Société
Un détail lié à la balle tirée sur l’animal remet en cause les assertions de Jean-Michel Fauvergue, le patron du RAID qui a coordonné l’assaut.
Société
Sonia est la femme qui a permis de trouver Abdelhamid Abaaoud, l’un des coordinateurs présumés des attentats du 13 novembre à Paris. Aujourd’hui, elle fait un témoignage glaçant sur sa rencontre avec le terroriste.
Vidéos à la une
"Le lien entre terrorisme, petit et grand banditisme est flagrant. La plupart de ces terroristes auraient dû être derrière les verrous au moment de leurs crimes contre le peuple français", a lancé mardi la députée FN Marion Maréchal-Le Pen après voir déroulé "un bref résumé des pédigrées d'enfants de la république du laxisme et de l'excuse", citant pêle-mêle Merah, Nemmouche, Kouachi, Coulibaly et Mostefaï. "Quel malgmas", lui a répondu la Garde des Sceaux, "nous sommes dans une situation extrêmement difficile, douloureuse, la moindre des décences aurait appelé que par respect pour les Français blessés dans leurs chairs, que nous soyons exigeants face aux faits, et lorsque les faits démentent les schémas mentaux que nous nous inclinions devant les faits". Evoquant les attentats du 13 novembre, "il se trouve que parmi les terroristes aucun n'avait été incarcéré", a martelé Christiane Taubira.
Vidéos à la une
Gilles avait envoyé une photo de Marianne et lui à sa mère à leur arrivée au Bataclan en ce sombre vendredi 13 novembre. Le selfie du couple posté sur Instagram juste avant le concert a bouleversé la France. "Et après on n'a plus eu du tout de nouvelles de lui", raconte sa mère Nelly Leclerc. Quand les terroristes sont arrivés, il a fait partie des premiers à être blessé par les tirs. Il a d'abord poussé au sol sa petite amie, Marianne, qui est sortie indemne de la tuerie.
Vidéos à la une
Hayet, une amie de Jawad Bendaoud, suspecté d'avoir fourni un logement de repli à Saint-Denis à Abdelhamid Abaaoud, après les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, s'est exprimée devant la caméra de BFMTV après sa garde à vue. Elle est notamment revenue sur cette soirée du 13 novembre, où, alors qu'elle se trouvait avec Jawad, celui-ci lui a confié: "je suis dans la merde, un pote m'a dit de les héberger".
Société
Interrogée par plusieurs médias lors de l’assaut à Saint-Denis, la jeune femme portait un voile quasi intégral ; une image qui avait beaucoup choqué.
Société
L’assaut qui a eu lieu mercredi dernier contre des terroristes à Saint-Denis a causé d’importants dégâts dans l’appartement où étaient retranchés les djihadistes. Découvrez les images.
Vidéos à la une
Eric Brunet et Laurent Neumann ont donné leurs points de vue sur le débat entourant l'espace Schengen. Ce dispositif de contrôle a montré ses failles lors des attentats qui ont frappé l'Europe récemment. Eric Brunet estime que les esprits éminemment sophistiqués arrivent toujours à contourner Schengen, en passant notamment par la Roumanie, la Grèce ou la Bulgarie, des pays devenus une passoire. De son côté, Laurent Neumann pense qu'aucune frontière n'est imperméable, mais les Etats membres de l'UE pourraient au minimum rendre Schengen efficace. - Bourdin Direct, du vendredi 20 novembre 2015, sur RMC.
Vidéos à la une
Le jihadiste belgo-marocain Abdelhamid Abaaoud, tué lors de l'assaut contre un appartement de Saint-Denis mercredi, a "joué d'évidence un rôle déterminant dans (les) attaques" du 13 novembre à Paris, a déclaré jeudi Bernard Cazeneuve. "Six attentats ont été évités ou déjoués par les services français depuis le printemps 2015, Abaaoud était impliqué dans quatre d'entre eux", a affirmé le ministre de l'Intérieur.
Vidéos à la une
Manuel Valls a salué jeudi la neutralisation lors de l'assaut de Saint-Denis du jihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, "l'un des cerveaux" des attentats de Paris et Saint-Denis, en rendant hommage au travail "des services de renseignement et de la police". Il a fait cette annonce alors que les députés étaient en train d'examiner le projet de loi prolongeant l'état d'urgence.
Vidéos à la une
L'Assemblée nationale a rendu un hommage unanime mercredi à l'action des forces de l'ordre lors de l'opération antiterroriste de Saint-Denis dans la matinée, avec des députés, tous debout, applaudissant au début de la séance des questions au gouvernement. Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone (PS) a salué "la détermination, la rapidité, l'efficacité" des forces de l'ordre et des services d'urgence, disant la "reconnaissance unanime de la représentation nationale".
Vidéos à la une
Les équipes de BFMTV ont pu constater mercredi après-midi que les fenêtres avaient sauté dans l'immeuble dans lequel a été mené un assaut à Saint-Denis, rue Corbillon. "La bombe a fait un effet de soufflage", en déduit Christian Prouteau, le fondateur du GIGN, invité de BFMTV. La police scientifique travaillait collectait activement les indices sur place
Société
Alors qu’une djihadiste s’est fait exploser ce mercredi matin à Saint-Denis, les femmes kamikazes semblent être devenues un véritable atout pour les terroristes de Daech. Plus de détails sur ce phénomène inquiétant.
Vidéos à la une
"C'est une situation d'une très grande complexité, explique sur RMC Christophe Caupenne, ancien commandant et chef négociateur du Raid. Normalement ce type d'opérations se fait avec un effet de surprise, or celui-ci n'a pas eu lieu." Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité.
Vidéos à la une
L'avocat Thibault de Montbrial estime que l'espace Schengen est inefficace : "on a décidé de construire une frontière extérieure mais on n'en a pas tiré les conséquences sur le plan intérieur", déplore-t-il.
Vidéos à la une
Le maire de Saint-Denis, où a eu lieu l'assaut des forces de police contre des suspects des attentats de Paris ce mercredi matin, a invité les habitants de sa commune à rester chez eux jusqu'à nouvel ordre.
Vidéos à la une
Vers 4h22, Gilles a filmé ces images du début de l'assaut lancé vers 04H20 par la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire et le Raid à Saint-Denis. "C'était un peu une fusillade de guerre, c'était impressionnant", a raconté Gilles sur BFMTV. Le chroniqueur de BFMTV Dominique Rizet explique que l'on aperçoit les pointeurs laser de la police.
Société
Un assaut est en cours à Saint-Denis, au Nord de Paris depuis 4h30 ce mercredi matin. Plusieurs dizaines de policiers du Raid, de la BRI et même des militaires sont mobilisés. Regardez les images.
Publicité