Vidéos à la une
Invité ce mardi de Laurent Neumann sur BFMTV et RMC, François Baroin est revenu sur le meeting de François Fillon ce lundi à Nice au cours duquel Christian Estrosi a été hué par une partie des militants. "C'est une campagne qui a été difficile. L'objectif à cinq jours du premier tour, c'est le rassemblement. Je ne crois pas une seconde aux interprétations des sifflets concernant telle ou telle position de Christian Estrosi", a-t-il affirmé.
Vidéos à la une
Invité de Laurent Neumann ce mardi sur RMC et BFMTV, François Baroin est revenu sur la déclaration de François Fillon qui a admis qu'il pourrait gouverner avec des ministres issus de "Sens commun", un mouvement né de l'engagement contre le mariage pour tous. "La droite est une très grande famille", a réagi le sénateur-maire de Troyes. "Je n'ai pas d'a priori sur 'Sens commun'. Je les connais peu", a-t-il précisé.
Vidéos à la une
"François Fillon a proposé plusieurs dates, ça n'a pas marché, on répond à une invitation, pas à une convocation", a déclaré ce mardi 18 avril sur BFMTV François Baroin, sénateur de l'Aube et soutien de François Fillon, le candidat LR à la présidentielle. "La page est tournée, elle est derrière", a-t-il poursuivi. Le prétendant à l'Élysée a refusé de se rendre aux "Entretiens d'embauche" de Jean-Jacques Bourdin, prétendant également avoir été insulté par le journaliste qui avait décidé lui aussi de se faire remplacer par Laurent Neumann.
Vidéos à la une
"L'élection présidentielle est dans deux ans. C'est une éternité. Nous avons le temps de travailler", a expliqué lundi soir sur BFMTV François Baroin, sans fermer la porte à une possible candidature à la primaire à droite. "Je n'ai pas pris de décision. Je ferai savoir dans le courant du premier semestre de l'année 2016 mes intentions et la nature de mes engagements au côté de celui ou celle qui portera le projet le plus intéressant. Je voudrai dans cet intervalle apporter des contributions, notamment sur le plan économique, sur le plan fiscal", a-t-il poursuivi. "Chacun a ses idées. Chacun les développera. Moi-même je ferai des propositions à la lumière de ce qui me parait être bon pour le pays dans le courant du premier semestre de l'année prochaine", fait savoir le sénateur-maire de Troyes, dans l'Aube.
Vidéos à la une
"Jean-François Copé est nul. Il roule pour les gens qu'il prétend combattre. Il a volé la présidence de l'UMP et sa politique est désastreuse. a taclé le patron du magazine Le Point,...
Publicité