Vidéos à la une
Bernard Cazeneuve a réagi lundi soir lors de son audition à la commission d'enquête sur les attentats du 13 novembre aux propos Jean-Marc Rouillan. L'ancien terroriste d'Action directe a déclaré que les terroristes s'étaient "battus courageusement". "C'est au ministère public de requérir la révocation de la libération conditionnelle de cet individu", a lancé le Premier ministre. "Moi je n'ai aucune mansuétude à l'égard de ce type de propos. Je considère que ces propos sont une offense à la mémoire des victimes et une blessure supplémentaire pour les familles qui ont déjà beaucoup endurées et la réponse doit être claire", a-t-il ajouté.
Vidéos à la une
Alors que le Mondial du tatouage se tient ce week-end à Paris, les tatoueurs sont sollicités massivement pour des dessins en hommage aux victimes des attentats. Un phénomène qui dépasse largement Paris. Un tatoueur du Havre a même décidé d'offrir un tatouage de tour Eiffel aux clients qui le souhaitent.
Vidéos à la une
Le gouvernement présentera la semaine prochaine le projet de loi sur la prolongation de l'état d'urgence. Ce régime d'exception, qui a été instauré après les attentats de janvier 2015, impacte fortement une profession. Depuis le 13 novembre, les policiers sont, en effet, soumis à un rythme très intense et sont confrontés sur le terrain à une menace quotidienne. - 7 jours BFM, du samedi 30 janvier 2016, sur BFMTV.
Vidéos à la une
Le maire de Saint-Denis, où a eu lieu l'assaut des forces de police contre des suspects des attentats de Paris ce mercredi matin, a invité les habitants de sa commune à rester chez eux jusqu'à nouvel ordre.
Publicité