À Eaucourt-sur-Somme, près d’Abbeville, un radar pédagogique inscrivait "Fuck you" en cas d’excès de vitesse. Explications et vidéo.

"Chauffard. Fuck You". L'inscription (en français :"va te faire foutre") s'affichait ces derniers jours sur un radar pédagogique de la D901, situé à l'entrée d'Eaucourt-sur-Somme, à l'attention des conducteurs un peu trop pressés. En dessous de 50 km/h, l'on pouvait aussi y lire : "Bienvenue au Moulin", rapporte le Courrier picard

Ce nouveau modèle de radar dissuasif, inauguré sur place le 6 avril dernier, a été offert par Axa Prévention pour soutenir les efforts de la commune dans le domaine de la sécurité routière. Sans que personne ne semble avoir remarqué ce petit déréglement jusqu'au week-end dernier.

"Quand je suis passé, je me suis dit : c’est pas vrai, le radar m’a insulté !" raconte un automobiliste...

 

"C'est mal élevé"

L'histoire remonte évidemment aux oreilles du patron d'Axa Prévention, Eric Lemaire, qui y voit "une blague" de mauvais goût : "Tout est programmé par informatique, et en partie personnalisable. Ça a dû être détourné. (…) Chauffard, c’est ridicule. Quant au reste, c’est mal élevé. Normalement s’affichent la vitesse et le nombre de points que l’on pourrait perdre si on était contrôlé. (…) On est là pour faire de la prévention, pas pour insulter les gens."

 

"Ca ne doit pas tourner à la rigolade"

Le maire de la commune, Henri Sannier (également journaliste à France Télévisions) n'apprécie pas davantage : "On ne veut pas se moquer des gens mais les mettre en garde. Nous essayons de faire le maximum pour la sécurité, ça ne doit pas tourner à la rigolade."

Publicité
Jean-Claude Bouton, patron de JCB, l'entreprise qui a conçu l'appareil, affirme au Courrier picard que celui-ci ne peut être piraté. Il aurait en revanche été détourné en interne affirme Bouton : "J’ai un collaborateur farfelu, un commercial parisien qui aime me faire des blagues. Le jour de l’inauguration, pour me montrer que la matrice texte était trop petite, il a marqué ça. Et effectivement, je n’ai pas fait attention. Mais comme il n’est pas informaticien, il l’a mal déprogrammé et c’est resté comme ça."

Après qu'on lui a signalé hier la "mauvaise plaisanterie", Jean-Claude Bouton s'est rendu sur place pour reprogrammer le radar... et mettre fin à ses mauvaises conduites.

Regarder la vidéo du radar insultant (via le Courrier picard) :

 

Publicité