Vidéos à la une
En Irak, au nord de Bagdad, Daech a revendiqué l'attaque contre un mausolée chiite. L'attentat a fait 30 morts et les kamikazes ont affronté les forces de sécurité pendant plusieurs heures avant de déclencher leurs bombes.
Vidéos à la une
L'attentat qui a frappé Bagdad, dans la nuit de samedi à dimanche, a fait au moins 213 morts et une centaine de blessés, selon le dernier bilan. Un terroriste de l'organisation Etat islamique a fait exploser un camion, en plein coeur d'une rue commerçante de la capitale irakienne. Trois jours de deuil national sont prévus par le gouvernement. En frappant un quartier très fréquenté de la ville, Daech prouve que, malgré les revers engrangé sur le terrain, l'organisation terroriste est encore capable de mener des actions de terribles envergures.
Vidéos à la une
Dans la nuit de samedi à dimanche, un kamikaze de l'Etat islamique a fait exploser un camion dans une rue commerçante de Bagdad, en Irak. Au moins 200 personnes ont été tuées et on dénombre une centaine de blessés. Le gouvernement irakien a déclaré trois jours de deuil national. Mais pour les habitants, "le gouvernement ne fait rien quand on parle de sécurité".
Vidéos à la une
Au moins 200 personnes ont été tuées dans deux attentats à Bagdad. Un kamikaze a fait exploser une voiture piégée dans l'une des rues bondées de la capitale irakienne. Selon des responsables irakiens, l'une de ces attaques a été revendiquée par le groupe jihadiste État islamique (EI).
Vidéos à la une
En Irak, la nuit dernière, un kamikaze a fait exploser son camion en plein coeur d'un quartier commerçant de Bagdad. La déflagration a mis le feu aux bâtiments à proximité. Le bilan, provisoire pour le moment, est de 115 morts et une centaine de blessés. Les dégâts matériels sont importants. Cet attentat est le plus meurtrier depuis le début de l'année à Bagdad. Il a été revendiqué par l'Etat islamique.
Vidéos à la une
Au moins 75 personnes ont péri dimanche dans un attentat suicide à Bagdad revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI). Il s'agit du plus lourd bilan dans une seule attaque dans la capitale irakienne cette année.
Vidéos à la une
Appuyée par les raids aériens de la coalition, l'armée irakienne est entrée ce lundi à Falloudja, première ville à être tombée aux mains de Daech en janvier 2014. Dans ce bastion sunnite situé à 50 km de Bagdad, les habitants, pris au piège, redoutent autant l'organisation terroriste que les milices chiites alliées à l'armée irakienne.
Vidéos à la une
A Bagdad, en Irak, des milliers de supporters du chef chiite Moqtada al-Sadr ont réussi à pénétrer une zone ultra sécurisée qui regroupe les principaux lieux du pouvoir. Certains ont réussi à pénétrer dans le parlement. La colère gronde après l'échec des parlementaires qui ne sont pas parvenus à former un gouvernement de technocrates pour lutter contre la corruption.
Vidéos à la une
140 militaires français sont déployés à Bagdad pour former les unités anti-terroristes irakiennes, fer de lance de la lutte contre Daech. Forts de leur expérience acquise en Afghanistan, les instructeurs tricolores sont appréciés par les Irakiens. Une équipe de TF1 a pu les rencontrer.
Vidéos à la une
L'Irak est le pays qui subit le plus d'attentats perpétrés par Daesh. A l'hôpital de Bagdad, victimes civiles et militaires se croisent sous le regard des médecins qui se sentent, de plus en plus, en première ligne. "Il y a beaucoup de médecins qui quittent le pays parce que c'est trop difficile. On risque d'être tué ou agressé alors beaucoup préfèrent s'enfuir. Vous savez maintenant, ici comme en Europe la situation est la même. Le terrorisme est aussi en Europe", explique le docteur Rafid qui travaille à l'hôpital de Bagdad depuis 8 ans.
Vidéos à la une
Le groupe État islamique a revendiqué ce dimanche l'attentat-suicide au sud de Bagdad, à un point de contrôle bondé aux abords de la ville de Hilla. L'attaque a fait au moins 47 morts et 72 blessés, selon un bilan toujours provisoire.
Vidéos à la une
RAMADI (Irak) - 28 déc 2015 - Le drapeau irakien flotte de nouveau dans Ramadi. Chef-lieu de la province frontalière avec la Syrie, cette grande ville située à 100 km à l'ouest de Bagdad était détenue depuis le 17 mai par les troupes de l'État islamique. Mais les forces gouvernementales, soutenues par des raids de la coalition internationale ont repris du terrain. Le 22 décembre, elles investissaient le centre-ville et annonce ce lundi la prise d'un complexe gouvernemental majeur. L'état-major parle de libération totale. Plus réservée, l'agence AP remarque que quelques districts à l'est sont encore détenus par les djihadistes. Pour abriter leur fuite, les combattants de Daech auraient utilisé des civils comme boucliers humains.
Vidéos à la une
Après la prise du barrage de Tichrine en Syrie par les combattants kurdes et arabes samedi, le groupe État islamique subit un nouveau revers ce dimanche. Les forces de Bagdad en Irak annoncent avoir repris un complexe administratif stratégique à Ramadi.
Vidéos à la une
Le musée national irakien, pillé en avril 2003 après la chute de Saddam Hussein, a officiellement rouvert ses portes samedi. Sur les 15.000 pièces volées, un tiers ont pu être retrouvées.
Vidéos à la une
Le couvre-feu en vigueur de Bagdad depuis de longues années a été levé, dimanche à minuit. Des milliers de personnes ont fait la fête dans les rues de la capitale irakienne.
Vidéos à la une
En Irak, une grande partie de la population accueille avec soulagement les frappes américaines et françaises. Mais les milices soutenues par l'Iran voient avec inquiétude le retour des Occidentaux.
Vidéos à la une
"L'Etat islamique menace d'une certaine façon la capitale" irakienne, a expliqué Patricia Allémonière, envoyée spéciale de TF1 à Bagdad. D'abord du fait des "cellules dormantes" et des "infiltrés" mais également à cause des "combats à l'arme lourde autour de Bagdad".
Vidéos à la une
L'entrée en action d'une coalition internationale devrait changer le rapport de forces sur le terrain irakien. Ces dernières semaines, les frappes américaines et la riposte kurde ont permis d'endiguer la progression jihadiste. L'armée irakienne mise en déroute il y a deux mois a repris ces derniers jours la ville d'Amerli, au nord de Bagdad.
Vidéos à la une
Gérard Longuet, sénateur UMP de la Meuse et ancien ministre de la Défense, était sur le plateau de BFM Story. Les États-Unis ont annoncé que plus de 40 pays participeraient à la coalition contre les jihadistes de l'État islamique en Irak et en Syrie. François Hollande, de son côté, se rendra demain à Bagdad pour apporter son soutien au nouveau gouvernement et a fait savoir que la France est déjà prête à participer à cette vaste coalition. Pour Gérard Longuet: "La France ne doit pas être absente, mais elle doit demander: quels sont les objectifs ? Qui sont les adversaires ? Et qui sont les alliés ?"
Vidéos à la une
BAGDAD - 10 août 2014 - Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius est arrivé dimanche à Bagdad. Le ministre a été accueilli par le chef de la diplomatie irakienne par intérim, Hussein Chahristani. Laurent Fabius a appelé les parlementaires irakiens à désigner un nouveau Premier ministre capable de former un gouvernement d'union nationale : Il faut que tous les Irakiens se sentent représenter et puissent ensemble mener la bataille contre le terrorisme, a déclaré le chef de la diplomatie française. L'Irak fait face depuis deux mois à une offensive djihadiste. Et le chef du gouvernement sortant, le chiite Nouri al-Maliki, est accusé d'avoir attisé le ressentiment de la population sunnite, favorisant la progression des intégristes de l'Etat islamique.
Vidéos à la une
Les chrétiens de Mossoul, la deuxième ville d'Irak, tombée aux mains des jihadistes fuient en masse depuis une une dizaine de jours après un ultimatum leur donnant quelques heures pour quitter les lieux. La France a proposé son aide, son territoire pour ces chrétiens menacés de mort. Mgr Barbarin, invité sur RMC ce mardi matin s'est rendu sur place et a rencontré ces chrétiens qui resistent. Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité.
Vidéos à la une
Les musulmans du monde entier célèbrent, ce lundi, la fin du Ramadan. Dans le monde entier, ils s'affairent pour les préparatifs de l'Aïd el-fitr.
Vidéos à la une
Harold Hyman, spécialiste en géopolitique, revient ce dimanche sur l'avancée des jihadistes en Irak. En trois semaines d'offensive, l'EIIL est allé de succès en succès. L'autorité irakienne serre les rangs pour protéger Bagdad et lance une contre-attaque.
Vidéos à la une
Les djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant poursuivent leur progression vers Bagdad. Ils tiennent depuis 10 jours Mossoul, la deuxième ville d'Irak. Les envoyés spéciaux de BFMTV Caroline Mier et Thibault Dupont ont réussi à obtenir des vidéos exclusives filmées au coeur de Mossoul qui montrent que la population, victime de l'oppression des autorités irakiennes, qui fraternise avec les islamistes.
Vidéos à la une
Les insurgés de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) se rapprochent de plus en plus de Bagdad, la capitale. La progression de ce groupe jihadiste est inquiétante, plusieurs grandes villes et provinces sont déjà tombées entre ses mains. Démunie, l'armée appelle des civils à rejoindre ses rangs, pour défendre le pays.
Vidéos à la une
Caroline Mier, envoyée spéciale à Erbil, et Antoine Basbous, politologue et directeur de l'Observatoire des Pays Arabes, étaient les invités de BFM Story. La poussée jihadiste s'accentue aux abords de Bagdad, cette offensive surprise a encore une fois précipiter l'Irak dans un chaos.
Vidéos à la une
Khattar Abou Diab, politologue consultant en géopolitique et enseignant à l'université Paris-Sud, et Jean-Bernard Cadier, correspondant de BFMTV en duplex depuis New York, répondent aux questions de Thomas Misrachi sur l'avancée des jihadistes en Irak.
Vidéos à la une
Romain Caillet, chercheur et consultant sur les questions islamistes au Liban et Jean-Bernard Cadier, correspondant de BFMTV, en duplex depuis New York, répondent aux questions de Thomas Misrachi sur l'avancée des jihadistes en Irak.
Publicité