Vidéos Alaune
CINCINNATI (Ohio) - 29/19 juillet 2015 - Aux États-Unis, un policier blanc a été inculpé mercredi pour le meurtre d'un Noir. Le drame s'est déroulé le 19 juillet lors d'un contrôle d'identité. Sam DuBose est au volant d'une voiture sans plaque d'immatriculation. Face à lui, Ray Tensing, policier de l'université de Cincinnati, âgé de 25 ans. L'agent demande à l'automobiliste d'ôter sa ceinture. Sam DuBose fait le geste d'ouvrir sa porte. Il meurt sur le coup, d'une balle tirée dans la tête. Face à un homme non armé, à aucun moment le policier ne se trouvait dans une situation de danger a estimé le procureur Joe Deters dans une déclaration teintée d'amertume: "Je me sens tellement désolé pour la famille. Je me sens également désolé pour la communauté car nous avons tellement travaillé pour développer de bonnes relations entre la police et la communauté, alors avoir ce type d'acte insensé à Cincinnati..". Malgré l'inculpation de l'agent, des associations de défense des droits des Noirs criaient leur colère devant le palais de justice. La famille de la victime a appelé au calme.
Vidéos Alaune
La police américaine une fois de plus pointée du doigt. Un immigré mexicain de 35 ans, Antonio Zambrano-Montes a été tué par la police à Pasco alors qu'il n'était pas armé. Cette vidéo amateur le montre clairement. L'homme pourchassé tente de fuir 3 policiers. Cinq coups de feu sont audibles. La mère de l'immigré réclame justice et l'ouverture d'une enquête fédérale. Selon les autorités, l'homme, sans-abri, jetait des cailloux sur les forces de l'ordre, qui ont, dans un premier temps, fait usage de leur pistolet à impulsion électrique, avant d'utiliser leur arme à feu. Cette nouvelle bavure policière endeuille cette fois-ci la communauté hispanique. Le cas d'Antonio Zambrano-Montes n'est pas isolé. Il est le quatrième exemple d'un tir mortel en l'espace de six mois dans cette localité.
Vidéos Alaune
Barrage de Sivens Acte II ! L'enquête sur la mort de Rémi Fraisse, survenue dimanche 26 octobre sur le site du barrage contesté de Sivens (Tarn), privilégie la thèse d'un décès dû à une grenade offensive lancée par les gendarmes, après la découverte de traces de TNT sur ses vêtements. Voilà de quoi relancer la polémique de la bavure policière et énerver vivement Johnny Blanc ! Pour le fromager des GG, il faut respecter le choix de nos élus qui avaient plébiscité ce projet de barrage il a déjà 8 ans. " Ces opposants nous emmerdent. On est en démocratie en France, ça existe plus ?! Moi à ce moment-là j'ai pas voté François Hollande, demain je vais à l'Elysées pour lui démonter la tête ? Faut arrêter, sinon on fait plus jamais rien ! ".
Publicité