La "Google car" a reçu sa plaque d'immatriculation dans le Nevada. Cette voiture sans chauffeur mise au point par le géant du web arpente toute seule les routes en anticipant les obstacles…

C'est la première plaque d'immatriculation accordée aux États-Unis à ce type de véhicule. Il s'agit d'une Toyota Prius équipée notamment de caméras vidéo, de radars et d'un capteur laser lui permettant de percevoir le trafic environnant.

Le système de navigation du véhicule suit en outre des cartes détaillées pour atteindre sa destination. Google assure qu'il serait plus sûr et sans doute plus agréable de voyager ainsi. La plaque d'immatriculation du véhicule est rouge pour être facilement identifiable par la police ou le public. Elle comporte le symbole de l'infini suivi des chiffres 001.

 

A l'essai depuis un an

La voiture est testée depuis 2011 dans les zones arides du Nevada, sur des autoroutes et des routes nationales, mais aussi sur les boulevards très fréquentés de Las Vegas. Six voitures étaient ainsi à l’essai depuis un peu moins d’un an. Dix sont maintenant en circulation.

Publicité
La loi du Nevada oblige cependant deux personnes à se trouver dans ces voitures pendant qu’elles roulent. Avant de lancer la production en masse de véhicules automatiques (pour le grand public), Google doit encore prouver que sa voiture est plus sûre qu'un "véhicule normal". Pour cela, la firme américaine prévoit de franchir le seuil du million de miles roulés par ses véhicules sans pilote.

 

Regarder le reportage de LCI :

Publicité