Vidéos à la une
Gratter, resserrer, accorder... Didier est maître luthier. Chacune de ses créations est unique. Ce luthier est un chef d'entreprise polyvalent. Il fait partie de ces trois millions d'artisans qui investissent sur leur savoir-faire. Souvent démuni face à l'ampleur administrative, les artisans réclament une simplification juridique et moins de charges sociales. L'artisanat est le premier employeur de France. Avec 300.000 départs à la retraite, l'artisanat reste un vivier d'emplois pour les futures générations.
Vidéos à la une
Il y a un an dans les Landes, Stéphane Cazenave avait reçu la visite de l'inspection du travail parce qu'il était ouvert tous les jours de la semaine. Il a été obligé de fermer sa boulangerie une fois par semaine. Depuis, son chiffre d'affaires ne progresse plus. D'autres artisans boulangers ouvre leur magasin sept jours sur sept, une infraction qui permet parfois d'embaucher. En France, 20 à 25% des boulangers seraient favorables à l'ouverture le dimanche.
Vidéos à la une
La profession de remouleur est en voie de disparition, il ne reste en France qu'une poignée de ces artisans qui aiguisent à l'ancienne les couteaux. A Paris, ils ne sont plus que 6, comme Didier Mouche, alias Marius. Chaque trimestre, il affûte les couteaux des cuisines de Matignon. Sous les fenêtres du Premier ministre, il redonne du tranchant aux couteaux dans un taxi londonien transformé en atelier ambulant. Tous les deux mois, Marius aiguise aussi les ciseaux qui servent aux couturières du Moulin Rouge.
Publicité