Politique
Mardi, la famille du socialiste Henri Emmanuelli a annoncé sa disparition. Le député, et ancien président de l'Assemblée nationale, était en cours de mandat quand est arrivé son décès. 
Politique
L'ancien ministre et président de l'Assemblée nationale est mort à l'âge de 71 ans, a fait savoir ce mardi matin sa famille. Retour sur la carrière de ce banquier devenu homme politique.
Politique
Un reportage de "Complément d'enquête", diffusé sur France 2 jeudi soir, montre le petit tour de passe-passe de certains députés pour faire accroire qu'ils font bien leurs tâches à l'Assemblée.
Politique
Comme chaque année, de nombreuses lois sont votées pendant la période estivale. Si vous n'aviez pas la tête à la politique cet été, voici un petit récapitulatif.
Vidéos à la une
La prolongation de l'état d'urgence va probablement être adoptée à l'Assemblée nationale ce soir. En effet, toutes les classes politiques y sont favorables, et cela malgré les quelques conditions imposées par Les Républicains. Une question se pose: qui osera désormais arrêter l'état d'urgence ? Ce qui est sûre, c'est qu'il sera prolongé au moins jusqu'aux élections de 2017. - Bourdin Direct, du mardi 19 juillet 2016, sur RMC.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Gilbert Cette, professeur à l'Université d'Aix-Marseille II. Léonidas Kalogéropoulos, président directeur général de Médiation & Arguments, et vice-président d'Ethic. Et Laurent Vronski, directeur général d'Ervor. - Les Experts, du lundi 23 mai 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Gilbert Cette, professeur à l'Université d'Aix-Marseille II. Léonidas Kalogéropoulos, président directeur général de Médiation & Arguments, et vice-président d'Ethic. Et Laurent Vronski, directeur général d'Ervor. - Les Experts, du lundi 23 mai 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Nicholas Hirst, correspondant de Politico à Bruxelles. Pervenche Berès, eurodéputée PS. Et Clément Beaune, conseiller Europe d'Emmanuel Macron. - 500 millions d'Européens, du samedi 14 mai 2016, présenté par Yann-Antony Noghès, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Suite au rejet de la motion de censure déposée par la droite, la loi Travail a été adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale. Encore une fois, le gouvernement a dégainé le 49-3 pour faire passer le texte. Michel Wieviorka estime que la gauche a pratiquement tout perdu en quatre ans. En effet, sur tous les sujets majeurs concernant l'économie et l'emploi, l'exécutif n'a plus de majorité. Maintenant, il donne l'impression de ne plus savoir où aller. La gauche se dirige-t-elle vers une scission ? Après avoir tenté une motion de censure contre l'exécutif, quel avenir les députés frondeurs peuvent-ils espérer au sein du PS ? Une primaire à gauche est-elle encore réaliste ? - Avec: Michel Wieviorka, sociologue, administrateur de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme. - 12h l'heure H, du vendredi 13 mai 2016, présenté par Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Hier à l'Assemblée nationale, la loi Travail a été adoptée en première lecture car la motion de censure déposée par la droite a été rejetée. Si l'on dresse le bilan de cette affaire, on peut dire que personne n'en est sorti vainqueur. Mais il faut reconnaître que François Hollande est le grand perdant. D'ailleurs, les conditions de l'adoption de ce texte prouvent qu'il n'existe plus de véritable majorité. Face à cela, François Hollande parviendra-t-il encore à être candidat en 2017 ? - Bourdin Direct, du vendredi 13 mai 2016, sur RMC.
Vidéos Argent/Bourse
Le gouvernent n'a donc pas été renversé ce jeudi et le projet de loi Travail est considéré comme adopté en première lecture à l'Assemblée nationale. La motion de censure de la droite, déposée cet après-midi, a été rejetée. Elle a recueilli 246 voix au lieu des 288 requises. Évidemment, il y avait assez peu de surprise. En revanche, la riposte au 49-3 s'organise-t-elle dans la rue et dans certaines entreprises ? - Avec: François Miquet-Marty, président de Viavoice. Stephanie Lecocq-Matteudi, directrice des études à l'Institut supérieur du travail. Et Franck Morel, avocat, cabinet Barthélemy, co-auteur d'un autre droit du travail possible. - Les Décodeurs de l'éco, du jeudi 12 mai 2016, présenté par Fabrice Lundy, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Alors que l'Assemblée doit débattre de la motion de censure présentée par la droite, une nouvelle journée de manifestations a lieu ce jeudi pour réclamer l'abandon du projet de loi Travail. Dans le cortège parisien qui prenait la direction des Invalides et de l'Hémicycle, la tension était palpable et la situation a commencé à dégénérer. Jets de poubelles, de pierres, des casseurs cagoulés s'en sont pris aux services d'ordre de la CGT et de FO, se mettant parfois à plusieurs pour frapper des personnes à terre. Les journalistes ont eux aussi été la cible de violences, visés par des projectiles. Les gendarmes, militaires se sont retirés du cortège pour entourer les casseurs et vider la place des Invalides.
Vidéos à la une
Ce mardi 10 mai lors des questions au gouvernement à l'Assemblée, Manuel Valls a laissé exploser sa colère contre Emmanuel Macron devant les caméras. Le Premier ministre lui reprochait d'avoir dénoncé la "caste" politique dans une interview à Sud Ouest. "C'est inacceptable. Pourquoi tu dis ça ?"...
Vidéos à la une
Alors que le gouvernement a annoncé le recours au 49.3 pour faire passer le projet de loi travail à l'Assemblée, André Chassaigne, le chef de file du Front de gauche dans l'Hémicycle a annoncé, ce mardi sur BFMTV, son intention d'élaborer une motion de censure avec d'autres députés de gauche et verts. "Le gouvernement n'est pas en accord avec la volonté des Français et des Françaises qui l'ont mis en place en 2012 ", a-t-il affirmé. Selon lui, il faut renverser le gouvernement en pleine "dérive libérale". Par ailleurs, le député du Puy-de-Dôme n'a pas exclu de voter une motion de censure déposée par la droite. "Nous utiliserons tous les leviers possibles", a-t-il déclaré, déterminé.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Carole Couvert, présidente de la CFE-CGC. Guillaume Dard, président de Montpensier Finance. Et Christian Poyau, PDG de Micropole. - Les Experts, du mercredi 4 mai 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Alors que des milliers de manifestants ont défilé contre le projet de loi El Khomri, ce même mercredi les sénateurs ont décidé de revenir au point de départ concernant la réforme constitutionnelle. Ils ont donc choisi en commission de limiter la possibilité de déchéance de nationalité aux seuls binationaux. Pour Thierry Arnaud, cette réforme ne pourra pas aboutir tant que le Sénat et l'Assemblée n'ont pas voté exactement le même texte à la virgule près. Devant ce blocage, celle-ci sera abandonnée. - Bourdin Direct, du vendredi 11 mars 2016, sur RMC.
Politique
Aucun élu de droite comme de gauche ne veut siéger à côté des 22 élus FN du conseil régional d'Ile-de-France. Avant eux, d'autres élus frontistes ont été victimes de rejet de la part de leurs opposants.
Vidéos à la une
Olivier Marleix a interrogé mardi la Garde des Sceaux sur les Français revenus du jihad en Syrie, "libres d'aller et venir sur notre territoire comme bon leur semble", selon le député Les Républicains. C'est le ministre de l'Intérieur qui a répondu ce qui a suscité une bronca sur les bancs de la droite. "Je voudrais d'abord vous remercier pour la chaleur de votre accueil qui me va droit au coeur", a glissé avec humour Bernard Cazeneuve avant de montrer progressivement dans les tours pour dénoncer les "contrevérités" qu'il venait d'entendre et prendre la défense de Christiane Taubira.
Vidéos à la une
Lundi après-midi à Versailles, Claude Bartolone a ouvert le Congrès. "La France a été frappée au coeur" commence le président de l'Assemblée qui demande "l'union nationale". "Nous devons l'union nationale aux victimes, à leurs familles, aux forces de l'ordre".
Vidéos à la une
Au menu de ce mardi 10 novembre, le "slipgate" débarque à l'Assemblée, Nicolas Sarkozy tire à vue et Barack Obama fait la une d'un magazine gay. Du lundi au jeudi, le PoliticoZap est un rendez-vous décalé sur l'actualité politique. .
Vidéos à la une
Depuis plus d'un an, Jean-Louis Borloo parcourt l'Afrique pour porter un projet de développement du réseau électrique sur le contient en partenariat avec plus de 54 États. Le Président du Parlement panafricain a tenu un discours devant les députés français mardi. Roger Nkodo Dang en a profité pour remercier l'ancien président de l'UDI: "Au nom de l'Afrique, je remercie notre frère Borloo". Invité par Ruth Elkrief a présenter son projet sur BFMTV, Jean-Louis Borloo est revenu sur l'émotion suscitée par la standing ovation à l'Assemblée: "C'est formidable que le Parlement panafricain qui représente un milliard cent millions de personnes, vienne à l'Assemblée nationale de la République française faire son appel à l'Europe et au Monde, c'est un hommage à notre Assemblée, à notre pays."
Vidéos à la une
L'Assemblée nationale accueille mardi le président du Parlement panafricain, Roger Nkodo Dang. Ce dernier s'exprime à la tribune de l'hémicycle pour évoquer la recommandation du Parlement panafricain du 7 octobre approuvant un plan urgent d'accès à l'électricité et à la lumière pour le continent africain. Jean-Louis Borloo, l'ancien ministre de l'Ecologie, très impliqué sur ce dossier, est présent dans la tribune d'honneur. Il espère créer une agence dédiée à l'électrification de l'Afrique. Suivez en direct les débats dans l'hémicycle : La Chaine Parlementaire (LCP), Live TNT par LCP
Société
Sous cette information étonnante, se cache en fait une astuce qui permet aux parlementaires de ne pas trop se fatiguer…
Vidéos à la une
C'est un amendement on ne peut plus sérieux présenté par la députée PS Catherine Coutelle pour réduire le coût des produits hygiéniques féminins. Objectif : faire bénéficier d'une TVA à 5,5% ces produits actuellement imposés à 20%. Face aux députées de gauche qui soutiennent la proposition, le secrétaire d'Etat en charge du Budget, Christian Eckert, refuse de céder, citant les couches de nouveaux-nés ou les mousses à raser qui sont eux aussi "à 20% de TVA". Au cours du débat, le député UDI Arnaud Richard suggérera même d'orienter la discussion vers les "coupes menstruelles", notamment pour des raisons de santé publique.
Vidéos à la une
La question est signée du député (Les Républicains) Thierry Mariani. "Est-ce qu'on peut s'établir en famille sur un territoire pendant cinq ans et ne pas parler un mot de Français ?" demande-t-il dans l'hémicycle, mardi. S'ensuit une longue passe d'armes entre les députés Les Républicains, d'une part, et le ministre de l'Intérieur, auteur du projet de loi sur le droit des étrangers. Au terme de cette échange, Bernard Cazeneuve conclut, ironique : "Si vous voulez être vraiment très efficace pour être sûr d'atteindre le niveau de quota proposé hier par M Larrivé, exigez l'agrégation de lettres classiques et vous serez certains d'avoir atteint l'objectif !".
Vidéos à la une
Invité : - Pierre Lequiller, député "Les Républicains" des Yvelines.
Vidéos à la une
PARIS - 24 JUIN 2015 - Manuel Valls a vivement dénoncé les "pratiques inacceptables" d'écoutes par les États-Unis, "un pays ami", à l'encontre de trois présidents français, et réclamé "un code de bonne conduite" entre pays "alliés". "Ces pratiques sont anormales entre États démocratiques, alliés de longue date (...) Non, il n'est pas légitime, au nom des intérêts nationaux, de procéder à la surveillance des communications de dirigeants politiques de ses proches alliés et de leurs collaborateurs", a appuyé le Premier ministre.
Vidéos à la une
Le texte défendu par le gouvernement prévoit 3,8 milliards d'euros de crédits supplémentaires pour la Défense entre 2016 et 2019. Le budget de l'armée passerait donc de 158,6 milliards d'euros à 162,4 milliards. Le vote solennel sur le texte sur aura lieu mardi 9 juin. Un reportage de Thibaut Le Floch
Vidéos à la une
Eric Brunet, animateur radio sur RMC (Carrément Brunet), chroniqueur et essayiste français, et Laurent Neumann, précédemment Directeur de la Rédaction de Marianne, ont donné leur point de vue sur la proposition de Benoît Hamon d'inscrire le burn-out dans la loi. Ce député PS a notamment demandé la reconnaissance de cet "effondrement au travail" comme maladie professionnelle lors de l'examen de la loi sur le dialogue social à l'Assemblée nationale.
Vidéos à la une
Eric Brunet, animateur radio sur RMC (Carrément Brunet), chroniqueur et essayiste français, et Laurent Neumann, précédemment Directeur de la Rédaction de Marianne, ont donné leur point de vue sur la proposition de Benoît Hamon d'inscrire le burn-out dans la loi. Ce député PS a notamment demandé la reconnaissance de cet "effondrement au travail" comme maladie professionnelle lors de l'examen de la loi sur le dialogue social à l'Assemblée nationale.

Pages

Publicité