Vidéos A la une
Quelques centaines de véhicules ont déambulé dans les rues de Paris vendredi matin pour protester contre la loi Macron. En cause, des amendements qui selon les professionnels mettent en cause leur survie et vont "à l'encontre de la sécurité routière". Les amendements en question proposent d'avoir recours à d'autres examinateurs pour réduire les délais d'examen du permis de conduire ou encore de proposer des formations à distance. Des mesures qui ne passent pas pour Patrick Mirouse, vice-président de l'UNIDEC. "Un moniteur d'auto-école est formé, c'est un métier. Il ne faut pas baisser la qualité du permis de conduire au détriment de la sécurité routière" a-t-il argumenté au micro de LCP. Images Rym Ben Ameur et Jérémie Hartmann
Publicité