La commission européenne souhaite durcir la réglementation du contrôle technique des véhicules pour diminuer les accidents de la route. Une mesure sécuritaire mais aussi payante.
 

Les accidents liés à une défaillance technique tuent plus de 5 personnes par jour sur les routes du vieux continent rappelle la Commission européenne. Soit 6 % de l’ensemble des accidents de voiture, ce qui représente 2 000 morts chaque année et 8 % des accidents de moto. Bruxelles veut donc serrer la vis. Et obliger les contrôles techniques tous les ans, au lieu de tous les deux ans actuellement (pour les voitures de plus de 4 ans).

Ce projet, qui vient d'être présenté, souhaite harmoniser les règles de sécurité entre les pays de l'Europe. Ainsi, comme c'est déjà le cas en Allemagne ou en Angleterre, les motos et cyclomoteurs devraient aussi bientôt être soumis en France au contrôle technique.

60 euros par an

Concernant les automobilistes, le contrôle technique de leur voiture deviendrait obligatoire tous les ans, si le véhicule a plus de 6 ans. Ce qui représente un coût annuel d'environ 60 euros minimum.

Publicité
Bruxelles souligne que le projet vise à sauver plus de 1 200 vies chaque année et à prévenir plus de 36 000 accidents liés à une défaillance technique. "Si vous conduisez une voiture qui n’est pas en ordre pour circuler sur les routes, vous constituez un danger pour vous-même et pour tous les passagers – votre famille, vos amis, vos collègues. Mais vous êtes aussi un danger pour tous les autres usagers de la route qui vous entourent. C’est très simple : nous ne voulons pas de ces voitures potentiellement mortelles sur nos routes." affirme Siim Kallas, vice-président de la Commission européenne.

S'il faut encore attendre sa validation par le parlement européen, l'adoption prochaine de cette mesure paraît déjà bien avancée et pourrait donc bien vite arriver. 

Publicité