Donations, assurance-vie, testament... Comment protéger au mieux sa famille tout en allégeant au maximum la note côté fiscalité. Le point sur les stratégies payantes pour bien préparer sa succession.

1. La donation au dernier vivant : toujours très vivant !

Simple et peu coûteuse, la "donation de biens à venir", souvent appelée "donation au dernier vivant", reste une bonne solution pour se protéger entre conjoints. Et, c'est d'autant plus vrai que celle-ci est désormais totalement défiscalisée.

Publicité
Un simple rendez-vous chez le notaire permet de rédiger cet "acte authentique", qui prendra effet à la mort de l'un ou l'autre des époux. Avant de prévoir telle ou telle disposition (plusieurs options sont en effet possibles), vous devrez faire un point sur votre situation (familiale et patrimoniale) avec votre notaire qui vous expliquera la meilleure stratégie à adopter. Vous pouvez, par exemple, transmettre à votre conjoint l'intégralité de vos biens immobiliers en usufruit. Il en gardera ainsi l'utilisation, et vos enfants en possèderont la nue-propriété. A son décès, ils hériteront de la pleine propriété de ce patrimoine.

> A lire aussi : La réforme des successions

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité