel, et Sébastien Korchia, directeur de la gestion actions de Meeschaert AM. - Intégrale Placements, du vendredi 8 juillet 2016, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Actualités
La Banque centrale européenne a confimé lundi que le nouveau billet de 50 euros, pratiquement infalsifiable, entrera en circulation dès le 4 avril prochain. Présentation. 
Vidéos Argent/Bourse
Le face à face a opposé Pascale Auclair, directeur général de La Française AM, et Raphaël Pitoun, directeur des investissements de Seilern Investment. - Intégrale Placements, du jeudi 30 juin 2016, présenté par Guillaume Sommerer et Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Débrief de la séance du mardi 28 juin 2016. Avec: Loïc Becue, directeur de la gestion diversifiée d'Amundi Group. Igor de Maack, gérant chez DNCA Investments. Et Sabrina Quagliozzi, correspondante BFM Business à New York. - Intégrale Bourse, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Le Président de la Banque centrale européenne n'a pas laissé le Brexit gâcher la bonne humeur ce mardi sous le soleil de Sintra, au Portugal. Même si la veille il avait avoué que le sentiment qui décrivait le mieux sa réaction au vote britannique était la tristesse. Mario Draghi a pris soin d'éviter le sujet donc, dans son intervention au forum annuel de la BCE - l'équivalent européen du rendez-vous de la Réserve fédérale américaine à Jackson Hole - pour plaider en faveur d'un alignement mondial des politiques monétaires. 'Peut-être qu'une coordination formelle de nos politiques n'est pas nécessaire, mais nous pouvons bénéficier de leur alignement. Par alignement je veux dire un diagnostic commun des causes à l'origine des défis qui nous affectent tous. Et un engagement commun à baser nos politiques intérieures sur ce diagnostic,' a-t-il notamment déclaré. Dès vendredi, dans le sillage de la Banque d'Angleterre, la BCE s'est engagée à fournir des liquidités aux banques si nécessaire. Le thème de l'alignement aurait d'ailleurs dû être au coeur d'un débat avec ses homologues britannique et américaine. Mais l'événement a été annulé pour permettre à Mario Draghi de participer au sommet européen de Bruxelles.
Vidéos Argent/Bourse
Le Match des Traders a opposé: Jean-Louis Cussac, trader pour compte propre chez Perceval Finance Conseil, et Jean Amar, membre de la cellule d'Infos d'Experts chez Bourse Direct. - Intégrale Placements, du mardi 28 juin 2016, présenté par Guillaume Sommerer et Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Débrief de la séance du vendredi 24 juin 2016, suite à l'annonce de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. - Avec: Alexandre Baradez, chef analyste chez IG. Véronique Riches-Flores, économiste indépendante chez RF Research. Didier Borowski, responsable de la macroéconomie chez Amundi. Et Sabrina Quagliozzi, correspondante BFM Business à New York. - Édition spéciale sur le Brexit, présentée par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Jusqu'au bout, les marchés ont cru à la victoire du "Bremain", au maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne. L'annonce ce vendredi matin de la victoire du "Brexit" a donc provoqué une réaction de panique sur les places financières mondiales. Gilles Moëc, chef économiste chez Bank of America-Merrill Lynch, a réagi à la nouvelle. - Édition spéciale sur le Brexit, du vendredi 24 juin 2016, présentée par Guillaume Sommerer et Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Jusqu'au bout, les marchés ont cru à la victoire du "Bremain", au maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne. L'annonce ce vendredi matin de la victoire du "Brexit" a donc provoqué une réaction de panique sur les places financières mondiales. Les marchés actions s'enfoncent, la livre sterling touche son plus bas niveau depuis 30 ans, et le prix de l'or s'envole. Quant à Wall Street, il a ouvert en baisse et le CAC40, il a perdu plus de 8%. Pourquoi les marchés réagissent-ils alors à la baisse ? - Avec: Christopher Dembik, économiste chez Saxo Bank. - Édition spéciale sur le Brexit, du vendredi 24 juin 2016, présentée par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Jusqu'au bout, les marchés ont cru à la victoire du "Bremain", au maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne. L'annonce ce vendredi matin de la victoire du "Brexit" a donc provoqué une réaction de panique sur les places financières mondiales. Les marchés actions s'enfoncent, la livre sterling touche son plus bas niveau depuis 30 ans, et le prix de l'or s'envole. Quant à Wall Street, il a ouvert en baisse. Que va-t-il se passer dans les jours à venir ? - Avec: Isabelle Mateos y Lago, directrice au BlackRock Investment Institute. - Édition spéciale sur le Brexit, du vendredi 24 juin 2016, présentée par Guillaume Sommerer et Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Jusqu'au bout, les marchés ont cru à la victoire du "Bremain", au maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne. L'annonce ce vendredi matin de la victoire du "Brexit" a donc provoqué une réaction de panique sur les places financières mondiales. Par ailleurs, la baisse des bourses asiatiques a entraîné la chute des places financières européennes. Le CAC40 quant à lui, a notamment perdu plus de 8%. - Avec: Benjamin Melman, directeur de l'allocation chez EDRAM. - Édition spéciale sur le Brexit, du vendredi 24 juin 2016, présentée par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Philippe Gudin, chef économiste Europe, Moyen-Orient et Afrique chez Barclays, a répondu aux questions de Grégoire Favet, depuis Londres, sur l'impact de la victoire du Brexit. - Édition spéciale sur le Brexit, du vendredi 24 juin 2016, présentée par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
L'annonce ce vendredi matin de la victoire du "Brexit" a provoqué une réaction de panique sur les places financières mondiales. Les marchés, sous le choc, n'avaient pas anticipé ce résultat. Par conséquent, le CAC 40 et l'Euro Stoxx 50 perdent respectivement 8 et 8,5%. "Paradoxalement, il n'y a pas d'effet de panique à notre niveau, on est même plutôt surpris de la réaction de beaucoup de clients qui cherchent un peu plus à acheter... Donc, la volatilité, on l'a. Mais la différence maintenant, c'est qu'on est sur un événement réel qui vient d'arriver, on va voir comment évoluer dans cet environnement mouvant", a réagi Renaud Murail, gérant conseil chez Barclays Bourse. - Édition spéciale sur le Brexit, du vendredi 24 juin 2016, présentée par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.

Pages

Publicité