Les Français sont de plus en plus nombreux à privilégier le recours à la crémation

Les Français sont de plus en plus nombreux à privilégier le recours à la crémation pour eux-mêmes ou pour un proche, d’après un sondage Ipsos rendu public le 30 septembre.

Selon un sondage Ipsos  commandé par les services funéraires de Paris,  47 %  des Français interrogés (soit 3 %de plus qu'en 2008) feraient le choix de la crémation lors du décès d’un proche.  Moins chère  (une inhumation coûterait en moyenne 3 000 euros),mais également plus écologique pour les personnes interrogées, la crémation est de donc plus en plus envisagée.  

Publicité
Et pas seulement pour  un proche mais également pour soi.52 % des personnes interrogées envisageraient désormais la crémation pour leurs propres obsèques, tandis que 48 % se prononcent pour l’inhumation.  Une des raisons serait religieuse. Les Français croyants ne constitueraient plus que 11 % de la population en 2010 (contre 14 % en 2008).  Mais le choix de la crémation reste encore tabou pour certaines religions, notamment pour l’Eglise catholique, même si elle est « tolérée » depuis 1963.   

En revanche, qu’ils soient croyants ou non, les Français demeurent attachés aux rites qui accompagnent les obsèques : 4 Français sur 5 organiseraient une cérémonie lors d’un décès.