Revue du web
Avec l'Express
Une rumeur court depuis quelques jours sur les réseaux sociaux: Usain Bolt serait sur le point de participer aux Jeux paralympiques en tant que guide de la brésilienne Terezinha Guilhermina. Improbable, mais possible, sur le papier.
Magazine
À 25 ans, Daria Klishina est l'une des attractions en athlétisme aux Jeux olympiques de Rio. La jolie Russe, spécialiste du saut en longueur, est d'ailleurs la seule athlète à représenter son pays. Découvrez la sportive de haut niveau en images !
Magazine
Salma Hayek n'est pas la seule célébrité dans sa famille. En effet, sa cousine, Yvonne Treviño Hayek, est une athlète professionnelle qui fait partie de la délégation mexicaine aux Jeux olympiques de Rio. Découvrez cette sublime sportive de haut niveau en images !
Vidéos A la une
Que savez-vous du marathon ? Cette épreuve bien connue aujourd'hui puise ses racines dans la Grèce antique et dans le nom d'un légume bien...
Vidéos A la une
Pour le président russe, bannir l'athlétisme russe des JO de Rio est une décision trop radicale. Interrogé juste après que la Fédération internationale d'athlétisme ait confirmé la suspension de la Fédération russe, Vladimir Poutine a dit espérer une médiation du CIO. Il appelle à un traitement au cas par cas. 'J'ai déjà parlé de cela au forum économique, et bien sûr que c'est injuste, a-t-il déclaré. Il y a des principes de droit acceptables pour tous, et parmi ces principes, il y a celui qui veut que la responsabilité soit individuelle.' Depuis la révélation d'un vaste système de dopage dans l'athlétisme russe, organisé par les instances sportives, plus aucun athlète n'échappe aux soupçons. Mais la Fédération internationale d'athlétisme laisse la porte des JO entrouverte à ceux non contrôlés positifs qui prouveront leur bonne foi. 'Une bonne nouvelle pour moi', a réagi la coureuse du 800 mètres Yulia Stepanova. Elle est la lanceuse d'alerte à l'origine de la suspension de son pays. Reste à voir sous quelle bannière participeront ceux qui comme elle pourraient être retenus. Il reviendra au CIO d'en décider. Avec AFP
Vidéos A la une
Habituellement, c'est derrière les trophées qu'il court mais cette fois, c'est pour échapper aux balles qu'il a dû s'élancer dans une foulée. L'ancien champion du monde d'athlétisme en 4X400 mètres Leslie Djhone a été victime d'un braquage très violent jeudi dans le nord du Brésil.
Vidéos Insolite
Renaud Lavillenie a gagné pour la quatrième fois le meeting de la Perche aux étoiles, ce samedi à Aulnay-sous-Bois. Pour sa compétition de rentrée, le recordman du monde a franchi une barre à 5,71m.
Vidéos A la une
La justice française a ouvert une enquête préliminaire sur les conditions d'attribution des Mondiaux 2021 d'athlétisme à Eugene. Sebastian Coe serait soupçonné de conflit d'intérêts puisqu'il était en contrat avec l'équipementier Nike, marque née et toujours basée dans la ville américaine.
Vidéos A la une
Moscou crie au complot après la publication du rapport accablant de l'Agence mondiale anti-dopage (AMA). Les enquêteurs dénoncent un véritable mensonge d'État autour, notamment, de l'athlétisme russe. Même les services secrets, dont l'ancien patron n'est autre que Vladimir Poutine, seraient impliqués. 'Le dopage n'est pas le problème en Russie, répond le ministre des Sports Vitaly Moutko. La Russie ne devrait pas être pointée du doigt. C'est un problème global. Nous savons que tous les pays se battent contre ce mal. C'est ce que nous faisons également et nous continuerons à le faire. Nous avons créé un système sérieux de lutte contre le dopage. Nous disqualifions environ 2 % des athlètes chaque année, comme les autres pays.' Selon le rapport, ce ne sont pas que des athlètes, leurs entraîneurs et des médecins qui sont en cause, mais aussi l'agence russe anti-dopage et le laboratoire accrédité pour les analyses. [DIRECT] Corruption/athlétisme: une 'culture de la tricherie'en Russie (AMA) https://t.co/w2LDoLTTOa #AFP pic.twitter.com/uh1wUjbi8o- Agence France-Presse (@afpfr) 9 Novembre 2015
Voyager pratique
S’il ne s’agit pas véritablement d’une piste d’athlétisme, c’est tout comme. L’aéroport de Narita, près de Tokyo, a inauguré son nouveau terminal low-cost en avril, avec pour décoration au sol des pistes similaires à celles d’athlétisme. Le code couleur est simple : bleu pour les départs et rouge pour les arrivées. Ce qui permettra tout de même de piquer un petit sprint pour les retardataires !  
Vidéos Sport
Lors du Pepsi Team Invitational dans l’Oregon, aux Etats-Unis,  Tanguy Pepiot était sur le point de remporter le 3000 mètres steeple. L’athlète français de l’université d’Oregon avait tellement d’avance sur ses adversaires qu...
Vidéos A la une
Des jeunes en situation de handicap ont eu droit à une journée de découverte des sports adaptés et des handisports en compagnie d'un handi-champion d'athlétisme, Sébastien Mobre.
Vidéos A la une
PRETORIA - 21 oct 2014 - Quelques minutes après l'énoncé de sa peine, Oscar Pistorius a rejoint sa cellule. La juge Thokozile Masipa a rendu son verdict mardi matin: elle a condamné le champion paralympique à cinq ans de prison ferme, un mois après l'avoir reconnu coupable d'homicide involontaire. Oscar Pistorius a été reconnu coupable d'avoir tué sa petite amie Reeva Steenkamp en 2013. Du côté des proches de la victime, les réactions au verdict sont mitigées. Si pour la famille de cette dernière, la peine prononcée et un soulagement, certains proches estiment la peine trop clémente envers l'accusé. Après huit mois de procès, les proches d'Oscar Pistorius se sont dit soulagés à l'annonce du verdict. Ils estiment que la peine de prison permettra à l'athlète de se racheter. Selon des experts juridiques, Oscar Pistorius pourrait sortir de prison dans 10 mois. Il purgerait alors la fin de sa peine en résidence surveillée.
Vidéos A la une
PRETORIA - 13 oct 2014 - Le procès d'Oscar Pistorius a repris lundi. Certes l'ancien champion paralympique a été reconnu coupable d'homicide involontaire pour avoir abattu sa petite amie, mais la cour doit encore prononcer sa peine. L'audience doit durer plusieurs jours. Incarcération, prison avec sursis, simple amende : toute la gamme des sanctions est envisageable... Selon la jurisprudence, plusieurs facteurs peuvent jouer: les remords exprimés par l'athlète âgé de 27 ans, son casier judiciaire vierge, la nécessité ou non de le maintenir derrière des barreaux pour protéger d'autres vies humaines. Le 12 septembre, le tribunal de Pretoria a surpris une partie du monde judiciaire en concluant qu'Oscar Pistorius n'était pas coupable de meurtre mais d'homicide par imprudence. Le jeune homme a toujours affirmé avoir ouvert le feu par erreur sur la porte fermée des WC pour neutraliser ce qu'il croyait être un cambrioleur. Sa petite amie, Reeva Steenkamp, 29 ans avait été tuée de 4 balles dans la nuit du 14 février 2013, alors qu'elle se trouvait dans les toilettes.
Vidéos A la une
PRETORIA - Après cinq mois de procès, le verdict est enfin connu. Vendredi, la juge sud-africaine Thokozile Masipa a déclaré Oscar Pistorius coupable d'homicide involontaire. L'ex-champion paralympique était accusé d'avoir tué sa petite amie en 2013. Selon sa version des faits, il avait tiré à plusieurs reprises sur la porte des toilettes, confondant Reeva Steenkamp avec un intrus. La magistrate a donné raison à l'athlète, mais elle l'accuse d'avoir agi de manière négligente. La juge avait estimé jeudi qu'il n'y avait pas assez de preuves pour accuser Pistorius de meurtre avec préméditation. Il n'y avait alors plus que deux possibilités : l'ancien champion pouvait être acquitté ou jugé coupable d'homicide involontaire. Sa peine ne sera connue que dans quelques semaines mais l'athlète encourt jusqu'à 15 ans de prison.
Vidéos A la une
PRETORIA - 11 sept 2014 - Oscar Pistorius n'est pas coupable de meurtre avec préméditation. C'est ce qu'a déclaré jeudi la juge Thokozile Masipa, lors de l'audience de lecture du jugement. En l'absence d'un jury populaire en Afrique du Sud, c'est elle qui fixe le sort de l'ancien champion paralympique, accusé d'avoir tué sa petite amie en février 2013. La magistrate a retenu la version de l'accusé, qui jure avoir confondu Reeva Steenkamp avec un intrus et tiré "sous le coup de la panique". Deux options demeurent : la juge peut acquitter Pistorius ou le condamner pour homicide involontaire. Ce sera alors à elle de fixer la punition : une grosse amende, de la prison ferme, ou un simple sursis. La sentence ne sera pas prononcée avant plusieurs semaines.
Vidéos A la une
Laurent Neumann, éditorialiste politique de BFM TV, Bruno Jeudy, rédacteur en chef du service politique du JDD et Nicolas Jamain, journaliste chez RMC Sport, étaient les invités de BFM Story. Focus sur le retour des athlètes français après leur moisson record de 23 médailles, dont 9 en or aux Championnats d'Europe d'athlétisme à Zurich. Ils ont été accueillis en fanfare dès leur arrivée à la gare de Lyon à Paris avant de se rendre à l'Élysée. Une réussite qui contraste avec les déboires présidentiels sur le front intérieur.
Vidéos A la une
A la gare de Lyon, les athlètes français ont été reçus par des milliers de supporters. Les remerciements ont plu sur les nouveaux héros qui ont défilé et pris des photos avec le public. Plus tard dans la journée, François Hollande les a réçus à l'Elysée pour les féliciter de leurs 23 médailles, dont 9 en or.
Vidéos A la une
Lors de la réception à l'Elysée des athlètes français, François Hollande a eu un mot pour chacun des médaillés et notamment pour Mahiedine Mekhissi. "Alors que Yohan avait été couvert d'or parce que vous vous étiez déshabillé, vous, Mahiedine, vous avez obtenu sur la piste votre plus revanche", a-t-il déclaré.
Vidéos A la une
Le président de la République a accueilli l'équipe de France d'athlétisme, lundi à leur arrivée à Paris, afin de les féliciter pour leurs performances aux championnats d'Europe.
Vidéos A la une
Nicolas Jamain, envoyé spécial à Zurich, et Bernard Amsalem, président de la Fédération française d'athlétisme, étaient en duplex pour BFM Story. Zoom sur la première journée des 22èmes Championnats d'Europe d'athlétisme qui se déroulent jusqu'à dimanche 17 août à Zurich (Suisse).
Vidéos Sport
À l'occasion du championnat d'Europe d'athlétisme, Usain Bolt était présent en tant qu'ambassadeur de Puma, son équipementier. Le sprinteur a été interviewé sur la piste mercredi soir. Pour traduire l'interview en anglais, c'est é...
Vidéos A la une
PRETORIA - 8 août 2014 - A la toute fin du procès d'Oscar Pistorius, accusé du meurtre de sa compagne Reeva Steenkam, son avocat Barry Roux a insisté sur " l'effet insidieux " que le handicap a entraîné dans la vie du champion paralympique, notamment face aux dangers. Dans sa plaidoirie, il a souligné que l'athlète, à qui il manque le bas des jambes, n'a pas appris à fuir face à danger. Selon lui, cette attitude a eu un effet à long terme sur son comportement. La défense argue qu'Oscar Pistorius a commis une méprise en croyant tirer sur un cambrioleur dans sa villa. La veille, le procureur a requis la condamnation d'Oscar Pistorius pour le meurtre de sa compagne.
International
Une province du nord-est de la Chine a récemment fait parler d’elle en construisant une piste d’athlétisme… carrée.
Vidéos A la une
PRETORIA - 30 juin 2014 - Le procès de l'ancien champion paralympique sud-africain, Oscar Pistorius, a repris lundi. Il avait été suspendu pendant un mois, le temps que le champion de 27 ans, accusé du meurtre de sa petite amie, ne soit examiné par des experts psychiatriques. Lundi, lors de la reprise du procès, le procureur Gerrie Nel a lu, devant la Cour, le rapport des experts. Ils concluent qu'Oscar Pistorius était en pleine possession de ses facultés mentales lorsqu'il a tué sa petite amie en 2013 : "M. Pistorius ne souffrait pas au moment des faits d'un problème mental ni d'une maladie mentale qui auraient pu le rendre criminellement irresponsable des crimes qui lui sont reprochés", a déclaré le procureur, lisant le compte rendu du professeur Scholtz. Au mois de mai dernier, la défense du champion paralympique avait fait citer à la barre une psychologue sud-africaine. Elle avait affirmé qu'Oscar Pistorius, qui vivait constamment armé, souffrait d'un trouble anxieux généralisé. Mais après la contre-expertise, ce portrait psychologique d'un homme dérangé au point de ne pas savoir ce qu'il faisait quand il a tiré, ne tient pas. Accusé d'avoir sciemment tué Reeva Steenkamp après une dispute, Oscar Pistorius plaide non coupable. Il assure que dans la nuit du 13 au 14 février 2013, il aurait ouvert le feu et tiré quatre fois sur la porte des WC de la salle de bains de sa chambre, se sentant attaqué par un cambrioleur. En réalité, c'était sa compagne qui se trouvait à l'intérieur.
Vidéos A la une
Le procès d’Oscar Pistorius fut ce mercredi une épreuve plus difficile pour le champion paralympique accusé du meurtre de sa compagne. A Pretoria, l’athlète a subi le contre-interrogatoire...
Vidéos Sport
La Ville de Bruxelles et les responsables du football et de l'athlétisme belges sont tombés d'accord sur l'option de la construction d'une...
Vidéos A la une
Le procès d’Oscar Pistorius aura lieu l’an prochain à partir du 3 mars. Annonce faite ce lundi par la justice sud-africaine. Lors de l’audience, le juge a notifié par écrit au l’athlète...
Publicité