Vidéos Auto
Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a menacé mardi lors des questions au gouvernement de "légiférer" si Renault n'agissait pas, après le passage en force" du conseil d'administration de Renault, qui a maintenu la rémunération du PDG du groupe, Carlos Ghosn, malgré l'opposition des actionnaires. "Aujourd'hui, c'est un test de crédibilité collective, je crois en la responsabilité, je crois en l'éthique", a dit le ministre
Publicité