Excès de vitesse, conduite en état d'ivresse, accidents, absence de permis, refus d'obtempérer... Certains people ou hommes politiques ne sont pas irréprochables lorsqu'ils sont au volant.

Auto : les stars à l

1. Xavier Bertrand

Le 5 mars 2010, alors qu'il roulait sur la route nationale reliant Pornic à Nantes, Xavier Bertrand, Secrétaire Général de l'UMP, a été contrôlé par un radar à une vitesse de 140 km/h au lieu des 90 km/h autorisés. Cependant, selon le site internet du ''JDD'' (6 mars 2010), au lieu de l'arrêter et de le verbaliser, le gendarme sur place a simplement relevé l'excès de vitesse, puis a laissé repartir la voiture conduite par un militant bénévole de l'UMP...

Xavier Bertrand s'est toutefois expliqué sur le site de ''Presse Océan'', le 9 mars 2010, en admettant que "si vraiment on a été contrôlé, on aurait dû être sanctionné. Tout le monde est sur un même pied d'égalité". Il a également pointé du doigt la responsabilité du gendarme : "c'est le gendarme qui décide ou non de sanctionner. C'est lui qu'il faudrait interroger pour savoir pourquoi il ne l'a pas fait".

Publicité
Mais d'après les informations de ''20minutes.fr'' (10 mars 2010), le conducteur du véhicule aurait été un policier en service et non un militant bénévole. Et si le gendarme a laissé passer Xavier Bertrand sans problème, ce serait parce qu'il existe une règle officieuse : en effet, d'après un autre gendarme interrogé par ''20 minutes'', "selon un accord tacite, les limitations de vitesse ne s'appliquent pas aux escortes d'officiels, car l'urgence de la mission prime avant tout".Le gendarme ne pourrait donc pas être considéré comme fautif puisqu'il n'aurait pas pu verbaliser le conducteur.

''© Kirby Simon / SKJ-Ltd 2007''

Publicité