Revue du web
La plaque en mémoire de Manuel Dias première victime des jihadistes, dévoilée le 13 novembre 2016 au Stade de France à Saint-Denis
Avec AFP : Une
Il aura été le seul à prendre la parole lors des commémorations officielles du 13 novembre: Michael Dias, fils de la première victime des jihadistes, Manuel Dias, a lancé dimanche au pied du Stade de France un appel émouvant à la "tolérance" et à "l'intelligence".
Publicité