Depuis le 3 décembre, le site Testamento propose de rédiger soi-même son testament en ligne, sans l’intervention d’un notaire. Ce testament est-il valable au même titre qu’un document rédigé chez un notaire ? Quels sont les pièges à éviter ? Explications.

XXIe siècle oblige, et si vous rédigiez vos dernières volontés sur le net ? Depuis le 3 décembre dernier, c’est désormais possible. Le site Testamento propose en effet aux internautes de rédiger eux-mêmes leur testament pour un prix défiant toute concurrence : les offres démarrent à 35 euros pour un testament « express ». Une initiative qui fait déjà bondir les notaires note Le Figaro. Mais ce e-document a-t-il la même validité qu’un testament établi en bonne et due forme chez un professionnel du droit ? Voici ce que vous devez savoir avant de vous lancer.

Le testament rédigé en ligne est-il valable ?Un testament que l’on rédige soi-même – c’est ce qu’on appelle un testament « olographe » -  dans l’intimité de son bureau, ou comme ici sur internet, est valide s’il remplit plusieurs conditions. Pour que ce type de testament soit valable, il faut « l'écrire en entier à la main (il ne doit jamais être tapé à la machine, même en partie), le dater précisément (l'indication du jour, du mois, et de l'année sont indispensables), le signer » rappelle le site service-public.fr. Des consignes que rappellent également Testamento : une fois le formulaire rempli en ligne « vous recopiez votre modèle de testament intégralement à la main (c’est obligatoire) ».

Peut-on vraiment se passer d’un notaire ?Une fois le testament rédigé, il vous appartient de le conserver. Vous pouvez soit en communiquer l’existence à vos proches, soit le déclarer au Fichier central des dispositions des dernières volontés. Dans ce cas, l’assistance d’un notaire est indispensable.

Le recours à un professionnel est également obligatoire dans l’hypothèse où le testament vise à organiser une succession, notamment « en présence de biens immobiliers dans la succession, pour faire établir l'attestation de propriété immobilière, pour obtenir un acte de notoriété lorsqu'il n'a pas été possible d'obtenir un certificat d'hérédité pour prouver sa qualité d'héritier de la personne décédée, quand il y a un testament ou une donation entre époux » précise encore Testamento.

Publicité
Attention aussi à bien identifier l’ensemble des dispositions à coucher sur le papier. Si Testamento proposent plusieurs types de testaments, dont les formulaires sont personnalisés après avoir répondu à un questionnaire, les testaments olographes sont souvent incomplets et deviennent ainsi sujets à caution au moment de la lecture. « 9 fois sur 10, il y a des omissions, des ambiguïtés ou des imprécisions sujettes à interprétation, ce qui le rend juridiquement invalide » explique ainsi au Figaro Barbara Thomas-David, notaire à Paris.
Publicité