Vidéos à la une
Faut-il sauver et investir le candidat Valls ? L'ancien Premier ministre a dit mardi qu'il se présentera aux législatives de juin sous les couleurs de la majorité présidentielle. Mais "En Marche" ne l'entend pas si facilement. Sa candidature ne remplirait pas à ce jour tous les critères. Le cas Valls est symbolique. Répondre favorablement ou non à sa candidature constitue pour le nouveau président à assumer un choix : privilégier le rassemblement ou le renouvellement.
Vidéos à la une
Du haut de ses 20 ans, Samim a ouvert son premier salon de coiffure. Sa famille a fui la guerre en Afghanistan pour atteindre l'Ukraine et, ici,...
Vidéos à la une
De plus en plus d'hommes arborent une barbe ou une moustache, mais le phénomène ne s'essouflerait-il pas ? Le mieux est de demander directement...
Vidéos à la une
Frédéric Barbier, candidat PS a remporté les élections dimanche lors du second tour de la législative partielle dans le Doubs. Avec 51,43% des voix contre 48,57%, le socialiste reconnait une victoire difficile. "Il y a une nécessité de faire l'analyse de ce résultat. Oui le résultat est serré, il faut entendre les électeurs, cette colère. Peut-être que ce report massif des électeurs sur le Front national vient des évènements politiques qui ont eu lieu dans les semaines précédentes", indique-t-il.
Publicité