Vidéos A la une
C'est l'année la plus meurtrière pour les civils en Afghanistan... Il y a eu, selon le décompte des Nations Unies, 3.500 morts de civils en 2015, et 7.500 blessés dans les combats et les attentats dans ce pays où les forces de sécurité sont aux prises depuis 2009 avec l'nsurrection talibane. Les précisions de Danielle Bell, directrice du programme des Nations Unies pour les Droits de l'Homme en Afghanistan : 'Les opérations au sol ont tué et blessé le plus de civils, suivies par les engins explosifs artisanaux, et les attaques suicide. Ces techniques, en plus des assassinats ciblés, ont compté pour un total de 90% des victimes civiles'. La hausse récente de nombre de victimes civiles - +4% de 2014 à 2015 - correspond malheureusement au départ des troupes de combat de l'Otan d'Afghanistan. Autre statistique très dure : une victime du conflit sur quatre a été un enfant en 2015.
Vidéos A la une
Un attentat près de l'ambassade d'Espagne a fait au moins deux morts à Kaboul, ce vendredi. Il s'agit de deux policiers, afghan et espagnol. Une voiture piégée a explosé près de la représentation diplomatique, avant que ne retentissent des coups de feu. D'après les autorités afghanes, deux assaillants ont été tués par des snipers, et un troisième a été blessé. Mais l'attaque, revendiquée par les Talibans, aurait visé des cibles étrangères, sans distinction. 'L'attaque ne visait pas l'ambassade espagnole en Afghanistan', affirme le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy. 'Ce n'était pas l'intention, d'après ce qu'ont dit les Talibans. Il s'agissait d'une attaque contre une pension très proche des locaux de l'ambassade'. L'attaque intervient au lendemain de la démission du chef du renseignement afghan, opposé au rapprochement avec le Pakistan initié par la présidence, pour relancer les pourparlers de paix avec les Talibans. Madrid a retiré ses troupes en octobre dernier, mais des officiers de l'OTAN se trouvaient encore sur place. Cette semaine, les Talibans ont déjà attaqué l'aéroport de Kandahar, principale base militaire du pays, partagée par l'OTAN. Taliban suicide bombers attack airport in Kandahar, Afghanistan https://t.co/TNF7k0bfsA pic.twitter.com/WiQMajhuDe- Wall Street Journal (@WSJ) 9 Décembre 2015 Onze assaillants avaient réussi à pénétrer des locaux placés sous haute sécurité. Le bilan de cet attentat s'élevait à plus de cinquante morts, dont des civils.
Vidéos A la une
Une voiture piégée a explosé devant l'ambassade d'Espagne à Kaboul, ce vendredi, mais l'opération serait toujours en cours. Des coups de feu ont été entendus, trois assaillants lourdement armés poursuivaient l'offensive. Au moins deux membres des forces de sécurité afghanes auraient été tués, et sept civils blessés. Le périmètre a été bouclé, des ambulances se sont rendues sur place. Le personnel de l'ambassade a été confiné dans le bunker prévu à cet effet, en attendant d'être secouru par les forces de l'ordre. Une opération revendiquée par les Talibans, qui intervient au lendemain de la démission du chef du renseignement afghan, opposé au rapprochement avec le Pakistan initié par le Président Ashraf Ghani, pour relancer les pourparlers de paix avec leurs représentants politiques. Les insurgés disaient cependant viser une autre cible, une pension par fréquentée des étrangers. Madrid a retiré ses troupes en octobre dernier, mais des officiers de l'OTAN se trouvaient encore dans le pays. Cette semaine, les moudjahidines avaient déjà lancé une attaque contre l'aéroport de Kandahar, principale installation militaire afghane, abritant une représentation de l'OTAN. Un attentat qui a fait plus d'une cinquantaine de morts, dont des civils.
Vidéos A la une
Le centre de soins de Médecins sans Frontières à Kunduz en Afghanistan a été bombardé la nuit dernière, trois membres du personnel ont été tués et selon MSF, plus de 30 autres sont portés disparus. https://twitter.com/MSF_USA/status/650157608276467713 Le centre de traumatologie était submergé de blessés, après l'offensive lundi des forces de sécurité afghanes pour reprendre aux talibans ce verrou stratégique du nord de l'Afghanistan. Selon l'OTAN, une frappe américaine serait en cause. Un raid a en effet été mené la nuit dernière contre des 'personnes qui menaçaient les forces de la coalition' et il 'pourrait avoir engendré des dommages collatéraux dans un centre médical qui se trouvait à proximité'. 'MSF a traité 394 blessés depuis lundi', a expliqué Dr Bart Janssens, directeur des opérations de l'ONG. 'Nous sommes profondément choqués par cette attaque', a-t-il ajouté.
Vidéos A la une
Nouvel attentat à la voiture piégée à Kaboul en Afghanistan. La bombe a explosé samedi après-midi près d'un hôpital, à une heure de grande affluence. Il y aurait au moins dix morts et soixante blessés, selon le ministère afghan de la Santé. L'attaque n'a pas été revendiquée pour l'instant, mais elle visait vraisemblablement un convoi de véhicules de l'Otan. Il transportait des civils, notamment des sous-traitants de la mission de l'Alliance atlantique en Afghanistan. Quelque 13 000 soldats de l'Otan sont stationnés dans le pays pour assurer la formation de leurs homologues afghans. Ils sont l'une des cibles privilégiées des rebelles talibans. Mais ce sont les civils qui paient le prix fort de ce conflit qui dure depuis maintenant 13 ans : près de 1 600 d'entre eux ont été tués depuis le début de l'année, et plus de 3 000 autres ont été blessés.
Vidéos A la une
Au moins 5 morts à Kaboul : un attentat-suicide a été perpétré par les rebelles talibans à l'entrée de l'aéroport international, avec une voiture piégée. Dans un communiqué l'attentat a été revendiqué par le porte-parole des insurgés islamistes, qui affirme que des véhicules de troupes étrangères étaient visés. Mais un convoi avec des membres du gouvernement pourrait avoir été aussi la cible. Tous les vols ont été suspendus. L'explosion a fait 16 blessés, tous des civils. Ahamd Fraidoon, victime : 'J'étais à l'aéroport, quand l'explosion nous a touché, c'était un attentat suicide, j'ai reçu plusieurs éclats d'obus dans tout le corps.' Cette explosion est la dernière en date d'une série meurtrière depuis une semaine, et surtout depuis la nomination du nouveau chef taliban le mollah Akhtar Mansour. Le président afghan fustige, lui, le Pakistan qui hébergerait des mercenaires.
Vidéos A la une
En Afghanistan, un camion piégé a explosé aux premières heures du jour dans le centre de la capitale Kaboul, faisant au moins huit morts et près de 200 blessés, selon un bilan provisoire qui risque de s'alourdir. L'attentat, qui a eu lieu non loin d'un site de l'armée, n'a pas été revendiqué. L'explosion a été d'une violence inouïe. 'Le sol a tremblé, raconte cet homme. J'ai cru que c'était un tremblement de terre. C'était horrible.'' 'Tous les habitants du secteur ont été choqués, dit cet Afghan. On est préoccupé par l'insécurité, c'est de pire en pire.'' Des bâtiments se sont effondrés laissant craindre que des corps pourraient être ensevelis sous les décombres. Cette explosion pourrait être l'oeuvre des insurgés talibans, qui ont intensifié les attentats depuis la fin de la mission de combat de l'Otan en décembre dernier. Des attaques qui visent le plus souvent des symboles du pouvoir afghan, mais qui font de très nombreuses victimes civiles.
Vidéos A la une
Une dispute tourne mal dans une région reculée d'Afghanistan. Un mariage dans la province de Baghlan a été le théâtre d'une fusillade sanglante, au moins 22 personnes ont été tuées, et 10 autres blessées. Toutes les victimes sont des adolescents ou des hommes qui étaient invités au mariage, âgés entre 14 et 60 ans. 'J'étais au mariage, raconte un survivant hospitalisé, il y avait des dizaines d'hommes armés. Les deux groupes rivaux ont commencé à se disputer, puis ils ont ouvert le feu. Ils ont tiré sur tout le monde.' La dispute aurait éclaté à propos d'un 'garçon danseur', amené au mariage pour 'divertir' l'assemblée et qui a été tué pendant la fusillade. En Afghanistan les femmes n'ont pas le droit de s'exhiber alors de jeunes garçons dansent déguisés en femme, et servent aussi d'esclaves sexuels. Une pratique répandue dans les campagnes afghanes. Quant aux mariages, qui peuvent rassembler des milliers de personnes, ils donnent parfois lieu à des incidents ou règlements de comptes mortels : en cause, des disputes entre factions locales ou des tirs de célébrations mal dirigés, ou encore des attaques de rebelles contres les autorités locales.
Vidéos A la une
Dimanche, l'explosion d'une voiture piégée a fait 33 morts près de Khost. Lundi, c'est une mosquée qui a été frappée dans le Nord et à Kaboul, la capitale, deux bombes ont explosé en centre-ville, sans faire de victimes. L'attentat de Khost visait une base militaire, autrefois utilisée par la CIA, et où sont aujourd'hui stationnés des soldats de la mission de l'OTAN. L'explosion s'est produite près d'un checkpoint. La plupart des victimes sont des civils, dont douze enfants. Aucune de ces attaques n'a pour l'instant été revendiquée, mais elles coïncident avec le début des pourparlers entre les talibans et le gouvernement afghan qui ont débuté il y a quelques jours sous l'égide du Pakistan.
Vidéos A la une
Le président afghan Ashraf Ghani affirme que c'est Daech qui a frappé ce samedi matin à Jalalabad. Si tel est le cas, ce serait le premier attentat perpétré par le groupe Etat islamique en Afghanistan, berceau historique des talibans et d'al-Qaïda. Le kamikaze s'est fait exploser devant une succursale de la Kabul banque où des fonctionnaires, venus chercher leurs salaires, attendaient tranquillement leur tour. Au moins 33 personnes ont été tuées et plus d'une centaine blessées. Un ancien membre des talibans pakistanais,Shahidullah Shahid,se réclamant aujourd'hui d'EI, a revendiqué l'attaque auprès de l'AFP. Il est vrai que de plus en plus de membres des talibans pakistanais ou d'Al-Qaïda prêtent allégeance à Daesh et à son chef Abou Bakr al-Baghdadi. Seuls les talibans afghans du mollah Omar ont nié toute responsabilité. Mais peu importe aux victimes de savoir finalement qui a commis cette horreur : 'J'avais reçu mon salaire, je ne faisais plus la queue, puis une moto est arrivée et j'ai vu qu'un homme, en costume, se dirigeait vers la foule de gens. Il a dû déclencher sa bombe. J'ai entendu deux détonations et je ne me rappelle pas ce qui s'est passé après' a expliqué un blessé. Au cours des derniers mois, des responsables afghans ont répété leurs craintes d'une contagion de l'EI, alors que les forces afghanes sont pour la première fois cette année en première ligne pour cette 'saison des combats' qui débute. La mission de l'OTAN dans le pays a mis fin à ses opérations en décembre dernier.
Vidéos A la une
Une voiture piégée a explosé tôt ce mardi matin dans l'est de la ville. Il y a un blessé selon la police. Un panache de fumée noire s'est déployé dans le ciel de la capitale afghane. Un témoin explique qu'il marchait dans le quartier lorsqu'il a entendu une forte déflagration. Puis il affirme avoir vu deux policiers blessés, qui ont été transportés à l'hôpital . Lundi, une femme politique afghane est morte des suites des blessures subies dans un attentat à la bombe contre son véhicule la semaine dernière. Attentat non revendiqué. Cette nouvelle attaque illustre le regain de tension en Afghanistan et à Kaboul en particulier, où une accalmie semblait s'être installée ces dernières semaines.
Vidéos A la une
Un attentat-suicide et une fusillade a visé une banque dans le sud de l'Afghanistan ce mercredi, la Kabul Bank. L'attaque s'est déroulée à Lashkar Gah, capitale de la province du Helmand, au moment où des fonctionnaires encaissaient leur salaire dans l'établissement bancaire, a précisé le gouvernement provincial. Tous les assaillants ont été tués et au moins sept autres personnes sont mortes, selon la police. 'J'étais à la deuxième entrée de la Kabul Bank quand des kamikazes en motos ont atteint la première entrée, a raconté un garde. J'ai essayé de prendre mon arme et d'ouvrir le feu et d'aller à l'intérieur du bâtiment. A cause de la fusillade, mon ami, un garde, a été touché et je me suis échappé de la zone'. D'après le gouvernement provincial, une autre bombe activée à distance a ensuite explosé en bordure de route. Un porte-parole des talibans a revendiqué cette nouvelle attaque qui intervient à moins de deux semaines du retrait de l'essentiel des soldats de l'OTAN en Afghanistan.
Vidéos A la une
Nouvelle journée sanglante ce samedi en Afghanistan avec une vingtaine de morts dans différentes attaques. Il a eu notamment un attentat suicide dans un bus de l'armée afghane à Kaboul. 6 soldats ont trouvé la mort. L'attentat a été revendiqué par les talibans. Un peu plus tôt dans la journée, ces mêmes talibans revendiquaient l'assassinat d'un haut fonctionnaire de la Cour suprême, abattu alors qu'il sortait de son domicile à Kaboul. Autre attaque, cette fois dans la province du Helmand, dans le sud du pays. Ce sont des démineurs afghans qui ont été pris pour cible par des talibans. Bilan : 12 morts. Enfin, deux soldats américains ont été tués vendredi soir. Le convoi dans lequel ils se trouvaient a été la cible d'un attentat près de la base de Bagram. Toutes ces attaques surviennent alors que les troupes de combat de l'OTAN s'apprêtent à quitter définitivement le pays. Une mission qui s'achèvera à la fin du mois. A partir du 1er janvier, ne resteront que des militaires chargés de former la police et l'armée afghanes.
Vidéos A la une
Un match de volley-ball en Afghanistan a tourné au cauchemar dimanche soir. Au moins 57 personnes ont été tuées dans l'attentat perpétré dans la salle de sport. Le kamikaze a déclenché sa charge au milieu des spectateurs. Le drame s'est produit dans un district reculé de la province de Paktika, près de la frontière avec le Pakistan. Une soixantaine de personnes ont été hospitalisées, certaines ont été transportées jusqu'à Kaboul. 'L'explosion a eu lieu en plein match. Il y avait des morts et des blessés partout. Trois de mes cousins sont morts dans cet attentat et mon frère et d'autres cousins sont également blessés'. Selon les services de sécurité afghans, le réseau Haqqani serait derrière cet attentat, le plus meurtrier depuis 2011. Ces dernières semaines, les insurgés ont multiplié leurs attaques contre des civils et les forces de sécurité, alors que l'année prochaine la force de l'OTAN sera remplacée par une force d'assistance étrangère.
Vidéos A la une
Le bilan est de trois morts et d'une vingtaine de blessés mais la cible de cette attaque, Shukria Barakzai, est indemne. Cette parlementaire est connue pour ses positions féministes en Afghanistan. De 1996 à 2001, période durant laquelle les talibans ont dirigé le pays, restreignant les droits des femmes, elle enseignait clandestinement à des jeunes filles. Mais au-delà de ses engagements personnels, le simple fait d'être une femme avec une position de pouvoir fait de Shukria Barakzai une cible privilégiée des insurgés islamistes. En avril dernier, une autre députée a été blessée par balles par un membre présumé des forces de sécurité. En septembre 2013, c'est une responsable de la police dans la province de Helmand qui a été tuée par balles.
Vidéos A la une
Les talibans poursuivent leur campagne sanglante en Afghanistan : c'est au moins le cinquième attentat depuis lundi, jour de l'arrivée au pouvoir du nouveau président Ashraf Ghani. Il y a quelques heures à Kaboul, trois employés du ministère afghan de la Défense ont été tués et huit blessés dans un attentat suicide. 'Le kamikaze a ciblé le bus de l'armée, il y avait des morceaux de cadavres dans la rue, raconte Mahmoud, un témoin. Des maisons ont été endommagées, nos fenêtres et celles de voisins ont volé en éclat'. Cet attentat, c'est la réponse des talibans à la signature mardi d'un accord avec Washington et l'Otan pour le maintien de troupes étrangères en Afghanistan en 2015. Après la fin de leur mission de combat prévue en décembre, 12 500 soldats de l'Otan resteront encore dans le pays.
Vidéos A la une
Une nouvelle attaque meurtrière a été revendiquée par les talibans en Afghanistan. Elle a eu lieu ce samedi à Jalalabad dans l'est du pays, visant le bureau régional des services secrets afghans. Un véhicule piégé a été lancé contre le bâtiment. Une fusillade s'en est suivie. Au moins six personnes ont été tuées, dont des employés des services de renseignements. Une vingtaine d'autres, des civils, ont été blessées et hospitalisées. Ces dernières semaines, les talibans ont multiplié les offensives contre les symboles du pouvoir. En outre la crise politique s'éternise. Vendredi, l'investiture du futur président, successeur d'Hamid Karzaï, a de nouveau été reportée. Des accusations de fraudes massives ont entrainé un audit sur le vote.
Vidéos A la une
En Afghanistan, l'attaque menée contre l'aéroport international de Kaboul est terminée. Tous les assaillants ont été tués. C'est à l'aube ce matin que quatre hommes armés se sont retranchés dans un bâtiment en construction. De là, ils ont ouvert le feu avec des armes automatiques et des lance-roquettes. Peu de temps après les talibans ont revendiqué l'attaque. Les forces afghanes ont éliminé la menace en quelques heures. Selon un responsable, l'aéroport a déjà été la cible d'une attaque au début du mois, plusieurs hélicoptères avaient été endommagés, et il se peut que les hélicoptères de l'armée afghane aient encore été la cible des assaillants. Cette attaque s'est produite le jour où commence un audit de plus de 8 millions de suffrages du deuxième tour de la présidentielle du 14 juin. L'opération, inédite, est censée départager Abdullah Abdullah et Ashraf Ghani, sur fond de soupçons de fraude. Et une chose est sûre, les talibans ont dénoncé ce scrutin. Ils estiment que ce n'est qu'une orchestration menée par les Occidentaux.
Vidéos A la une
C'est l'un des attentats les plus meurtriers en Afghanistan ces dernières années. Il a eu lieu ce mardi sur un marché d'Urgun, dans la province de Paktika. Au moins 42 personnes sont mortes dans l'explosion d'un camion piégé qui a foncé dans la foule au milieu des étals du marché. L'explosion a été si forte qu'elle a endommagé plusieurs habitations alentour. Six enfants et l'imam de la mosquée locale ont aussi été tués dans l'attentat. 'Les ennemis de l'Afghanistan ont fait exploser leur charge, explique le gouverneur de la province, Mohibullah Sameem, faisant un nombre énorme de martyrs et blessant beaucoup de jeunes également. Il suffit de regarder cette destruction tout autour de nous pour comprendre que cet acte va contre l'Islam et contre toute l'humanité'. Les Talibans ont démenti pour l'instant être les auteurs de cette attaque, qui a eu lieu non loin de la frontière avec le Pakistan. C'est aussi dans cette zone tribale que l'armée mène depuis un mois une offensive contre les rebelles islamistes.
Vidéos A la une
Seize personnes, dont quatre soldats de l'Otan, ont été tuées mardi dans une attaque suicide revendiquée par les talibans contre la force internationale dans l'est afghan, selon un nouveau bilan de l'Otan et des autorités locales. 'Ce matin un kamikaze a visé un groupe de soldats étrangers' dans la province de Parwan et 'quatre soldats étrangers, deux policiers et 10 civils ont été tués', a indiqué à l'AFP Waheed Sediqqi, porte-parole du gouverneur de Parwan. L'Otan a confirmé la mort de quatre de ses soldats. AFP
Vidéos A la une
Seize personnes, dont quatre soldats de l'Otan, ont été tuées mardi dans une attaque suicide revendiquée par les talibans contre la force internationale dans l'est afghan, selon un nouveau bilan de l'Otan et des autorités locales. 'Ce matin un kamikaze a visé un groupe de soldats étrangers' dans la province de Parwan et 'quatre soldats étrangers, deux policiers et 10 civils ont été tués', a indiqué à l'AFP Waheed Sediqqi, porte-parole du gouverneur de Parwan. L'Otan a confirmé la mort de quatre de ses soldats. AFP
Vidéos A la une
Abdullah Abdullah a eu beaucoup de chance. Alors qu'il quittait un meeting pour se rendre à un autre dans Kaboul, deux explosions ont frappé son convoi. A huit jours du second tour, au moins six personnes ont été tuées selon la police qui précise que le convoi a été attaqué à la fois 'par un kamikaze au volant d'une voiture piégée' et par 'une mine' placée sur la route. Un garde du corps du candidat Abdullah Abdullah figure parmi les victimes. Une vingtaine de personnes ont également été blessées d'après le ministère de l'Intérieur. L'attaque n'a pas été revendiquée, mais les talibans ont promis de faire dérailler le processus électoral. Le second tour, le 14 juin, Abdullah Abdullah, ex-porte-parole du commandant Massoud y affrontera Ashraf Ghani, un ancien économiste de la Banque mondiale, qu'il a largement distancé au premier tour avec 44,9% des voix contre 31,6% à son rival.
Vidéos A la une
C'était une personnalité politique en vue en Espagne. Isabel Carrasco est morte dans l'après-midi, tuée par balles. C'est sur ce pont qu'elle empruntait à Leon, dans le nord du pays, que son...
Vidéos A la une
Des tirs pour disperser des villageois. La distribution de l'aide humanitaire tourne à l'affrontement à Aab Barik, ce village afghan en partie englouti vendredi par un gigantesque glissement de...
Vidéos A la une
Ce scrutin présidentiel afghan se déroule dans un climat de violences. Deux journalistes occidentales en ont fait les frais ce vendredi. La photographe allemande Anja Niedringhaus et sa collègue...
Vidéos A la une
Un kamikaze habillé en militaire s’est fait exploser dans un bâtiment annexe situé près de l’entrée du site. Au moins six policiers ont été tués. Cette attaque contre un des lieux les...
Vidéos A la une
En Afghanistan, la Commission électorale indépendante a subi l’assaut d’un commando taliban pendant six heures ce samedi à Kaboul. L’attaque à l’arme automatique et au lance-roquettes a...
Vidéos A la une
L’attaque a été revendiquée par Zabiullah Mujahid, un porte-parole des rebelles islamistes. Les quatre assaillants, tous abattus, sont parvenus à déjouer la sécurité du Serena, un hôtel...
Vidéos A la une
Au moins 16 personnes ont été tuées dans cette attaque en plein coeur d’un bazar public de Maïmana, capitale de la province reculée de Faryab, frontalière du Turkménistan. Une quarantaine...
Vidéos A la une
Le nord de l’Afghanistan a été endeuillé ce mardi par un attentat suicide meurtrier. Au moins 15 civils ont été tués et une trentaine d’autres blessés quand un kamikaze a fait sauter une...

Pages

Publicité