Vidéos à la une
L'attaque au sarin contre la localité syrienne de Khan Cheikhoun en Syrie, qui a tué début avril 87 personnes et horrifié le monde, porte "la signature" de Damas, a accusé mercredi la France dans un rapport de ses services de renseignement incriminant le régime. Ulysse Gosset, éditorialiste politique international à BFMTV explique ce que l'on apprend des informations dévoilées ce mercredi et quelles conséquences peuvent être envisagées.
Vidéos à la une
Les Etats-Unis ont bombardé une base aérienne en Syrie en riposte à une attaque chimique imputée au "dictateur Bachar al-Assad". Mais ces frappes sont considérées par Washington comme une réponse ponctuelle. Il s'agit toutefois bel et bien d'adresser un message au régime syrien mais aussi à son allié russe. Et au-delà, aux pays de la région comme l'Iran pour qu'il respecte son accord sur le nucléaire et à la Corée du Nord qui ne cesse de développer son industrie nucléaire.
Vidéos à la une
Les Etats-Unis ont bombardé une base aérienne en Syrie en riposte à une attaque chimique imputée au "dictateur Bachar al-Assad". Mais ces frappes sont considérées par Washington comme une réponse ponctuelle et non comme un changement de pied dans la politique internationale de Donald Trump. Mais si ce n'est une entrée dans le conflit, on comprend mal alors l'appel du président aux nations civilisées pour mettre fin au bain de sang en Syrie. Et que se passerait-il si une nouvelle attaque chimique avait lui ?
Vidéos à la une
Pujadas a attaqué le président syrien sur différents fronts mais à chaque fois, il s'est défendu. Sur sa responsabilité dans le chaos...
Vidéos à la une
Le Premier ministre, Manuel Valls a fermement condamné sur RMC et BFMTV jeudi la visite de quatre députés au président syrien, Bachar Al-Assad mercredi à Damas. "Les parlementaires peuvent se déplacer mais moi je veux condamner avec la plus grande vigueur cette initiative. Ils sont allés rencontrer Bachar Al-Assad, responsable de plusieurs dizaines de milliers de morts. C'est une faute", a-t-il indiqué.
Vidéos à la une
Les bureaux de vote ont ouvert tôt ce mardi matin, en Syrie, à l'occasion des élections présidentielles. Le dictateur Bachar Al-Assad est en...
Vidéos à la une
Deux envoyés spéciaux du Monde affirment avoir été témoins d'attaques chimiques dans un faubourg de Damas. Pour réagir à ce témoignage, Olivier Lepick, spécialiste en armes chimiques était l'invité de BFM STORY.
Publicité