Revue du web
Avec La Tribune
En toute logique, "c'est lui qui aurait été le mieux placé, à la fois pour défendre son bilan (..) et pour présenter aussi au pays des perspectives"estime le ministre des Affaires étrangères
Revue du web
Avec Atlantico
La situation en Syrie et la primaire de la gauche étaient au coeur de l’actualité de ce vendredi matin.
Politique
Sur les quelque 40 ministres et secrétaires d'Etat qui composent le nouveau gouvernement de Manuel Valls, seuls huit faisaient déjà partie des précédents gouvernements.
Vidéos A la une
L'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault refait parler de lui avec le dépôt, à l'Assemblée nationale, d'un amendement visant à amorcer une "réunification" de l'impôt sur le revenu et de la contribution sociale généralisée et à remplacer une partie de la prime d'activité par une baisse correspondante de la CSG pour les salariés gagnant jusqu'à 1,3 Smic. Une volonté répondant à la promesse du candidat François Hollande en 2012 d'une grande réforme fiscale visant à harmoniser la fiscalisation des ménages. Trois ans et demi plus tard, la réforme a été mise sous le tapis, mais Jean-Marc Ayrault est bien décidé à la faire ressortir. Pierre-Alain Muet, co-signataire de l'amendement, a défendu mardi, dans Politique matin, son amendement pour une fusion de l'IR et de la CSG. "Nous voulons rappeler qu'en France, il y a deux impôts sur le revenu : l'IR et la CSG", a pointé le député socialiste du Rhône. Pierre-Alain Muet trouve "aberrant que les revenus les plus bas soient taxés à une CSG de 8%" comme tous les contribuables français. L'objectif de cet amendement est donc de créer un impôt unique pour tous, dégressif selon les revenus. Seule condition néanmoins : diminuer une partie de la prime d'activité pour la remplacer par une baisse équivalente de la CSG. Problème : le coût d'une telle mesure. Pierre-Alain Muet table lui sur une "mesure à coût constant" qui ne perturberait pas le budget 2016. Les discussions avec Christian Eckert, le secrétaire d'Etat au budget, et Michel Sapin, le ministre des Finances, démarrent ce mardi. L'amendement a cependant peu de chances d'être accepté par le gouvernement.
Actualités
Invité d’Europe 1, l’ancien Premier ministre a dit vouloir être candidat au poste de président de l’Assemblée nationale dans l’hypothèse où Claude Bartolone serait élu dans la région Ile-de-France.
Vidéos A la une
Au micro des chaînes parlementaires, Jean-Marc Ayrault estime que ce congrès de Poitiers est un moment "d'apaisement". L'ancien Premier ministre s'est exprimé en faveur d'un rassemblement "avec les écologistes et les radicaux de gauche" comme au début du quinquennat. A propos de sa "vie d'après", l'ancien maire de Nantes dit travailler à la réforme fiscale à l'Assemblée nationale. "J'essaie d'être utile," a-t-il conclu.
Politique
Jean-Marc Ayrault a quitté son poste de Premier ministre depuis bientôt un an. Il a désormais retrouvé son siège de député à l’Assemblée nationale non sans quelques difficultés.
Politique
Le Premier ministre était-il en manque d'inspiration ? Quoi qu'il en soit, Le Canard Enchaîné a épinglé un discours de Manuel Valls reprenant allègrement un texte de Jean-Marc Ayrault. 
Vidéos A la une
Il cherchait à faire la rupture avec la manière de gouverner de Jean-Marc Ayrault . Pourtant plusieurs mois plus tard, à la sortie du conseil des ministres, Manuel Valls a repris les mots exacts de son prédécesseur pour qualifier la critique de la France : "Il y a un France bashing qui est honnêtement insupportable. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas être lucide sur nos difficultés, pas celles du gouvernement, mais celles que la France et les français éprouvent". En décembre 2013, Jean-Marc Ayrault , alors premier ministre, avait aussi dénoncé ce type de discours : "Je me bats contre le discours décliniste. Le Ayrault bashing, le Hollande bashing, on en prend son parti mais le France bashing non".
Politique
Selon des confidences rapportées par 'Le Figaro', Manuel Valls estime que depuis son arrivée à Matignon, les couacs se font plus rares.
Conso
Selon une information du Parisien la facture EDF devrait augmenter de 30 euros en moyenne pour les 29 millions de clients abonnés aux tarifs régulés de l’électricité (TRV). Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie, a démentie cette information ce vendredi matin.
Immobilier
Alors que la promesse phare d’Anne Hidalgo lors des municipales de Paris était la création de 10 000 logements par an. L’adjoint à la mairie chargé du Logement, Jean-Louis Missika propose de construire ces logements… sur les ponts de la capitale !
Actualités
Le gouvernement a finalement tranché sur l’écotaxe. Ce sont des "péages de transit" qui seront installés à la place. Un système qui devrait rapporter deux fois moins que l’écotaxe initialement prévue.
Politique
La gestion du rachat Alstom semble avoir fait oublier celle de Florange et d’Arcelor Mittal. Arnaud Montebourg, fer de lance du protectionnisme et du "Made In France", ne serait-il pas en train de faire peau neuve politiquement ?
Politique
Alors que la bataille pour la présidence de la Commission européenne fait rage entre Martin Schulz et Jean-Claude Juncker, celle du Conseil européen pourrait être attribuée à…Jean-Marc Ayrault. 
Emploi - Retraite
La dernière réforme des retraites a modifié les règles de validation des trimestres de cotisations et donc le calcul de votre future pension. Explications avec Planet.fr.
Société
Un journaliste préférant garder l’anonymat a récemment publié une parodie du journal intime que Valérie Trierweiler aurait pu tenir pendant les vingt mois qu’elle a passés à l’Elysée aux côtés de François Hollande. Interview de l’auteur, Valérie T., qui se veut un "témoin privilégié de la grande et de la petite Histoire".
Société
Selon une indiscrétion du JDD, Manuel Valls aurait lancé une boutade sur son avenir en 2017. Interrogé sur son rôle en 2017, l’ancien maire d’Evry a répondu qu’il se verrait bien président du FC Barcelone.
Politique
Le chef de l’Etat a décidé de réduire les congés de ses ministres. Ces derniers disposeront de deux semaines et pas un jour de plus.
Politique
Jean-Marc Ayrault est en forme et le fait savoir. L’ancien Premier ministre, mascotte du chroniqueur Bertrand Chameroy dans l’émission Touche pas à mon poste, a fait savoir sur Twitter que tout allait bien pour lui. Ce dernier avait la gentille manie de se moquer dans chaque chronique du député de Loire-Atlantique depuis son départ de Matignon.
Politique
C'est la première interview qu'il donne depuis son départ de Matignon. Invité à la matinale de RFI, Jean-Marc Ayraul est revenu sur ses deux années au poste de Premier ministre.
Politique
Depuis sa nomination au ministère de la Justice, Christiane Taubira fait l'objet de nombreuses attaques. Les appels à la démission à son encontre se sont manifestés dès ses débuts.
Politique
En donnant à Pierre Moscovici la charge d’une mission temporaire, le gouvernement a trouvé une astuce pour conserver sa majorité parlementaire. Découvrez comment.
Impôts
Le gouvernement devrait inclure dans son projet de loi de finances rectificative de 2014 une mesure réévaluant le bas du barème pour l'imposition sur le revenu. Tous les détails avec Planet.fr.
Politique
Sorti mercredi dernier, "Le président qui voulait vivre ses vies" (Fayard) est un pavé dans la mare. Ecrite par la journaliste de L’Express Elise Karlin, cette enquête raconte les coulisses d’un véritable vaudeville d’Etat au cœur duquel se trouve François Hollande. Interview de l’auteure.
Politique
Commandé sous l'ère Jean-Marc Ayrault, le rapport remis aujourd'hui par le député PS Thomas Thévenoud entend proposer des solutions pour apaiser le conflit entre les chauffeurs privés et les taxis.
Politique
Devant les salariés de l'entreprise Michelin à Clermont-Ferrand, le président a réaffirmé ce vendredi son objectif de faire baisser le chômage durant son quinquennat. Selon Le Parisien, ce dernier aurait promis de se retirer de la course présidentielle en 2017 en cas d'échec. 
Politique
Jean-Marc Ayrault effectuera en mai son retour à l'Assemblée nationale. Selon le Canard Enchainé, l'ancien Premier ministre songerait à remettre son projet de réforme fiscale au coeur des débats parlementaires.
Politique
Le Figaro révèle ce lundi matin que près de 450 membres des équipes ministérielles se sont réparti 12 millions d’euros sous forme de primes, l’année dernière sous le gouvernement Ayrault. Découvrez quels étaient les ministères les plus généreux.
Politique
Alors que le gouvernement de "combat" voulu par le président François Hollande est complet depuis mercredi, le chef de l’Etat en a profité pour imposer une nouvelle règle à la toute nouvelle équipe de ministres. Découvrez de quoi il s’agit.

Pages

Publicité