Vidéos A la une
Une fois n'est pas coutume, un ministre est venu présenté son projet de loi aux députés socialistes avant de passer en conseil des ministres. Objectif pour Emmanuel Macron, mardi : faire de la pédagogie et apaiser ainsi les tensions que sa loi "pour la croissance et l'activité" déclenche dans la majorité. Sans succès, à ce stade, du côté des frondeurs qui dénoncent la volonté du ministre d'étendre le travail du dimanche. Ils voteront contre le texte si celui-ci n'est pas modifié. Par François Goulin avec Jean-Baptiste Daoulas.
Vidéos A la une
C'est après une semaine marquée par un remaniement gouvernemental d'urgence et une déclaration polémique du ministre du Travail sur les chômeurs, que les députés socialistes ont fait leur rentrée mardi matin. La désunion au sein du groupe, déjà affichée le week-end dernier à l'université d'été du PS à la Rochelle, reste visible. Jean-Baptiste Daoulas et François Goulin
Vidéos A la une
Laurent Baumel continue à faire entendre sa voix au sein du groupe socialiste et s'en prend même directement au Président de la République cet après-midi dans l'émission Parlement'Air. Interrogé sur les propos du premier secrétaire du PS à son endroit le député PS répond "je ne me prends pas pour un député de droit divin, il n'y a pas plus de député de droit divin qu'il y a de président de la République de droit divin, nous avons tous été élus". Et de justifier la position des frondeurs : "On considère que les équilibres de notre politique économique et sociale ont été rompus, on a oublié les ménages, on on est allés dans une direction qui ne correspond pas à ce que doit faire la gauche". "On s'exprime, c'est pas pour ça qu'on se prend pour des députés de droit divin" conclut l'élu d'Indre-et-Loire en réponse à ces propos de Jean-Christophe Cambadélis : Sur notre antenne, Jean-Christophe Cambadélis déclarait : "Je suis pour que le parlement ait plus de pouvoirs mais je suis contre l'émancipation du parlementaire vis à vis de sa formation politique parce que cela affaiblit la démocratie". )
Vidéos A la une
Le projet de loi de finances rectificatif pour 2014 est présenté mercredi 11 juin en conseil des ministres. Et il ne plaît pas à tout le monde au sein de la majorité. Réunis dans le collectif "L'appel des 100", les frondeurs réclament plus de pouvoir d'achat et des aides ciblées pour les entreprises. François Goulin
Vidéos A la une
Émission quotidienne présentée par Brigitte Boucher Incontournable rendez-vous d’information de la mi-journée, LCP Actu propose un panorama complet de l’actualité politique et...
Publicité