Politique
Une semaine tout juste après le vote du plan de stabilité économique de Manuel Valls, l’idée de dissoudre l’Assemblée Nationale revient sur le tapis. En effet, si le plan Valls a été adopté, l’abstention de 41 députés socialistes a privé le Premier ministre de la majorité absolue. La possibilité d'une dissolution de l’Hémicycle a alors été relancée par François Bayrou (Modem) et Marine Le Pen (FN). Bien que peu envisageable, Planet.fr fait le point sur les conséquences d’une telle décision.
Publicité