Vidéos à la une
Emoi après l'évacuation musclée des migrants installés rue Pajol, dans le 18ème arrondissement de Paris. Plus de quatre-vingts migrants ont été délogés, et emmenés au commissariat, où il leur a été demandé, s'ils voulaient solliciter l'asile. Une quarantaine de militants, de riverains et une poignée d'élus sont venus les soutenir face à de nombreux CRS. Les migrants, des Erythréens, des Soudanais et des Ethiopiens pour la plupart, dormaient là depuis plusieurs jours faute d'endroit où aller après l'évacuation, le 2 juin, par la police, d'un campement proche de La Chapelle. Face à cet afflux de migrants, la France semble désemparée. Selon le HCR, depuis le début de l'année 2015, 103 000 personnes sont arrivées en Europe via la Méditerranée. Conséquence : la Commission européenne appelle à la solidarité des pays membres de l'Union. Ainsi la Commission souhaite que la France accueille 6 750 demandeurs d'asiles et 2 375 réfugiés. Une demande refusée par Paris. Samedi, lors d'une visite à Menton, le Premier ministre, Manuel Valls, a affirmé qu'il était opposé à l'instauration de " quotas de migrants ". La France, estime en faire déjà beaucoup. " 5.000 réfugiés syriens et 4.500 Irakiens ont été accueillis en France depuis 2012 ", a rappelé Manuel Valls ce week-end. Alors la France doit-elle accepter " les quotas de migrants " imposés par Bruxelles ? Arnaud Ardoin et ses invités en parlent ce soir dans " Ça Vous Regarde " Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de Gauche Catherine de Wenden, directrice de recherche au CNRS, docteur en science politique de Sciences Po. Auteure de "l'Atlas mondial des migrations. Nouvelle édition", Paris, Autrement, 2012, 96 p. (Coll. Atlas/Monde) Arno Klarsfeld, ancien président de l'Office français de l'immigration et de l'intégration, avocat et membre du Conseil d'Etat - Aurélien Legrand, directeur de campagne de Walleyrand de Saint Just pour l'Ie-de-France. Chargé de la communication de la fédération Front national de Paris. Question jdd : la France doit-elle accepter " les quotas de migrants " imposées par Bruxelles ?
Vidéos à la une
Arno Klarsfeld, ancien avocat de l'association des Fils et filles de déportés juifs de France était sur le plateau de BFM Story.
Vidéos à la une
L'engrenage de la violence entre Israël et territoires palestiniens ne faiblit pas. À Gaza, 160 raids israéliens ont fait 24 morts et plus de 150 blessés. Le Hamas a menacé de s'en prendre à "tous les Israéliens", tandis qu'Israël a rappelé 40.000 réservistes. Les roquettes lancées depuis Gaza pleuvent sur Israël depuis l'assassinat d'un jeune palestinien âgé de 16 ans. Le corps carbonisé de Mohamed Abou Hdeir, résidant dans la partie arabe de Jérusalem, avait été retrouvé le 3 juillet. Il aurait été brûlé vif par de jeunes israéliens extrémistes qui auraient agi pour des " motifs nationalistes ". Quelques semaines auparavant, trois jeunes israéliens avaient été enlevés. Leurs corps avaient été retrouvés le 30 juin, sous un tas de pierres, dans un petit village près d'Hébron. Le Hamas avait immédiatement été mis en cause, notamment par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. Va-t-on vers un nouveau conflit ouvert et durable entre Israël et la Palestine, et une occupation de la bande de Gaza ? Quelles conséquences sur la géopolitique de la région ? Autour d'Arnaud Ardoin, les invités du débat de ça vous regarde en parlent ce soir.
Publicité