Présidentielles
Dimanche soir, tout le monde avait les yeux rivés sur les principaux candidats à l'élection présidentielle. Mais dans le bas du tableau, les petits candidats ont plus ou moins tiré leur épingle du jeu.
Vidéos à la une
François Asselineau était l'invité de Nathalie Lévy, ce jeudi sur BFMTV. Le candidat UPR à l'élection présidentielle, crédité de moins d'1% d'intentions de vote dans les sondages, a estimé qu'il sera la surprise du premier tour: "Je pense que je vais faire un score impressionnant." Il a notamment assuré que, "dans la rue, je suis constamment abordé par des gens qui me disent 'Je vais voter pour vous', qui me demandent des selfies, des autographes."
Vidéos à la une
François Asselineau, le candidat de l'Union populaire républicaine (UPR) à l'élection présidentielle, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce mardi 11 avril, dans son "Entretien d'embauche". Alors que lors du grand débat, le prétendant à l'Élysée avait été raillé sur les réseaux sociaux pour sa façon d'égrener les articles de la Constitution, il a été mis en difficulté par Jean-Jacques Bourdin sur ces mêmes articles et s'est trouvé dans l'impossibilité de répondre aux questions du journaliste.
Vidéos à la une
"Je veux la reconnaissance du vote blanc de plein exercice. Ça veut dire que ça donne un pouvoir révocatoire aux électeurs", a déclaré ce mardi 11 avril sur BFMTV François Asselineau, le candidat de l'Union populaire républicaine (UPR) à l'élection présidentielle, alors invité de Jean-Jacques Bourdin dans son "Entretien d'embauche". "Si dans un scrutin, le vote blanc arrive en tête devant les personnes physiques, le vote est annulé et il est reporté de 2-3 mois", a-t-il ajouté.
Vidéos à la une
"Je ne veux pas que la France devienne un satellite de Washington. J'estime que lorsque l'on voit la façon dont la France mène sa diplomatie, on est à des années-lumière de ce qui se passait du temps de Charles de Gaulle", a déclaré ce mardi 11 avril sur BFMTV François Asselineau, le candidat de l'Union populaire républicaine (UPR) à l'élection présidentielle, alors invité de Jean-Jacques Bourdin dans son "Entretien d'embauche".
Politique
Si l'élection présidentielle n'aura lieu que dans un an, le nombre de candidats ne cesse de croître au fil des jours. Parmi ces candidats, certains espèrent se faire remarquer par leur singularité.
Publicité