Vidéos à la une
La candidature de Benoît Hamon, à la peine dans les sondages, a du plomb dans l'aile et ce n'est pas Arnaud Montebourg qui va l'aider à se relever de cette mauvaise passe. Il était venu le soutenir ce vendredi 7 avril lors de son déplacement à l'usine BSE Electronic du Creusot. Son ancien rival à la primaire aurait refusé de vanter face aux journalistes le programme du candidat investi par le PS. "Il faut demander au candidat. Je ne suis pas chargé de porter une parole, donc démerdez-vous avec lui" , aurait-il lancé selon Libération. Pire, il se serait même permis de laisser entendre qu'il aurait été un meilleur candidat que Benoît Hamon. "Si j'avais gagné ça n'aurait pas été la même chose, j'avais un programme qui permettait de trianguler Macron..." , aurait analysé Montebourg rapporte L'Express. Paris Match parle même du "fantôme Montebourg" qui tacle Benoît Hamon. "Il va s'écrouler alors que Mélenchon peut doubler Fillon et rapprocher de Macron", aurait déclaré l'ancien ministre du Redressement productif. Peu de temps avant, le magazine Challenges révélait qu'en coulisses, Arnaud Montebourg n'hésiterait plus à ironiser sur les sondages qui n'épargnent pas Benoît Hamon.
Politique
Les deux anciens ministres ont mis fin à leur relation, moins de deux ans après la naissance de leur fille, Jeanne. Retour sur ce couple très politique qui, il y a quelques semaines encore, savourait ses "vacances de la dernière chance" à Miami, aux Etats-Unis. 
Politique
Paris Match fait cette semaine sa Une sur les vacances d’Arnaud Montebourg et Aurélie Filippetti à Miami, aux Etats-Unis. Un cliché sur lequel l’ancien ministre porte un t-shirt qui fait réagir les internautes.  
Société
L’actrice Elsa Zylberstein aurait été placée en garde à vue lundi, suite à un accident de la route après lequel elle a pris la fuite. En 2014, l’actrice avait été en couple avec le politicien Arnaud Montebourg. 
Politique
Arrivé en troisième position, comme en 2011, l’ancien ministre de l’Economie a encore échoué à être le candidat de la gauche pour la présidentielle. Son avenir politique s’assombrit un peu plus.
Politique
Les sept candidats de la primaire PS se sont affrontés jeudi soir lors de l’ultime débat avant le premier tour prévu dimanche. Un exercice marqué par des clashs, des crispations mais aussi quelques tranches de rire. 
Politique
Lors du débat télévisé qui a eu lieu dimanche, la journaliste et l'homme politique ont eu une prise de bec. "La chaîne i-Télé est là et bien là, et je la représente", a même lâché Laurence Ferrari, un brin énervée.
Politique
Le dimanche 22 janvier aura lieu le premier tour de la primaire de la Gauche. Découvrez quand, comment, et où voter.
Politique
L'ancien ministre de l'Economie, candidat à la primaire de la gauche, a dévoilé mardi sur son site internet ses mesures s'il était élu président de la République.
Vidéos à la une
L'affaire des cotisations non payées par les certains candidats socialistes continue d'empoisonner la primaire de la gauche. "Je n’ai rien à me reprocher (...) C’est donc un procès en fausse dénonciation, déloyal et malhonnête", avait expliqué Arnaud Montebourg il y a quelques jours au journal Le Parisien, et pourtant L'Opinion et Le Canard enchaîné apportent ce mercredi 21 décembre des éléments qui semblent attester que l'ancien ministre du Redressement productif devrait bien de l'argent au groupe socialiste.
Politique
Quatre socialistes et trois non-socialistes, six hommes et une femme... Voici les sept candidats qui ont été sélectionnés samedi pour participer à la prochaine primaire de la gauche pour la présidentielle de 2017. 
Politique
La primaire de la gauche aura lieu en janvier. En attendant, les candidats s'organisent en rassemblant leurs soutiens. Découvrez ceux qui entourent Manuel Valls, Arnaud Montebourg ou encore François de Rugy.
Politique
Même si son compagnon, Arnaud Montebourg, devient président de la République en 2017, Aurélie Filippetti souhaite plutôt bâtir sa propre carrière.
Politique
Pour la première de son émission "Une ambition intime", Karine Le Marchand a fait fort. Face à elle, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, Arnaud Montebourg et Bruno Le Maire se sont laissés aller sur le terrain de la confidence. Découvrez ce qu’ils ont dit. 
Société
Qu'ils alignent les lettres du "Scrabble" ou les bonbons de "Candy Crush", les fans de petits jeux sur tablettes et smartphones sont présents dans toutes les couches de la population... même chez les politiciens. Découvrez les fans de jeux qui se cachent parmi eux !
Société
Laurence Ferrari a dû déprogrammer la première de sa nouvelle émission, "Punchline", prévue dimanche avec Arnaud Montebourg comme invité. Et depuis, la journaliste charge le politique. Découvrez pourquoi. 
Politique
La fille d'Aurélie Filippetti et d'Arnaud Montebourg est née en septembre 2015, quatre mois plus tôt que prévu. L'ancien ministre est revenu sur cette difficile période de sa vie.
Vidéos à la une
Le porte-parole d'Arnaud Montebourg François Kalfon, invité de BFM Story sur BFMTV, a réagi mardi à un sondage Elabe pour BFMTV dévoilant les candidats favoris chez les sympathisants de gauche en vue d'une primaire à gauche. Il a assuré que les sondages "ne sont qu'une photographie" de l'opinion. "Savez-vous quel était le score que tous les sondages donnaient à la veille de la primaire de 2011? 8%. Il a fait 17%", a-t-il rappelé. François Kalfon a également estimé que "le président de la République n'est pas un candidat comme les autres". "La gauche doit faire son unité avec celui qui a le plus de chances de l'emporter", a-t-il conclu.
Vidéos à la une
Arnaud Montebourg s'est dit favorable mercredi à la recherche permettant d'extraire du gaz de schiste proprement en France. "Si cette technologie existe, elle mérite d'être expérimentée", a dit l'ancien ministre qui répondait aux auditeurs de RMC.
Vidéos à la une
Pour Arnaud Montebourg qui répondait aux questions des auditeurs de RMC mercredi, "une perte de confiance des Français existe". Selon lui, "il faut tirer les conséquences d'un système qui est en train de s'effondrer". En cause, "une pensée unique droite-gauche pro-bruxelloise" qui pour lui conduira "à la victoire du Front national"
Vidéos à la une
Alors que François Hollande est de plus en plus bas dans les sondages, Arnaud Montebourg se positionne pour lui succéder. Pour l'ancien ministre de l'Économie, l'objectif à terme c'est la conquête du pouvoir. Il s'agit de préempter la figure du recours, de l'alternative au Président actuel qui est plombé par son impopularité. Pour Hervé Gattegno, si Arnaud Montebourg veut être l'homme du redressement, il doit être un candidat productif. En tout cas, il a l'espace pour l'être vu que François Hollande n'est plus le candidat évident du PS. - Bourdin Direct, du mercredi 25 mai 2016, sur RMC.
Vidéos à la une
Hier, Arnaud Montebourg a accordé une interview au Parisien. D'après Anne Rosencher, l'ancien ministre de l'Économie pourrait se présenter à la présidentielle de 2017 même si le PS n'organiserait pas de primaire pour soutenir la candidature de François Hollande. Le clan d'Arnaud Montebourg ne compte pas se laisser faire par le chef de l'État qui, selon celui-ci, se prend pour un prestidigitateur. François Hollande veut en effet éluder toutes les déchirures politiques et humaines se produisant depuis 4 ans. Mais son jeu n'a pas marché puisqu'il n'a pas su conserver son socle politique ni éviter la rupture de la gauche. - Bourdin Direct, du lundi 23 mai 2016, sur RMC.
Vidéos à la une
Comme chaque année pour la Pentecôte, Arnaud Montebourg a gravi le Mont Beuvray, en Saône-et-Loire. Entouré de plusieurs députés frondeurs, celui qui signe son retour en politique après des mois de retrait, en a profité pour lancer un appel à "un grand projet alternatif pour la France". Un pas de plus vers sa candidature officielle à la présidentielle de 2017. L'ancien ministre devrait publier un livre-programme au mois de septembre.
Vidéos à la une
"Un bon candidat de la gauche pour 2017, Arnaud Montebourg"? "Je ne suis pas sûr", répond Alexis Bachelay, invité ce lundi de BFM Story. "Il y a des gens très doués pour proposer des idées, mais pas forcément pour les incarner", ajoute le député PS des Hauts-de-Seine, plutôt classé à gauche du parti.
Vidéos à la une
A l'occasion de son ascension du Mont Beuvray, l'ancien ministre Arnaud Montebourg a appelé tous les économistes, entrepreneurs, syndicalistes ou Français qui le souhaitent à construire dans les mois qui viennent un "grand projet alternatif pour la France". Un pas de plus vers son candidature officielle à la présidentielle de 2017.
Vidéos à la une
Arnaud Montebourg a lancé ce lundi un appel aux Français pour "susciter un projet alternatif au pays". "C'est le moment de se réveiller, de se parler, de s'unir, de se rassembler et de se conjuguer", a introduit l'ancien ministre de l'Économie. "Mieux vaut un projet sans candidat qu'une foultitude de candidats sans projet", a ajouté Arnaud Montebourg depuis le Mont-Beuvray, qu'il gravit chaque lundi de Pentecôte.
Vidéos à la une
Arnaud Montebourg a avancé lundi ses pions pour la présidentielle de 2017 en lançant au mont Beuvray un "appel" pour "proposer dans les mois qui viennent de construire un grand projet alternatif pour la France". "Ce projet devra affronter et traiter les problèmes que la classe dirigeante de droite et de gauche esquive depuis des décennies et apporter des solutions nouvelles. De ce point de vue, ce projet devra être innovant", a insisté l'ancien député de Saône-et-Loire.
Vidéos à la une
Accompagné par certains frondeurs du PS, Arnaud Montebourg s'apprête à gravir le mont Beuvray ce lundi de Pentecôte, comme à l'accoutumée. Sa candidature à la présidentielle de 2017 peut-elle contribuer à résoudre la crise au sein du PS ? D'après Hervé Gattegno, ce parti est divisé entre les tenants de la ligne sociale-libérale du gouvernement et ceux qui s'y opposent. De plus, les sérieux prétendants à la présidentielle issus du PS incarnent la politique actuelle du gouvernement alors que celle-ci est contestée par la majorité des électeurs de gauche. Pour que la présidentielle soit l'occasion de trancher sur le débat de fond qui mine le PS depuis une trentaine d'années, il faut des candidats qui proposent une politique différente. Aujourd'hui, Arnaud Montebourg est le mieux placé pour le faire. - Bourdin Direct, du lundi 16 mai 2016, sur RMC.
Vidéos Argent/Bourse
Arnaud Montebourg va gravir aujourd'hui le Mont Beuvray. Une ascension annuelle traditionnelle entourée de ses fidèles, il y délivre en général un message politique. Et sa parole est très attendue aujourd'hui. Après le 49.3 sur la loi Travail, des voix s'élèvent à gauche pour réclamer une alternative politique à François Hollande.
Vidéos à la une
Arnaud Montebourg effectue ce lundi de Pentecôte, au mont Beuvray, sa véritable rentrée politique. L'ancien ministre se dit être un citoyen engagé et prêt à prendre ses responsabilités. Arnaud Montebourg incarnera-t-il donc la gauche contestataire ? Pour Laurent Neumann et Éric Brunet, il n'y a aucun doute. Il a pour ambition de représenter le PS et d'être le chef de file des frondeurs. Bientôt, il déclarera sa candidature à la présidentielle de 2017. Reste à savoir si après un mandat pas très brillant au gouvernement, les Français lui donneront une place en tant que président de la République de gauche. - Bourdin Direct, du lundi 16 mai 2016, sur RMC.

Pages

Publicité