Vidéos à la une
Ils voulaient répondre à une attaque de talibans, mais c'est une cérémonie de mariage qui a été endeuillée. Plusieurs soldats afghans, dont un commandant, vont avoir affaire à la justice après cette bavure, très grave, qui a coûté la vie à 17 personnes mercredi dernier. Selon certains témoignages, un commando taliban aurait attaqué un checkpoint, entraînant une réponse armée des soldats mais un obus de mortier serait tombé sur ce mariage qui avait lieu à proximité. D'autres témoins parlent d'invités au mariage qui auraient tiré des salves d'armes automatiques en l'air , provoquant à tort la réaction de l'armée. Les forces afghanes sont censées assurer depuis ce jeudi le contrôle et la protection du pays en entier, après le départ quasi total d'Afghanistan des forces étrangères de l'Otan.
Vidéos à la une
Nouvelle journée sanglante ce samedi en Afghanistan avec une vingtaine de morts dans différentes attaques. Il a eu notamment un attentat suicide dans un bus de l'armée afghane à Kaboul. 6 soldats ont trouvé la mort. L'attentat a été revendiqué par les talibans. Un peu plus tôt dans la journée, ces mêmes talibans revendiquaient l'assassinat d'un haut fonctionnaire de la Cour suprême, abattu alors qu'il sortait de son domicile à Kaboul. Autre attaque, cette fois dans la province du Helmand, dans le sud du pays. Ce sont des démineurs afghans qui ont été pris pour cible par des talibans. Bilan : 12 morts. Enfin, deux soldats américains ont été tués vendredi soir. Le convoi dans lequel ils se trouvaient a été la cible d'un attentat près de la base de Bagram. Toutes ces attaques surviennent alors que les troupes de combat de l'OTAN s'apprêtent à quitter définitivement le pays. Une mission qui s'achèvera à la fin du mois. A partir du 1er janvier, ne resteront que des militaires chargés de former la police et l'armée afghanes.
Vidéos à la une
En Afghanistan, l'attaque menée contre l'aéroport international de Kaboul est terminée. Tous les assaillants ont été tués. C'est à l'aube ce matin que quatre hommes armés se sont retranchés dans un bâtiment en construction. De là, ils ont ouvert le feu avec des armes automatiques et des lance-roquettes. Peu de temps après les talibans ont revendiqué l'attaque. Les forces afghanes ont éliminé la menace en quelques heures. Selon un responsable, l'aéroport a déjà été la cible d'une attaque au début du mois, plusieurs hélicoptères avaient été endommagés, et il se peut que les hélicoptères de l'armée afghane aient encore été la cible des assaillants. Cette attaque s'est produite le jour où commence un audit de plus de 8 millions de suffrages du deuxième tour de la présidentielle du 14 juin. L'opération, inédite, est censée départager Abdullah Abdullah et Ashraf Ghani, sur fond de soupçons de fraude. Et une chose est sûre, les talibans ont dénoncé ce scrutin. Ils estiment que ce n'est qu'une orchestration menée par les Occidentaux.
Publicité