Vidéos A la une
Nicolas Sarkozy était en visite ce samedi à Brumath, à l'occasion de la "fête départementale des Républicains du Bas-Rhin". À la veille de la finale de l'Euro entre la France et le Portugal, France Bleu Alsace rapporte que l'ancien chef de l'État s'est laissé aller à une comparaison pour le moins étonnante. En effet, Nicolas Sarkozy a comparé sa situation à celle d'Olivier Giroud, "Un footballeur qui n'échappe pas aux critiques quand il est un peu moins bon, mais qui se relève toujours et se tient droit. Comme moi. Giroud a bien compris que quand tout le monde le critiquait, tout le monde le regardait. Mais les gens ont apprécié la façon dont il avait tenu droit. Il a répondu sur le terrain", a-t-il lancé, soulignant que la position de l'avant-centre des Bleus lui rappelait des moments de sa carrière. "Ce Giroud était critiqué par tout le monde au début de l'Euro et maintenant il est adulé. La versatilité est la chose la plus stupéfiante au monde !", a-t-il ajouté. Le président des Républicains en a profité pour souligner le "parcours exceptionnel" d'Antoine Griezmann, et afficher son admiration pour Blaise Matuidi, en temps que grand supporter du PSG. Nicolas Sarkozy a également confié qu'il regarderait la finale de l'Euro 2016 en famille.
Vidéos A la une
Le 14 novembre dernier, un TGV d'essai déraillait à Eckwersheim dans le Bas-Rhin, faisant 11 morts et 42 blessés. Quatre mois après la catastrophe, les victimes et leurs proches sont réunis pour la première fois samedi à Paris, à l'initiative de la SNCF. Il s'agira selon Stéphane Gicquel, de la Fédération nationale des victimes d'accidents collectifs (FENVAC), de leur assurer qu'ils ont le droit de se constituer partie civile.
Vidéos A la une
Le procès de l'affaire des "faux infirmiers" s'ouvre, ce mercredi, devant le tribunal correctionnel de Mulhouse. Pendant des années, un petit hôpital du Bas-Rhin avait confié à une aide-soignante et un homme de ménage des tâches normalement dévolues aux infirmiers. Une pratique à peine croyable mais assez répandue dans le milieu hospitalier.
Vidéos A la une
Depuis dimanche soir, des agriculteurs alsaciens ont refoulé entre 200 et300 camions étrangers à la frontière avec l'Allemagne. Les agriculteurs ont pris place depuis dimanche vers 22 heures sur six passages routiers entre les deux pays, dont cinq ponts, pour une action qui devrait se prolonger au moins jusqu'à lundi après-midi
Vidéos A la une
L'enquête avance après la profanation de 250 tombes juives dans un cimetière de Sarre-Union. Le procureur de la République a apporté des précisions sur le profil des 5 acteurs en garde à vue. Ce sont des jeunes âgés de 15 à 17 ans qui n'ont aucun antécédent judiciaire, et qui sont tous scolarisés dans la région. C'est le plus jeune d'entre eux qui s'est livré à la gendarmerie, en donnant les noms de ses 4 complices. Ils démentent toute motivation idéologique, mais les plus âgés risquent jusqu'à 7 ans d'emprisonnement, si jamais leurs actions sont jugées antisémites.
Société
Après la profanation d'un cimetière juif Sarre-Union, dans le Bas-Rhin, cinq mineurs ont été placés en garde à vue ce lundi 16 février. 
Politique
Pascale Ellès, secrétaire départementale du Front National du Bas-Rhin a annoncé qu’elle quittait le parti. La dernière sortie médiatique de Jean-Marie Le Pen, et "la fournée" des artistes s’opposant au FN a eu raison de son engagement dans le parti.
Vidéos A la une
Il y huit jours, une petite fille de 12 abs a été enlevée et violée dans cette commune du Bas-Rhin. Dans le centre-ville, lundi, ce fait divers sordide est le principal sujet de conversation....
Société
Sur Twitter, la police nationale du Bas-Rhin a posté la photo d'une victime d’homicide. Un "dernier recours" peu efficace et potentiellement choquant, que l’institution a vite supprimé du réseau social.  
Publicité