Vidéos à la une
Présente au meeting Hé Oh la gauche!, qui défend le bilan du quinquennat de François Hollande auprès des militants du Parti socialiste, Barbara Pompilii a déclaré que cette réunion traduisait "une envie de débat politique, de redresser des perspectives". "Mais il faut que ce débat soit basé sur des faits, des arguments, et pas sur des postures", a-t-elle critiqué. Selon la secrétaire d'Etat chargée de la biodiversité, "ce qu'essaie de faire Stéphane Le Foll, c'est de remettre les choses au point pour redonner des bases saines au débat". Elle aurait tout de même aimé "qu'au-delà de dire Hé Oh la Gauche, on dise aussi Hé Oh l'écologie!".
Publicité