Société
Les mensonges peuvent parfois aller très loin. Il y a quelques jours, un homme a déposé son chien à la SPA (Société Protectrice des Animaux) de Montpellier, expliquant que son propriétaire est mort dans l’attentat de Nice. Ce qui est faux… 
Société
Actuellement des camions circulent toujours illégalement à Nice et ce, malgré l’attentat du 14 juillet où un camion a foncé sur la foule tuant 84 personnes. Explications. 
Société
L’AFP évoquait le 14 juillet le "héros" Timothé Fournier, qui serait mort en sauvant sa femme enceinte du camion meurtrier. L’histoire était entièrement fausse. Explications.  
Société
Malgré la plainte pour diffamation déposée par le ministre de l’Intérieur, la policière municipale de Nice maintient sa version des faits et assure avoir subi des pressions de la part du gouvernement pour modifier son rapport sur le dispositif de sécurité mis en place le 14 juillet. 
Société
L'étude du téléphone de Mohammed Lahouaiej Bouhlel a révélé qu'une autre attaque serait prévue dans les semaines qui viennent.
Société
Depuis l'attentat du 14 juillet, on pense beaucoup aux victimes humaines. Mais les animaux de compagnie privés de leur maître ont eux aussi besoin d'être pris en charge.
Société
Franck est probablement le témoin qui s’est le plus rapproché du terroriste lors l’attentat de Nice du 14 juillet. Il a récemment raconté comment il a tout fait pour arrêter la course meutrière du camion. 
Société
Le carnage de la promenade des Anglais, jeudi 14 juillet, a fait 84 morts mais aussi plus de 300 blessés. Voici les dernières nouvelles de ces survivants, dont 15 sont dans un état critique.
Société
Des passants paniqués ont cru photographier un drapeau de Daesh dans les rues de Nice. C’était une serviette de bain.
Vidéos à la une
"Ce n'est pas l'Etat qui organise les feux d'artifice dans ce pays", a rappelé Manuel Valls mercredi à l'Assemblée nationale. Chauffé à blanc par les attaques de l'opposition pointant une responsabilité du gouvernement dans le drame qui a coûté la vie à 84 personnes à Nice, le Premier ministre a aussi indiqué que "les policiers municipaux étaient en périphérie de l'événement, en charge notamment de la circulation" le soir du 14 Juillet. "Nous vaincrons d'autant plus que nous serons unis et solidaires face au terrorisme pour le vaincre", a-t-il conclu sous les applaudissements des députés socialistes.
Société
Un homme de 39 ans a été interpellé lundi soir. Il avait mis en vente sur internet les effets personnels de personnes tuées le 14 juillet sur la promenade des Anglais.
Vidéos à la une
L'Assemblée nationale a observé une minute de silence ce mercredi en hommage aux victimes de l'attentat perpétué à Nice le 14 juillet. "J'exprime en votre notre nom notre plus profonde solidarité", a adressé son président Claude Bartolone. Il a également adressé ses condoléances aux familles et proches des trois soldats français morts au Mali.
Vidéos à la une
"Nous devons être unis" face aux terroristes, a répété le chef de l'État ce mercredi, six jours après l'attentat à Nice. "Le terrorisme ne nous fracturera pas. Les fanatiques veulent nous séparer, nous fragmenter. Mais nous ne leur offrirons pas cette opportunité", a assuré François Hollande depuis le Centre national d'entraînement des forces de gendarmerie de Saint-Astier en Dordogne.
Vidéos à la une
Marion Maréchal-Le Pen était présente, lundi, sur la Promenade des Anglais, lors de la cérémonie d'hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet. Une cérémonie durant laquelle le Premier ministre, Manuel Valls a été sifflé par la foule. Le Canard Enchainé révèle que les sifflets provenaient d'un groupe de sympathisants du Front National. Invitée sur BFMTV, la député FN du Vaucluse nie avoir un lien avec ces individus. "Expliquer que ce serait le Front National qui aurait organiser ces huées c'est se voiler terriblement la face et ne pas mesurer la colère des Français" a-t-elle déclaré. Elle assure même avoir été "prise de court" par les sifflets à l'encontre du Premier ministre.
Vidéos à la une
Après l'attentat du 14 juillet qui a fait 84 morts à Nice, les demandes pour devenir réservistes au sein de la gendarmerie explosent, dix fois plus qu'en temps normal. Dans le département des Yvelines, la sélection se fait selon des critères précis. Pour pouvoir intégrer la réserve, il faut être de nationalité française et avoir fait sa journée d'appel à la défense. Après deux semaines de formation, les réservistes sont convoqués en fonction de leurs disponibilités. Le département des Yvelines compte 350 gendarmes réservistes pour 700 militaires de carrière.
Société
Pour l’attentat du 14 juillet, BFM TV a pris garde à ne pas reproduire les erreurs commises pendant la prise d’otage de l’Hyper Casher, porte de Vincennes.
Société
Le budget colossal du Fonds d’aide aux victimes des attentats pourrait ne pas suffire face à l’afflux de demandes constaté après l’attaque du 14 juillet.
Vidéos à la une
Invité ce mardi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, Alain Juppé est revenu sur les sifflets et les huées qui ont visé Manuel Valls alors qu'il assistait à la minute de silence sur la promenade des Anglais à Nice, quatre jours après l'attentat. "Je ne peux pas approuver dans une manifestation de recueillement que ça se transforme en règlement de compte politique", a réagi le candidat à la primaire à droite.
Société
Un rapport de police dévoilé ce mardi indique qu'en janvier, le tueur de Nice avait attaqué un automobiliste avec une planche cloutée.
Vidéos à la une
Ce lundi soir à Nice, des centaines de Niçois ainsi que des touristes se sont réunis pour déplacer les fleurs, peluches et les mots présents sur la promenade des Anglais. Pour certains, cet acte a servi à "montrer au monde entier qu'on est tous solidaires". Pour d'autres, il s'agissait de "soutenir les familles dans un deuil profond".
Vidéos à la une
A la suite de l'attentat qui a fait 84 morts jeudi 14 juillet, le parquet de Paris a ouvert une enquête judiciaire. Lors d'une conférence de presse, ce lundi, le procureur de la République François Molins a rapporté les premiers éléments permettant de déterminer le profil de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel. Auto-radicalisation ou individu déséquilibré, difficile de cerner le personnage. Gerald Bronner, professeur de sociologie à l'Université Paris Diderot et auteur de l'ouvrage "La pensée extrême" a été invité à réagir sur le mode de radicalisation du terroriste. Pour le sociologue il ne faut pas écarter la thèse de la "Taqiya", une pratique visant à dissimuler sa foi afin d'éviter d'être repérer par les autorités. Toutefois, en montrant des signes de radicalisation, Mohamed Lahouaiej Bouhlel ne semble pas répondre aux principes de la "Taqiya".
Vidéos à la une
Le Premier ministre, Manuel Valls, a indiqué lundi soir qu'un attentat avait été évité juste avant l'Euro. Pour tenter de faire taire les critiques après l'attaque de la Promenade des Anglais à Nice, le chef du gouvernement a assuré que l'action de la police et de la gendarmerie, l'engagement des services de renseignement et l'Etat d'urgence avaient permis "sans aucun doute d'éviter un certain nombre d'attentats". "Un encore ces derniers mois, un juste avant l'Euro qui aurait pu être particulièrement meurtrier. Nous évitons des attentats même s'il n'y a pas de risque zéro", a-t-il expliqué.
Vidéos à la une
Près de 40.000 personnes se sont réunies, ce lundi midi, sur la promenade des Anglais à Nice pour rendre hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet. Parmi les personnalités invitées à se recueillir, le Premier ministre, Manuel Valls était bien présent. Copieusement sifflé et hué par la foule avant et après la minute de silence, les politiques de droite comme de gauche ont été invités à commenter cet évènement. Sur BFMTV, Jean-François Copé n'a pas voulu réagir à la polémique mais précise tout de même que "Ce qui compte maintenant, c'est d'acter qu'on a changé d'époque, on doit changer de politique" a-t-il déclaré.
Vidéos Argent/Bourse
Après l'attentat de Nice, l'Etat d'urgence va être reconduit pour la quatrième fois consécutive. Cela va faire 18 mois que la France est en état d'urgence. Mais qu'est-ce que c'est ?
Société
Le chaos du 14 juillet est encore frais dans les esprits, et c’est le temps du deuil national. Ce lundi, pour se recueillir et honorer la mémoire des victimes de l’attaque de Nice, de nombreux français ont respecté la minute de silence prévue à midi.
Vidéos à la une
Chaque victime d'un attentat terroriste a le droit à une indemnisation versée par le fonds de garantie. Cela concerne les préjudices physiques et psychiques. Cette indemnisation s'étend jusqu'aux proches. La première étape est de confirmer son identité auprès des autorités ou des secours. Il faut ensuite réaliser un examen médical. La dernière étape est le remplissage d'un formulaire de demande sur le site du fonds. Les premiers versements d'urgence seront effectués dès la "fin de la semaine", affirme Juliette Méadel, secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes.
Actualités
Profitant de l’attentat survenu jeudi dernier, des "voyous" prétendant appartenir au Secours Populaire tentent de s’enrichir en récoltant des dons.
Culture
Les distributeurs français ont décidé de déprogrammer Bastille Day, film qui évoque la préparation d’un attentat pour… le 14 juillet. Le film était sorti en France le 13 juillet.
Politique
Invité du 20h de TF1 dimanche, Nicolas Sarkozy a dénoncé des grosses failles du gouvernement actuel depuis les attentats de Charlie Hebdo. 
Vidéos à la une
Gilles Kepel, spécialiste de l'islam et du monde arabe contemporain, était ce lundi matin l'invité de l'émission de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC. Pour l'écrivain, il faut "mobiliser la société entière" pour lutter contre le terrorisme en France. Pour lui, "ça ne peut plus être seulement l'Etat qui met en oeuvre ses mesures de répression, de contrôle et de sécurité".

Pages

Publicité